Ne te sens pas obligé de me lire simplement parce que je suis morte

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Aujourd’hui, nous allons parler du roman Ne te sens pas obligé de me lire simplement parce que je suis morte de Mary Adkins. Si j’ai commencé à lire ce roman, c’est bien entendu à cause de son titre. Vous ne le trouvez pas intriguant ? Moi, j’ai craqué sur son humour et sur la couverture simple mais tellement jolie. Ensuite, j’ai vu que ce livre était en fait un roman épistolaire 2.0. Il n’en fallait pas plus pour que je me lance dans l’incroyable histoire d’Iris.

Ne te sens pas obligé de me lire simplement parce que je suis morte

Synopsis

Pendant des années, Iris a travaillé main dans la main avec Smith, expert en relations publiques. Quand Iris meurt, emportée par une maladie à l’âge de trente-trois ans, Smith ne se remet pas de la perte de sa collègue et amie. Il découvre alors qu’elle a laissé quelque chose avant de tirer sa révérence : un blog dans lequel elle raconte avec beaucoup d’humour et de justesse la fin d’une vie pas très épanouie. Et Smith a une mission : publier ce témoignage. Mais pour exaucer la dernière volonté d’Iris, il doit d’abord obtenir l’accord de Jade, la sœur d’Iris, qui n’arrive pas à faire son deuil. Ces deux-là n’ont-ils pas plus en commun que le souvenir de celle qu’ils ont perdue ?

L’histoire

Iris est morte. Elle a été emportée par un terrible cancer en laissant derrière elle sa mère, sa sœur, ses amis et ses collègues de travail. Iris savait qu’elle allait mourir et que la fin était proche. Elle aurait pu rester à se morfondre chez elle, en maudissant sa maladie. Mais Iris a eu une autre idée. Tout au long de sa maladie, elle a rédigé un blog pour raconter son quotidien et pour garder une trace de ses souvenirs. La jeune femme n’était pas une aventurière, elle ne vivait pas des choses extraordinaires mais pourtant elle avait des choses à raconter. Elle était simplement une assistante dans une société de relations publiques qui rêvait d’ouvrir une pâtisserie et elle avait beaucoup de choses à dire.

A sa mort, c’est Smith, son patron et ami, qui hérite d’une version papier de son blog. Pour lui, il n’y a pas d’hésitation, les écrits d’Iris doivent être publiés ! Il doit partager avec le monde entier la leçon de vie qu’a laissée la jeune femme derrière elle. Mais est-ce que les derniers instants d’une cancéreuse vont intéresser le public ?

Ce n’est pas seulement une maison d’édition qu’il va devoir convaincre, mais aussi la sœur d’Iris, Jade. L’ancienne cheffe a beaucoup de mal à faire le deuil de sa sœur dont la mort a remis en question toute sa vie. Elle n’est pas prête à lui faire ses adieux et encore moins à la partager avec la terre entière.

Par l’intermédiaire d’Iris, Smith et Jade vont commencer à communiquer. Ils vont partager leurs souvenirs, leurs vies, leurs problèmes et bien plus.

Est-ce que j’ai aimé ce roman ?

Ne te sens pas obligé de me lire simplement parce que je suis morte est le genre de roman que j’adore. Il raconte une histoire triste mais promettait également beaucoup d’humour. De plus, sa forme épistolaire 2.0 m’intriguait énormément. J’ai déjà lu des romans sous forme de lettres ou encore de SMS (véridique) mais je n’ai jamais lu de livre qui mélange emails, SMS et billets de blog. Une forme originale qui doit pouvoir permettre à l’autrice beaucoup de liberté dans sa manière de raconter l’histoire.

Après avoir terminé ma lecture, je peux vous dire que la forme de ce roman est une brillante idée ! Mélanger les genres permet une lecture rapide et fluide de ce roman. On passe des billets de blog d’Iris qui comportent du texte mais aussi des dessins / schémas, à des emails, des conversations instantanées et même des SMS. Cela permet de se sentir proche des personnages, comme si nous allions fouiller dans leur intimité en espionnant un ordinateur ou un téléphone. C’est moche de faire ça mais tellement excitant.

Par contre, ce format n’a pas réussi à me faire aimer ce roman. Bien que la forme soit originale, j’ai été beaucoup moins séduite par le fond. Je m’attendais à un roman avec beaucoup d’humour (voire beaucoup de sarcasmes) mais malheureusement, ce n’est pas vraiment le cas. Il y a quelques passages drôles bien sûr, mais ce n’est pas le trait principal de ce roman. 

De plus, je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages. J’ai lu tout ce roman de loin. Je n’ai pas été touchée par les histoires des personnages. Même la romance ne m’a pas emballée. Et pourtant, vous savez que j’adore les romances !

Je ne saurais pas vous dire pourquoi exactement je n’ai pas adhéré à ce roman. Je n’ai juste pas réussi à entrer dans l’histoire. C’est dommage parce que j’attendais beaucoup de ce roman et je voulais vraiment avoir un coup de cœur pour cette belle histoire.

En bref

Pour conclure, Ne te sens pas obligé de me lire simplement parce que je suis morte de Mary Adkins est un beau roman. Son histoire est touchante et son format très original apporte un réel plus à la narration. Toutefois, il n’a pas malheureusement pas fonctionné sur moi. Je n’ai pas réussi à entrer dans l’histoire, ni à m’attacher aux personnages. Dommage !

Facebook - Twitter  - Instagram

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

2 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :