Redwood, tome 1 : Jasper de Carrie Ann Ryan

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

J’ai choisi de lire le premier tome de Redwood car j’avais envie de lire de la romance mais aussi d’entrer dans un univers fantastique. J’avais déjà commencé avec ma lecture de Bella Muerte mais j’avais vraiment envie d’explorer quelque chose de nouveau. Alors quand les éditions Milady m’ont proposé de recevoir le premier tome de Redwood, Jasper, je me suis dit que des loups garous étaient pile poil ce qu’il me fallait ! Je ne connaissais pas l’autrice Carrie Ann Ryan mais je savais déjà qu’elle et moi on risquait de bien s’entendre.

Mon avis sur Redwood, tome 1 : Jasper

Je suis toujours dans ma période romance niveau lecture. Je ne me suis pas encore lassée au grand dam de certains de mes lecteurs (je vais tenter de varier promis !). Mais j’innove un peu puisque nous allons parler non seulement de romance, mais aussi de loups garous ! Oui, c’est toujours de la romance mais un loup-garou c’est sympa non ? J’aurais pu opter pour la facilité et choisir une romance vampirique mais j’ai choisi une bébête plus poilue pour me divertir cette semaine. Est-ce que je vais adopter un grand méchant loup ? Pas sûr.

L’histoire

Redwood, c’est le nom d’une meute de loups garous qui vit au milieu des bois. Cette meute est dirigée par un homme sûrement très sympathique mais ce n’est pas lui qui nous intéresse. Ce premier tome met au centre de l’histoire Jasper, le beta de la meute.

Jasper est un beta accompli et voue sa vie à la meute, jusqu’au jour où il rencontre son âme sœur. Willow est une pâtissière qui a réussi à conquérir son cœur grâce à des gâteaux à la cannelle (en même temps, qui peut résister à des gâteaux à la cannelle ?). Mais Jasper est un peu timide alors il n’ose pas trop lui parler. Mais un matin, pris d’un élan de fougue, il invite Willow à sortir le soir et lui pose sa marque pour que tous les loups alentours sachent qu’elle lui appartient. Quand je dis qu’il lui pose sa marque, il lui touche juste la joue pour laisser son odeur hein. Il ne marque pas son territoire comme les chiens, voyons !

Bref, la meute ennemie des Redwood, les Reyes, a bien envie de s’approprier un nouveau territoire. Du coup, ils invoquent un démon pas très sympathique et kidnappent Willow. Le début de la guerre entre les Redwood et les Reyes est officiellement déclarée ! Mais pour Jasper, le plus important est déjà de récupérer Willow vivante.

Est-ce que j’ai aimé le premier tome de Redwood ?

Je dois avouer que je suis très mitigée concernant le roman Redwood, tome 1 : Jasper de Carrie Ann Ryan. J’aimerais vous dire que j’ai aimé mais il y a beaucoup d’aspects qui me dérangent.

Je voulais commencer par les points positifs de ce roman mais il n’y en a pas qui me viennent. Je vais donc commencer par le négatif. Premièrement, je trouve que ce roman manque de cohésion. Les scènes s’enchaînent mais il n’y a pas de « liant » entre les chapitres. On passe d’une scène à une autre sans trop suivre l’histoire, tout va beaucoup trop vite et j’ai eu l’impression d’être dans une course effrénée jusqu’à la fin. Pas le temps de reprendre son souffle, vite, vite, vite, il faut avancer !

Pour vous expliquer mon ressenti, j’ai eu l’impression que cette histoire c’était un peu comme si Bella avait choisi Jacob dans Twilight (la référence ultime !). Elle aurait fait son choix dans le premier chapitre du premier tome et ensuite on aurait réduit les 4 tomes à un seul livre de 270 pages. Rapide, non ? C’est exactement mon impression avec le premier tome de Redwood. Tout va tellement vite que l’histoire frise le ridicule de nombreuses fois.

Ensuite, j’ai parfois eu du mal avec le style d’écriture de Carrie Ann Ryan. J’ai eu quelques fois l’impression de lire une fan fiction avec une écrivaine qui rêvait d’un Jacob comme esclave sexuel. Alors je n’ai rien contre les scènes de sexe dans les romans quand elles apportent quelque chose à l’histoire. Là, elles n’ont pas grand intérêt dans 90 % des cas. En plus, certains dialogues semblent tout droit tirés d’un vieux roman érotique des années 80. Du style « C’est parfait Jasper, c’est juste que ça fait si longtemps, et tu es si gros… ». Sérieusement ? En 2019, on ose encore écrire ce genre de choses ? Non, ce n’est pas possible.

Du coup, on lit la suite ?

Après avoir lu toutes mes critiques ci-dessus, vous devez vous dire que je ne lirai jamais la suite de la saga Redwood. Eh ben détrompez-vous mes petits chats ! Je suis pleine de surprises ! Je n’ai pas encore mis cette saga à la poubelle. Je suis pleine d’espoir et je suis sûre que l’autrice peut faire beaucoup, beaucoup mieux.

L’univers mis en place dans Redwood n’est pas mauvais, bien au contraire. Je me dis que je ne suis certainement pas la seule à avoir fait des critiques sur ce roman et peut-être que l’autrice a su tirer profit de tous ces retours. Peut-être, d’ailleurs, qu’elle va nous sortir un deuxième tome de bien meilleure qualité. Moi, j’ai envie d’y croire !

J’ai envie de savoir ce qu’il va arriver à la meute Redwood et comment va finir la guerre avec les Reyes. Bon, j’espère que je n’aurai jamais plus à approcher Willow que j’ai trouvée absolument horrible. Elle est niaise, immature et tellement exaspérante ! Je ne serais pas contre la mise en lumière de la sœur de Jasper qui m’a l’air beaucoup plus badass et intéressante.

Bref, je ne lâche pas l’affaire avec Redwood !

En bref

Pour conclure, le roman Redwood, tome 1 : Jasper de Carrie Ann Ryan est une déception. L’histoire est bâclée, tout va beaucoup trop vite et le roman manque de cohésion. Toutefois, l’univers imaginé par l’autrice n’est pas mauvais et je pense tout de même tenter de lire le tome 2. Je fonde beaucoup d’espoirs dans ce deuxième tome et j’espère vraiment qu’il sera bon. Je donne donc une deuxième chance aux Redwood mais ce sera leur dernier essai. Bonne chance !

Facebook - Twitter  - Instagram

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

Un commentaire

  1. Pingback: A l’abris des regards de Marybeth Mayhew Whalen ⋆ Smells like rock

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :