Spinning Out, Saison 1 : le retour de Kaya Scodelario

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Spinning Out a fait son apparition dans le catalogue Netflix en début d’année mais elle était dans ma liste depuis plusieurs semaines déjà. Pourquoi attendre impatiemment la sortie d’une série avec comme thème le patinage artistique ? Pour la présence de Kaya Scodelario ! Je suis fan de cette actrice depuis les premiers épisodes de Skins et j’ai une légère tendance à regarder tout ce qu’elle peut faire. Alors, que donne Kaya Scodelario sur des patins à glace ?

La bande annonce

L’histoire

Spinning Out

Kat Baker est une patineuse de talent, prête à aller aux Jeux Olympiques. Mais une chute (et surtout une grosse blessure à la tête) l’oblige à mettre sa carrière en pause. A son retour sur la glace, Kat est incapable de retenter des sauts. Sa peur de tomber et de se blesser à nouveau est plus forte que tout. La fin de sa carrière est donc irrémédiable.

Mais que faire quand on a consacré toute sa vie au patin ? Kat tente le concours de coach mais échoue lamentablement. Sa seule chance pour continuer le patin est de se lancer dans le patinage en couple. Mais a-t-elle les épaules pour devenir la nouvelle partenaire du talentueux Justin Davis ? Kat va devoir accorder sa confiance à son partenaire et surtout vaincre sa peur de la chute.

Pendant ce temps, la sœur de Kat, Serena, reprend le flambeau pour devenir la future championne de la famille. Nouveau coach, entraînements intensifs et pression pour réussir toutes les compétitions. Mais surtout, la mère de Serena va reporter toute son attention sur sa plus jeune fille et la pousser à bout pour assouvir ses ambitions. Le rêve de Serena va peu à peu tourner au cauchemar malgré les avertissements de sa sœur.

Est-ce que j’ai aimé Spinning Out ?

Spinning Out

Pour le moment, faisons abstraction de la présence de Kaya Scodelario et concentrons-nous sur l’histoire de cette série. Alors que je m’attendais à une série sur la pression et l’horreur de l’envers du décor du patinage artistique, Spinning Out propose bien plus. Bien sûr, ces thèmes sont abordés car il est difficile de passer à côté quand on veut montrer la face obscure des sports de compétition. Mais Netflix a réussi à rendre sa série bien plus intéressante en incluant des thèmes forts comme la maladie mentale, le racisme et la pédophilie.

Ce que j’ai aimé dans cette série de seulement 10 épisodes, c’est que tous ces thèmes se mélangent à la perfection pour suivre l’intrigue principale. Spinning Out ne part pas dans tous les sens juste pour créer du buzz avec des sujets compliqués. Toutes les intrigues secondaires servent l’intrigue principale autour du personnage de Kat.

Maintenant nous pouvons parler de Kat, jouée par Kaya Scodelario. L’actrice joue à merveille ce personnage complexe qui arrive à nous surprendre à chaque épisode. Kat est déterminée à réussir, pleine de détermination, motivée et ambitieuse. Mais c’est aussi une jeune femme pleine de doutes, malade, avec une mère obsessionnelle qui passe son temps à la rabaisser. Le fait d’aborder la bipolarité à travers ce personnage et sa mère montre toute la complexité de cette maladie et la difficulté de la gérer au quotidien.

Spinning Out doit également son succès à ses personnages secondaires qui gravitent autour de Kat. Justin, qui n’est pas qu’un playboy en patins, Jenn qui met sa santé en danger pour ne pas décevoir sa famille ou encore Marcus, qui abandonne ses rêves de médecine pour se consacrer au ski.

Les acteurs

Spinning out

Côté acteurs, la série n’a pas à se plaindre de son casting. Kaya Scodelario joue le rôle principal de Kat et elle tient toute la série sur ses épaules. C’est une très bonne actrice qui incarne à la perfection cette patineuse bipolaire en quête de reconnaissance. J’ai découvert Kaya dans son rôle de Effy dans Skins et j’ai été surprise de la retrouver dans un rôle plus adulte dans le film Extremely Wicked, Shockingly Evil and Vile.

La mère de Kat est jouée par January Jones qu’on a déjà vue dans X-Men (Emma Frost) et dans le très bon Good Morning England. Pour les fans de Hunger Games, le visage de Serena devrait vous dire quelque chose puisqu’elle incarne la sœur de Katniss dans la saga.

Du côté des acteurs secondaires, on retrouve Svetlana Efremova que j’avais déjà vu dans l’excellente (et regrettée) série The OA. J’ai également reconnu Kaitlyn Wong Leeb que j’avais vue il n’y a pas longtemps dans le film de Noël Un Noël à croquer (dispo sur Netflix si vous avez encore des envies de magie de Noël).

Sans oublier le magnifique cameo de Jonathan Van Ness de l’émission Queer Eye (cœur avec les doigts).

En bref

Pour conclure, est-ce que vous devez regarder la saison 1 de Spinning Out ? Oui, bien sûr ! Il m’a fallu moins de 2 jours pour regarder cette première saison alors je peux dire que j’ai adoré. C’est addictif, bien joué et les décors extérieurs sont magnifiques. Oh et s’il vous faut encore une raison pour regarder : Kaya Scodelario ! Sa prestation prouve une fois de plus qu’elle mérite de bien meilleurs rôles au cinéma que ce qu’on lui propose en ce moment.

Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

3 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :