Ciné Club #58 : les films vus en février (part 1)

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

C’est parti pour un nouveau Ciné Club ! En février, j’ai regardé beaucoup de films. Du coup, je suis obligée de scinder mon ciné club mensuel en deux. Vous avez la première partie aujourd’hui et la seconde partie arrive dès la semaine prochaine. Mais comme vous m’avez demandé plus d’articles cinéma, je pense que cela ne va pas trop vous déranger. J’en profite également pour vous annoncer que j’ai décroché la médaille en chocolat du Movie Challenge 2019 ! Avec 10 catégories de validées, j’ai fièrement atteint le premier palier.

Ghostland (bande annonce)

Ciné Club #58 : les films vus en février (part 1)

Ghostland est un film d’horreur qu’on m’a fortement recommandé lors de sa sortie. Mais tout le buzz autour de ce film ainsi que la présence de Mylène Farmer ne m’avait pas du tout donné envie de me lancer. Je ne sais pas si vous vous rappelez, mais la sortie du film a été suivie par un scandale autour d’une des actrices principales qui accusait le réalisateur de l’avoir dévisagée suite à une scène impliquant de briser un miroir. Mais laissons les scandales de côté et intéressons-nous au film. Car il mérite qu’on s’intéresse à lui.

Quand on est fan de film d’horreur, il est très difficile de trouver des bons films. J’ai d’ailleurs la fâcheuse tendance à ne tomber que sur des navets quand je tente de choisir un film d’épouvante. Mais l’amie qui m’a recommandé ce film est également une grande fan du genre alors j’ai décidé de lui faire confiance. Et je suis bien contente d’avoir donné sa chance à Ghostland car j’ai adoré ! Je peux même dire que j’ai eu un gros coup de cœur pour ce film.

Déjà, j’ai adoré l’histoire. Simple, efficace : des tueurs entrent dans une maison la nuit et décident de kidnapper et torturer les occupants, une mère et ses deux filles. Mais finalement l’histoire n’est pas si simple que ça. On navigue entre plusieurs versions de l’histoire sans savoir laquelle relate la réalité. Entre rêve et réalité, le réalisateur s’amuse à embrouiller le spectateur pour le perdre complètement. Mais ça fonctionne ! Ça fonctionne même très bien.

Les actrices tiennent la route, même Mylène Farmer. J’étais très surprise par sa prestation, elle n’est pas mauvaise actrice. L’ambiance est angoissante et malsaine, digne d’un Martyrs. Je vous le conseille vraiment !

Velvet Buzzsaw (bande annonce)

Ciné Club #58 : les films vus en février (part 1)

J’adore Jake Gyllenhaal et je ne peux pas m’empêcher de regarder tous les films dans lesquels il joue. Alors quand j’ai vu son visage apparaître dans mes suggestions Netflix, il était évident que j’allais regarder Velvet Buzzsaw. En plus, le film se déroule dans l’univers de l’art contemporain, ce qui s’annonçait plutôt pas mal.

Commençons par les points positifs. Tout d’abord, le casting est plutôt sympa. J’ai déjà cité Jake Gyllenhaal mais il y a aussi Toni Collette, John Malkovich, Rene Russo, Billy Magnussen, Natalia Dyer et Zawe Ashton. Il y en a encore plein d’autres mais si je cite tout le monde, je vais faire mon article uniquement sur le casting et ce n’est pas le but. Ensuite, l’histoire est plutôt sympa. Bon, il y a pas mal de défauts mais elle se laisse regarder. J’ai beaucoup aimé l’univers dans lequel elle prend place. Le milieu de l’art est très intriguant et c’était intéressant de plonger dans le monde impitoyable de l’art contemporain.

Du côté des points négatifs, il y a aussi l’histoire pour ses défauts, incohérences et longueurs qui gâchent le film. C’est dommage, c’était bien parti mais tout est retombé comme un soufflé au fromage ! J’ai même dû m’y reprendre à deux fois pour regarder ce film car j’ai réussi à m’endormir un peu avant la grande révélation. Le film manque cruellement de rythme et j’ai été très déçue par la fin. Je ne peux malheureusement rien vous dire sur la fameuse fin mais je suis dispo pour en discuter dans les commentaires si jamais vous l’avez regardé !

Legend (bande annonce)

Ciné Club #58 : les films vus en février (part 1)

Voilà un film qui remonte un peu le niveau de Velvet Buzzsaw. On n’est toujours pas au stade du chef d’oeuvre mais ça va déjà mieux. Si j’ai regardé Legend, c’était pour faire plaisir à Chéri. Les films avec des gangsters, ce n’est pas mon truc ! Mais il y avait Tom Hardy dans le casting alors j’ai fait un effort. Finalement Chéri n’a pas aimé et moi j’ai été agréablement surprise.

Déjà, il faut saluer la performance de Tom Hardy qui joue deux frères jumeaux dans ce film (Reggie et Ronnie Kray). Il est vrai que les effets spéciaux laissent parfois à désirer mais la performance d’acteur est là. L’histoire est prenante puisqu’on suit deux frères gangsters qui règnent sur Londres. Sauf que la femme d’un des deux jumeaux n’est pas trop d’accord pour que son mari gagne illégalement sa vie. Reggie va alors devoir choisir entre sa femme et son frère. Et tout ça au milieu d’une guerre de gang qui ne fait que commencer.

Au milieu de toute cette testostérone, j’étais contente de retrouver la douce Emily Browning qui joue la femme de Reggie. On retrouve également Paul Anderson qui a l’habitude de jouer au gangster dans Peaky Blinders. J’ai aussi reconnu Christopher Eccleston qui joue Matt dans The Leftovers. Un beau casting, une histoire prenante, un Tom Hardy schizophrène et des explosions, voilà un bon cocktail pour un film plutôt sympathique.

A star is born (bande annonce)

Ciné Club #58 : les films vus en février (part 1)

Et voilà, on arrive au chef d’oeuvre ! J’ai lutté pendant longtemps contre ce film. Je n’ai pas été le voir au cinéma et je ne voulais pas en entendre parler. Je n’aime pas la tête de Bradley Cooper, je n’aime pas les films où ça chante toutes les 3 minutes (sauf les Disney) et je n’aime pas Shallow. Alors pourquoi est-ce que je m’infligerais A star is born ? Mais voilà, on n’a pas arrêté de me dire que l’histoire d’amour de ce film était magnifique et que je ne pouvais pas passer à côté.

C’est donc un dimanche matin que j’ai craqué. Mon chat avait décidé de me réveiller à 7h30 et je n’étais vraiment pas motivée à sortir de mon lit. Alors j’ai regardé A star is born, bien au chaud sous ma couette. Et j’ai ensuite pleuré pendant 3 jours.

Je dois avouer que ce film est absolument magnifique. Lady Gaga est sublime et tellement talentueuse. Je ne supporte toujours pas d’entendre Shallow à la radio et je ne suis toujours pas sous le charme de Bradley Cooper mais je suis obligée de reconnaître son talent. Il a réalisé un film bouleversant dont je me souviendrai longtemps (et que je risque de regarder plusieurs fois). Avec ce film, il a réussi à me toucher en plein cœur. L’histoire est absolument magnifique, le duo Lady Gaga / Bradley Cooper exceptionnel et toutes les chansons ne sont pas à jeter. Si ce n’est pas encore fait, regardez-le !

Every Day (bande annonce)

Ciné Club #58 : les films vus en février (part 1)

Et on termine avec Every Day, un film qui traînait depuis longtemps sur mon ordinateur. A la base, j’étais vraiment motivée pour lire le roman (A comme aujourd’hui de David Levithan) mais vous savez comment c’est. Une lecture en entraîne une autre et j’ai complètement laissé tomber cette lecture. Mais je n’avais pas renoncé à regarder le film !

Pour la petite histoire, « A » est un garçon qui se réveille dans la peau d’une nouvelle personne tous les matins. Toujours quelqu’un de son âge et qu’il a fréquenté la veille. Mais jamais deux fois la même personne. C’est un secret qu’il garde bien précieusement pour lui et tous les jours, il prend soin de ne pas trop déranger la vie de la personne dont il emprunte le corps. Jusqu’à ce qu’il rencontre Rhiannon. Est-ce que c’est possible de tomber amoureux d’une personne qui change d’apparence tous les jours ?

Bon, je ne vous cache pas que ce n’est pas le film de l’année. Mais il reste sympathique pour un dimanche tout gris où vous avez envie de faire la loque sur le canapé. Il est mignon mais pas inoubliable. Si vous avez lu le roman par contre, je veux bien votre avis en commentaire !

Vous avez regardé quoi récemment ?

Facebook - Twitter  - Instagram

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

4 commentaires

  1. Pingback: Ciné Club #59 : les films vus en février (part 2) ⋆ Smells like rock

  2. Pingback: Movie Challenge 2019 - Point des 6 mois ⋆ Smells like rock

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :