Iggy Salvador : bienvenue dans le monde des bootlegs

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Aujourd’hui, nous allons parler du roman Iggy Salvador d’Antoine Zebra. J’ai lu ce roman dans le cadre du challenge Netgalley sans trop savoir dans quoi je m’engageais. Pourquoi j’ai choisi ce roman dans la liste de ceux proposés pour le challenge ? Je ne sais pas. Peut-être cette couverture psychédélique. Peut-être parce qu’il se déroule dans l’univers de la musique. Dans tous les cas, je ne regrette absolument pas ce voyage dans le monde des bootlegs.

Mon avis sur Iggy Salvador d’Antoine Zebra

Avant de commencer à vous parler de ce roman, savez-vous ce qu’est un bootleg ? Pas de honte à avouer que vous ne savez pas du tout de quoi je parle. D’ailleurs, avant de lire ce roman, je n’avais absolument aucune idée de ce qu’était un bootleg ou un bootleger. Pour faire simple, un bootleg est un titre qui mélange la voix d’un morceau avec la musique d’un autre. Par exemple, ceci est un bootleg entre Electric Six et… Le Muppet Show !

Maintenant que vous savez ce qu’est un bootleg, nous pouvons passer à la suite.

L’histoire

Iggy Salvador est un DJ. Mais pas n’importe quel DJ. Oh non, Iggy Salvador est un bootleger. Sa spécialité c’est de mélanger des titres ensemble afin de créer des petits bijoux aussi géniaux qu’improbables. Par exemple, mélanger Louise Attaque avec Daft Punk ou Shaggy avec Rage against the machine. Artiste de talent, il rejoint le Pirate Music Club pour échanger des bootlegs avec d’autres DJ sur un obscur forum internet.

Ce roman raconte comment ce DJ exhibitionniste va percer dans le monde impitoyable de la musique. Iggy Salvador va passer du statut de petit DJ bon à amuser le public entre deux artistes à DJ star que tout le monde s’arrache. Mais le monde du bootleg est impitoyable et celui de la musique encore plus !

Avec Iggy, vous allez parcourir le monde en passant de fêtes en soirées improbables, fréquenter des bars qui sentent la vieille bière renversée et des salles de concert qui dégoulinent de sueur. Vous allez découvrir le monde du bootleg et toute la folie créative qu’il faut amasser pour créer un mix qui fera danser les foules.

Iggy Salvador, mélange entre Iggy Pop et Henry Salvador, sera votre nouveau meilleur ami. Pour ma part, j’ai déjà hâte de pouvoir retourner en soirée avec lui !

Est-ce que j’ai aimé Iggy Salvador ?

Oh oui, j’ai adoré ce roman ! Bon déjà, j’adore tous les romans qui se déroulent dans le milieu de la musique. Mais en plus, ce que j’ai adoré avec Iggy Salvador, c’est qu’on ne sait pas où s’arrête la réalité et où commence la fiction. Tout a l’air tellement réel que j’avais envie de croire tout ce que raconte l’auteur.

Le DJ fictif de ce roman se rend dans des salles de concert que j’ai fréquentées, voit des groupes que j’ai également vus en concert et parle de chansons que j’écoute souvent. C’est vraiment troublant car on a vraiment l’impression de lire le journal de route d’un artiste ou un documentaire écrit par un journaliste de Rock & Folk.

Iggy Salvador est un personnage incroyable, haut en couleur, complètement déjanté et à la fois très touchant. J’ai adoré le suivre dans ses aventures et j’aurais tellement aimé partager ses soirées rock’n’roll. On a envie qu’il réussisse, on l’accompagne dans l’accomplissement de ses rêves et on aime la musique à ses côtés.

D’ailleurs, pour mener l’expérience Iggy Salvador jusqu’au bout, l’auteur a mis en ligne gratuitement tous les bootlegs présents dans son livre. Je vous conseille de les écouter en même temps que vous les découvrez dans le roman afin d’avoir l’impression de faire partie intégrante de l’histoire.

Dans ce livre, vous découvrirez également des interviews et des chroniques d’artistes de la scène bootleg. Cela floute encore un peu plus la frontière entre réalité et fiction. Moi, j’ai envie de croire que tout est vrai, même les moments les plus saugrenus. Ce roman m’a fait rire, il m’a fait rêver et surtout il m’a totalement emportée dans son univers déjanté. Je ne peux que vous recommander de le lire !

En bref

Pour conclure, Iggy Salvador d’Antoine Zebra est un roman qui mêle habillement la réalité et la fiction. On découvre l’histoire du bootleg, les artistes qui participent à ce mouvement et surtout les soirées déjantées et rock’n’roll organisées par le Pirate Music Club. J’ai adoré l’univers d’Iggy Salvador, sa folie mais aussi sa créativité et sa manière touchante de rester lui-même quoi qu’il arrive. Si vous aimez la musique et le rock’n’roll (ou pas), ce livre est pour vous ! Et on se quitte sur le titre Joey Star Wars de DJ Zebra que j’aime d’amour !

Facebook - Twitter  - Instagram

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :