Everything, everything de Nicola Yoon

5

Aujourd’hui, nous allons parler du roman Everything, everything de Nicola Yoon publié aux éditions Bayard. Après avoir vu la bande annonce de l’adaptation cinématographique actuellement au cinéma, je me suis dit que je devais absolument lire le livre avant de voir le film. Et pour une fois, j’ai réussi à tenir ! Je vous donne mon avis sur ce livre surprenant et très bien écrit.

Synopsis

Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de « maladie de l’enfant-bulle ». En gros, je suis allergique au monde. Je viens d’avoir dix-huit ans, et je n’ai jamais mis un pied dehors. Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l’observe, et nos yeux se croisent pour la première fois. Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre.

Mon avis sur Everything, everything

Comme souvent en littérature, je suis un peu en retard sur les autres lectrices compulsives. Everything, everything a déjà fait énormément parler de lui mais je ne m’étais jamais intéressée à ce roman avant de voir la bande annonce du film. Mais comme souvent le livre est bien mieux que l’adaptation, j’ai réussi à terminer le roman avant d’aller voir le film. Quoique, après avoir revu la bande annonce, je ne sais pas si je vais me lancer dans l’adaptation cinématographique.

L’histoire

Everything, everything est l’histoire de Madeline, une jeune fille atteinte d’une maladie extrêmement rare : la maladie de l’enfant-bulle. En gros, pour faire simple, Madeline est allergique au monde. Tout ce qui se trouve autour d’elle peut la tuer. Pour la protéger, sa mère a décidé de transformer sa maison en un immense espace stérile. L’air est filtré, tout est désinfecté et aucun contact avec l’extérieur n’est autorisé pour la jeune fille. Madeline suit des cours par correspondance et n’a jamais mis les pieds dehors.

Tout cela aurait pu continuer indéfiniment mais un élément va venir troubler la vie routinière de l’adolescente. Cet élément s’appelle Olly, et c’est son nouveau voisin. Par la fenêtre de sa chambre, Madeline voit emménager ses nouveaux voisins et surtout, cet adolescent habillé tout en noir qui ne cesse de l’observer. Dès le premier regard, la jeune fille sait qu’elle va tomber amoureuse et que cela va être une catastrophe. Comment aimer quelqu’un quand on ne peut pas quitter sa chambre ?

Une mise en page créative

La première chose dont j’ai envie de vous parler concernant Everything, everything, c’est de la mise en page de ce roman. Je l’ai trouvée tellement originale qu’elle contribue grandement à la réussite de cette histoire. Tout d’abord, les chapitres sont assez courts. Je n’aime pas les romans où chaque chapitre fait 20 pages et j’ai été agréablement surprise de constater que dans ce livre, les chapitres font rarement plus de 3 pages. Du coup, Everything, everything se lit très vite par sa fluidité.

En fait, ce roman est écrit à la manière d’un journal intime. On retrouve plein de choses différentes dans ses pages. Du texte bien entendu (sinon ça serait bizarre pour un roman), mais aussi des conversations par emails, des dessins, des définitions inventées par Madeline, des avis sur des romans, … Je ne vais pas tout vous dévoiler mais ce roman regorge de surprises. Everything, everything est vraiment agréable à lire et avant de s’en rendre compte, la dernière page se tourne déjà.

Alors on aime ?

Sans parler de la mise en page incroyable de ce roman, est-ce que j’ai aimé Everything, everything ? Eh bien oui ! J’ai même adoré ce roman ! Madeline est une héroïne terriblement attachante. Elle est drôle, très intelligente, mature mais pas trop et spontanée. J’ai accroché avec elle dès les premières pages et j’ai adoré la suivre dans ses aventures. Avec cette maladie, Madeline aurait pu accepter son sort et attendre la fin assise sur son lit. Mais non, l’adolescente est pleine de vie, elle est curieuse et profite de chaque instant. Même quand elle traverse des épreuves, la jeune fille reste une vraie bouffée d’air frais et de bonheur car elle sait rebondir dans toutes les situations.

Dans ce roman, vous allez croiser également d’autres personnages que Madeline. Olly, par exemple, le nouveau voisin très mystérieux. Il s’habille toujours en noir et se prend pour un ninja en escaladant sa maison. C’est un jeune homme qui n’a pas une vie facile mais qui va former un super duo avec Madeline. Bien que protectrice, la mère de Madeline est aussi très attachante. Alors qu’elle a déjà perdu son mari et son fils dans un accident, elle fait tout son possible pour protéger sa fille, quitte à en faire un peu trop parfois. Bon, je vais m’arrêter là avant de vous raconter tout le roman dans ma chronique et de vous gâcher l’effet de surprise.

Conclusion

Pour conclure, j’ai adoré Everything, everything de Nicola Yoon. C’est un roman avec une histoire originale qui saura vous captiver jusqu’à la dernière page. De plus, sa mise en page très travaillée rendra votre lecture addictive. Sans même vous en rendre compte, vous serez déjà à la fin de cette superbe histoire.

Facebook - Twitter - Instagram

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

5 commentaires

  1. j’ai beaucoup aimé le roman et je suis curieuse de ce que ça va donner en film. Sinon, l’auteure vient de publier un deuxième roman The Sun is also a star qui est apparemment encore mieux et plus profond ! 🙂

  2. Pingback: The sun is also a star de Nicola Yoon : alerte au coup de coeur ! ⋆ Smells like rock

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :