Moi qui croyais te connaître de Penny Hancock

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler d’un roman coup de cœur et coup de poing, Moi qui croyais te connaître de Penny Hancock. Ce roman m’a tout de suite attiré grâce à son résumé mais surtout son thème : le viol. Alors dit comme ça c’est pas terrible, c’est vrai, mais le sujet est traité d’une manière bien particulière. Et si votre meilleure amie accusait votre enfant d’avoir violé le sien ? Quelle serait votre réaction ? Est-ce que vous remettriez en doute les affirmations de votre enfant ?

Synopsis

Qui connaissez-vous le mieux ?
Votre plus vieille amie ? Votre enfant ?
Ou bien vous-même ?
Holly participe activement à la sensibilisation des jeunes sur le thème du consentement sexuel. Par principe, elle prend le parti des victimes. Avec férocité. Mais quand son fils est accusé de viol par la fille de sa meilleure amie, elle prend sa défense, persuadée qu’il n’est pas coupable. Pendant ce temps, Julia doit venir en aide à sa fille de treize ans, traumatisée et peut-être enceinte.
Tandis que les deux mères tentent de comprendre sur quoi se fonde l’accusation sans impliquer la police, d’autres secrets bien gardés refont surface. Toutes leurs certitudes s’effondrent et leur amitié menace de voler en éclats. Quand l’un des adolescents disparaît, l’histoire prend un tour plus sombre encore. À qui peuvent-elles vraiment se fier ?

Mon avis sur le roman Moi qui croyais te connaître

Le thème du viol et du consentement n’est pas un sujet simple à traiter. Il est facile de faire des impairs ou d’être maladroit dans ses propos. Et encore plus quand on s’intéresse au point de vue de la victime, mais également de l’agresseur. Malgré tout, j’avais très envie de découvrir comment Penny Hancock avait traité le sujet.

L’histoire

Moi qui croyais te connaître de Penny HancockHolly et Julia sont meilleures amies depuis de nombreuses années. Elles ont vécu ensemble à Londres puis dans un petit village à la campagne. Elles ont élevé leurs enfants ensemble et affronté les hauts et les bas de la vie. Holly a perdu son mari et tente de reconstruire sa vie, pour elle mais également pour son fils. Julia est une entrepreneuse à succès qui tente de maintenir son mariage à flot malgré les crises de colère de son mari.

Holly et Julia se disent tout, sont soudées et se soutiennent quoi qu’il arrive. Enfin, jusqu’à ce que la fille de Julia accuse de fils d’Holly de l’avoir violée durant une soirée où ils étaient seuls chez Julia. Entre incompréhension et colère, une faille se creuse entre les deux amies.

Julia s’en veut de n’avoir rien vu et de ne pas avoir su que sa fille de 13 ans n’allait pas bien. Elle est en colère contre elle, contre le fils d’Holly qui a abusé du jeune âge de sa fille et contre sa meilleure amie qui ose remettre en doute le témoignage de sa fille. Julia, qui milite activement pour le consentement sexuel et qui aide au quotidien les victimes de viol, ne peut pas croire que son fils ait commis une telle horreur. Non, pas son fils qu’elle a élevé dans la bienveillance et le respect des femmes.

Pourtant tout accuse son fils : il est asocial, rebelle, refuse de s’ouvrir et de se faire des amis. Il est victime de harcèlement au lycée et renferme toute sa colère. De l’autre côté, la fille de Julia s’amuse à provoquer en portant des tenues légères et agit comme une adolescente bien plus âgée.

Alors qui croire ? Et comment découvrir la vérité ?

Pourquoi j’ai aimé ce roman

Comme je le disais en introduction, il est facile de se planter complètement avec un roman qui aborde des thèmes importants et très graves comme le viol et le consentement. Mais l’autrice, Penny Hancock, a su trouver les mots justes et le bon ton pour aborder toute cette histoire.

Moi qui croyais te connaître est construit en alternant les chapitres du point de vue de Julie et celui d’Holly. Nous passons alors du point de vue de la victime à celui de l’agresseur mais tout cela à travers les yeux de leurs mères. Entre ce qu’un enfant laisse paraître et celui qu’il est vraiment, il y a parfois tout un monde. Mais est-ce qu’une mère peut vraiment remettre en doute la parole de son enfant dans une affaire aussi grave ?

J’ai beaucoup aimé découvrir le passé de ces deux femmes tellement fortes et combatives. Chacune a eu des coups durs, des galères mais toutes les deux sont prêtes à se battre bec et ongles pour leur enfant. Ce sont des femmes actives, indépendantes, fortes, déterminées et cela fait un bien fou de découvrir des héroïnes qui en imposent tout en restant des femmes ordinaires. Julia et Holly ne sont pas des supers héroïnes, elles pourraient être vos voisines, vos amies ou vos collègues.

Toute l’histoire est menée d’une main de maître jusqu’à la révélation finale. A aucun moment on ne s’ennuie, tous les chapitres sont intéressants et apportent quelque chose à l’histoire. L’autrice arrive à nous faire prendre parti une fois pour Julia, une fois pour Holly jusqu’à ne plus savoir qui dit la vérité et qui ment. Il y a un véritable suspense pour savoir ce qu’il s’est vraiment passé cette fameuse nuit et j’ai adoré cette histoire menée comme une enquête.

En bref

Pour conclure, je vous recommande à 200 % le roman Moi qui croyais te connaître de Penny Hancock. C’est une histoire poignante et bouleversante qui saura vous tenir en haleine jusqu’à la dernière page. Un livre à mettre entre toutes les mains pour aborder le thème du consentement. Un coup de cœur que je ne suis pas près d’oublier !

Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

2 commentaires

  1. On est d’accord ! Ce livre est absolument génial ! Chez eux, j’ai aussi lu On se reverra. Il est sorti en poche. Tu devrais adorer ce roman. Bisous mon Chaton

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :