My Beautiful Boy : le nouveau film de Félix Van Groeningen

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

My Beautiful Boy est un film que je voulais absolument voir pour deux raisons : Félix Van Groeningen et Timothée Chalamet. Je suis une grande fan du réalisateur et de l’acteur alors les deux réunis sur un même projet, cela ne pouvait être que magnifique. Après avoir vu la bande annonce, j’étais sur de deux choses : je devais voir ce film en VO (mon dieu que la VF est horrible) et je devais prévoir un paquet de mouchoirs. Maintenant, c’est à mon tour de vous convaincre de voir My Beautiful Boy.

Synopsis

Pour David Sheff, la vie de son fils, Nicolas, un jeune homme billant, sportif, à l’esprit vif et cultivé, était déjà toute tracée : à ses 18 ans, Nic était promis à une prestigieuse carrière universitaire. Mais le monde de David s’effondre lorsqu’il réalise que Nic a commencé à toucher à la drogue en secret dès ses 12 ans. De consommateur occasionnel, Nic est devenu accro à la méthamphétamine et plus rien ne semble possible pour le sortir de sa dépendance.
Réalisant que son fils et devenu avec le temps un parfait étranger, David décide de tout faire pour le sauver. Se confrontant à ses propres limites mais aussi celles de sa famille.

Bande annonce

Mon avis sur My Beautiful Boy

Il y a des films pour lesquels votre instinct vous dit que vous allez avoir un coup de cœur avant même d’avoir vu la moindre image. Ce fut mon cas avec My Beautiful Boy. Je suis allée voir le film en l’aimant déjà. Quand le papa de Alabama Monroe rencontre l’acteur de Call Me by Your Name, cela donne forcément une petite merveille. Et quand cette petite merveille est tirée d’une histoire vraie, alors tout le film prend encore une autre dimension. Tout le monde a ses mouchoirs ?

L’histoire

My Beautiful Boy : le nouveau film de Félix Van Groeningen

Nic Sheff est un jeune homme qui a tout pour lui : une famille aimante, des bons résultats scolaires, des amis. Il aurait pu entrer à l’université, avoir son diplôme et mener une belle vie. Mais parfois le destin est capricieux et tout ne se passe pas comme on l’espère. Nic aurait pu avoir tout ça s’il n’avait pas commencé à prendre de la drogue.

Un joint de temps en temps avec des amis pour commencer, puis des drogues plus dures, plus puissantes jusqu’à finir avec de la méthamphétamine. Nic devient accro et ne contrôle plus sa consommation. Il s’éloigne de plus en plus du jeune garçon souriant et plein de vie qu’il était. Même s’il est persuadé qu’il peut arrêter quand il veut, qu’il n’est pas dépendant, Nic s’enfonce de plus en plus dans la drogue.

Son père ne peut pas assister à la descente aux enfers de son fils sans réagir. Il va tout tenter pour le tirer de là. Il va l’emmener voir des spécialistes, le forcer à faire des cures de désintox et même reléguer sa propre famille au second plan pour sauver son fils. Mais rien ne semble pouvoir guérir ce fils que son père voudrait tellement ramener à la raison.

Pourquoi j’ai aimé ce film

My Beautiful Boy : le nouveau film de Félix Van Groeningen

Félix Van Groeningen a réalisé un de mes films préférés, Alabama Monroe. Depuis ce film, je considère ce réalisateur comme un génie qui sait exactement comment faire pour me toucher et me faire vivre ses films comme aucun autre. Quand j’ai vu qu’il réalisait un film, My Beautiful Boy, avec pour thème l’addiction à la drogue, je savais d’avance que le sujet allait être parfaitement traité.

Et je ne me suis pas trompée. My Beautiful Boy est un film absolument magnifique. Félix Van Groeningen  réussit à vous entraîner dans la descente aux enfers d’une famille mais à sa manière bien à lui. On aurait pu faire de Nic un coupable, le faire passer pour le méchant de l’histoire et lui donner le mauvais rôle. Mais ce film est bien plus intelligent que ça. On montre la maladie de Nic, sa dépendance à la drogue et sa manière de vouloir se sortir du merdier qu’est devenu sa vie.

Le film est porté par un Timothée Chalamet absolument incroyable et touchant. Il réussit à montrer que les drogués ne sont pas des parias de la société mais que la drogue peut très bien toucher votre enfant, votre voisin ou votre collègue de travail. Personne n’est immunisé contre la drogue et même si une personne a tout pour être heureuse selon votre vision, cela ne l’empêche pas de souffrir et de chercher un exutoire.

Ce film a vraiment réussi à me toucher et me faire sentir comme un membre de la famille Sheff. J’ai bien sûr pleuré comme une madeleine de nombreuses fois pendant le film mais j’avais anticipé et prévu plusieurs mouchoirs. Pour moi, ce film est une belle réussite que je vous recommande de voir.

Le casting

My Beautiful Boy : le nouveau film de Félix Van Groeningen

Tous les acteurs de ce film sont incroyables mais toute la puissance dramatique de cette histoire repose sur le fabuleux duo Timothée Chalamet / Steve Carell. Je n’ai pas l’habitude de voir ce dernier dans des films sérieux. Pour moi, Steve Carell, c’est un incroyable acteur de comédie et le meneur de The Office. Mais avec ce film, il me prouve que les drames ne sont pas un problème pour lui.

J’ai été surprise de retrouver Maura Tierney dans My Beautiful Boy. Je crois que je n’avais pas vu cette actrice depuis ses grandes années dans Urgences. Comme Steve Carell, sa prestation est une très bonne surprise. J’ai également retrouvé Jack Dylan Grazer que j’ai vu il n’y a pas si longtemps au cinéma dans le remake de ça. Et pour finir, j’ai aperçu Timothy Hutton qui joue le père Hugh Crain dans la magnifique série The Haunting of Hill House. Si vous n’avez pas encore vu cette série, elle est dispo sur Netflix et elle est très (très) bien !

En bref

My Beautiful Boy : le nouveau film de Félix Van Groeningen

Pour conclure, si vous aimez les drames et que vous n’avez pas peur de pleurer comme une madeleine pendant 2 heures, My Beautiful Boy est fait pour vous ! Dans tous les cas, je vous recommande fortement ce film que j’ai trouvé intelligemment fait, très touchant et absolument magnifique. Vraiment, ne passez pas à côté !

Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :