Ciné Club #51 : les films vus en juillet (Sans un bruit, Zoe, I feel pretty,…)

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Aujourd’hui, on se retrouve pour le ciné club #51 ! Dans ce nouveau rendez-vous, je vais vous parler des films que j’ai vu durant le mois de juillet 2018. Comme d’habitude, il y en a pour tous les goûts alors c’est le moment de faire le plein d’idées pour les soirées où vous ne savez pas quoi regarder. N’hésitez pas à partager vos découvertes cinématographiques en commentaire !

Ciné Club #51 : les films vus en juillet

Sans un bruit (bande annonce)

Ciné Club #51 : les films vus en juillet / Sans un bruit

Sans un bruit est un film que j’ai eu envie de découvrir car il possède une particularité intrigante : tout est basé sur le silence. Bizarre pour un film, non ?

L’histoire se déroule dans un futur où le monde a été envahi par des monstres pas très gentils. En fait, ces montres ont pratiquement tué tous les humains. Les seuls survivants arrivent à rester en vie en restant extrêmement silencieux. En effet, les bébêtes réagissent au bruit et vous repèrent grâce à une très bonne ouïe. Si vous ne faites pas de bruit, elles ne peuvent pas vous repérer et donc vous tuer. CQFD.

Ce film nous fait suivre l’histoire d’une famille qui tente de survivre dans ce monde où le silence est roi. Mais comment protéger ses propres enfants quand le moindre son peut les conduire à la mort ? Pire que tout, comment survivre quand on apprend qu’on est enceinte et qu’on doit mettre au monde un nourrisson dans ces conditions ?

Ciné Club #51 : les films vus en juillet / Sans un bruit

Le concept de Sans un bruit est intéressant et plutôt bien exploité. Ce film change vraiment des films d’horreur qu’on a l’habitude de voir au cinéma ces derniers temps. Ici pas de jump scare à outrance et pas de dialogues vides de sens. Mais personnellement, les dialogues m’ont quand même manqué ! Jouer sur le silence pour instaurer l’angoisse et la peur, ok. Ça marche plutôt bien. Mais j’ai vite trouvé le film assez long. Je crois que je ne suis pas faite pour le silence !

Côté casting, on retrouve la belle Emily Blunt dans le rôle de la mère de famille mais surtout le petit Noah Jupe. J’aime beaucoup cet acteur que j’ai déjà pu voir dans Wonder et Bienvenue à Suburbicon.

Verdict ? Un concept intéressant mais qui m’a assez vite lassé. Mais l’histoire reste captivante et le monde créé dans ce film est intéressant. A voir pour vous faire votre propre avis.

Action ou vérité (bande annonce)

Ciné Club #51 : les films vus en juillet / Action ou vérité

Je continue ma quête afin de découvrir Lucy Hale dans autre chose que dans Pretty Little Liars. Il n’y a pas longtemps, je vous avais parlé du film Les potes qui était bien mais sans être extraordinaire. Est-ce que Action ou vérité relève le niveau ? Non. Clairement, non.

Désolée, pas de suspense concernant ce film mais vous deviez déjà vous en douter, non ? L’affiche, le casting, l’histoire, tout sentait le film d’horreur tout moisi. Pourquoi est-ce que j’ai tout de même regardé ce film ? Aucune idée. Je l’ai vu tout seul dans un coin et ma bonté a pris le dessus. J’aurais mieux fait de m’abstenir !

Ciné Club #51 : les films vus en juillet / Action ou vérité

Pour vous faire un rapide topo, l’histoire se concentre sur une bande de jeunes qui vivent leur dernier Spring Break. Ils décident donc de se rendre au Mexique pour faire la fête et picoler. Manque de chance, ils décident de suivre un mec louche dans un couvent abandonné (normal) et de commencer une partie de Action ou vérité. Sauf qu’un démon décide de se joindre à la partie. Le concept est simple : soit vous jouez, soit vous mourez. Oh mais si vous jouez, vous avez également de grandes chances de mourir.

Je ne sais pas trop quoi vous dire concernant ce film. L’histoire est bancale, inintéressante et complètement vide. Les acteurs sont mauvais et pas crédibles. C’est un teen movie avec un peu de sang pour le faire classer horreur et attirer les ados au ciné.

Verdict ? Fuyez, pauvres fous !

Problemos (bande annonce)

Ciné Club #51 : les films vus en juillet / Problemos

Problemos est un film réalisé par Eric Judor. Si le comédien était capable de faire du très bon (époque Palais des Glaces et Tour Montparnasse infernale), il est aussi capable de faire du très mauvais (Tour Montparnasse infernale 2, Seul Two). Franchement, je n’étais pas super enthousiaste à l’idée de regarder ce film mais chéri a insisté. Verdict ? Voilà, voilà.

L’histoire concerne Jeanne et Victor, deux parisiens bobos. Lui ne peut pas vivre sans son smartphone et elle rêve d’une vie à la campagne. Lors de leur retour de vacances, ils décident de s’arrêter voir un ami qui squatte une zone pour empêcher la construction d’un parc aquatique. Ils se retrouvent alors au milieu d’une ZAD auto-suffisante où chacun vit sa vie de rêve. Tout est autour du partage et de la communication. Alors que le monde est touché par une terrible épidémie qui anéantit toute vie humaine, seuls les habitants de la ZAD sont encore en vie. Est-ce que leur mode de vie va permettre de bâtir un monde meilleur ?

Ciné Club #51 : les films vus en juillet / Problemos

Ce film n’est pas si mauvais que cela sur le fond. C’est même une jolie critique de notre société où tout le monde veut un monde meilleur sans être capable de le mettre en place. J’ai même ri plusieurs fois. Mais globalement, on s’ennuie. Il y a énormément de clichés, de blagues toutes faites et de longueurs. Cette histoire d’épidémie arrive comme un cheveu sur la soupe et n’a ni queue ni tête.

Verdict ? Ce n’est pas le plus mauvais film que j’ai vu car il y a quelques idées intéressantes mais c’est long, beaucoup trop long.

I feel pretty (bande annonce)

Ciné Club #51 : les films vus en juillet / i feel pretty

Je ne suis pas fan d’Amy Schumer (vous commencez à vous dire que je n’aime pas grand monde ? Vous avez raison). Je n’aime pas son humour ni sa manière d’être. Alors quand Netflix a mis en ligne son nouveau film, I feel pretty, j’allais bien évidemment passer mon chemin sans me retourner. Mais ma meilleure amie m’a dit que ce film était cool et que je devais le voir. Alors je l’ai regardé !

Renee travaille au service web d’une grande enseigne de cosmétiques. Elle est planquée dans une annexe des bureaux et rêve de rejoindre le siège social. D’ailleurs, une place de réceptionniste se libère ! Le problème ? Renee ne correspond pas vraiment aux femmes qui travaillent au siège. Comme dans Uggly Betty ou Le diable s’habille en Prada, les meilleures places sont occupées par des femmes très minces, belles et stylées. Tout le contraire de notre héroïne. Sauf qu’après une chute sur la tête, Renee se réveille en pensant qu’elle a enfin le même corps de rêve que toutes ces filles ! Avec sa nouvelle confiance en elle infaillible, Renee se lance dans un relooking complet de toute sa vie, à commencer par son travail.

Ciné Club #51 : les films vus en juillet / i feel pretty

Je sais que ce film est beaucoup critiqué mais moi j’ai adoré ! Je trouve qu’il montre que tout est une question de confiance en soi. Ce n’est pas parce qu’on ne fait pas un 36 ou qu’on n’a pas des jambes interminables qu’on ne peut pas avoir ce que l’on veut ! Si on veut un boulot, on l’aura ! Si on veut un mec canon, on l’aura ! Il suffit de croire en soi et en ses rêves. Oui, je sais c’est plus facile à dire qu’à faire mais ce film est un vrai feel good movie qui vous donnera la pêche !

Verdict ? A voir absolument pour prendre une bonne dose de confiance en soi !

Paranoïa (bande annonce)

Ciné Club #51 : les films vus en juillet / Paranoïa

Ce film m’a rendu complètement dingue ! Au départ, je l’ai regardé uniquement pour voir Claire Foy en dehors de son rôle de Reine Elisabeth. Mais j’ai complètement été prise dans ce film qui saura vous retourner le cerveau en moins de deux !

Sawyer a fui sa ville natale et sa famille à cause d’un harceleur dont elle n’arrivait pas à se débarrasser. Depuis, elle vit dans la peur et a du mal à reprendre une vie normale même à plusieurs milliers de kilomètres de tout ça. Elle décide donc d’aller consulter un psy pour parler de ses angoisses et se retrouve internée de force dans un établissement psychiatrique. Sawyer se retrouve donc enfermée contre son gré avec des fous… Et son harceleur qui est de retour. Ou peut-être que cela est juste dans sa tête ?

Ciné Club #51 : les films vus en juillet / Paranoïa

Quand je vous dis que ce film m’a rendu dingue, ce n’est pas une blague. J’ai été totalement prise dedans, je faisais des suppositions et mettais en place des théories à longueur de temps. On ne sait pas ce qui est réel et ce qui est inventé par Sawyer mais on a vraiment l’impression que ce cauchemar ne s’arrêtera jamais ! De plus, ce film a été tourné avec un iPhone ce qui accentue encore plus le malaise du spectateur avec un effet très étrange mais qui fonctionne parfaitement.

Verdict ? Paranoïa est un film à voir absolument !

Zoe (bande annonce)

Ciné Club #51 : les films vus en juillet / Zoe

Ce film parle d’un futur où la technologie est omniprésente, où les synthétiques (robots) vivent à nos côtés. Ce film avait tout pour me plaire avec sa bande annonce intrigante. C’est pourquoi j’ai regardé Zoe dès sa mise en ligne sur Netflix.

Une entreprise qui fabrique des synthétiques (robots ressemblant à des humains) décide de commercialiser un médicament qui pourrait complètement modifier notre perception de l’amour. Et si vous pouviez revivre votre coup de foudre avec votre conjoint ? Vous savez les papillons dans le ventre, l’adrénaline, l’excitation, tout le package ! Et si vous pouviez prendre ce médicament pour vivre un coup de foudre tous les soirs avec des inconnus ? Et si vous aviez un coup de foudre pour un synthétique ? Êtes-vous réellement prêt à vivre tout ça ?

Ciné Club #51 : les films vus en juillet / Zoe

Ce film avait vraiment tout pour me plaire et pourtant, je suis passée complètement à côté ! Le thème et l’histoire était bien trouvés, pourtant je n’ai pas accroché du tout. J’ai trouvé ce film long et tellement ennuyeux… Je n’en voyais pas la fin ! En plus, j’ai réalisé trop tard que l’actrice principale était Léa Seydoux (La belle et la bêteLa Vie d’Adèle) avec qui j’ai énormément de mal. Heureusement, La Vie d’Adèle est là pour sauver un peu le film ! Pour la petite info, vous pourrez également retrouver Theo James (Divergente) et Christina Aguilera au casting !

Verdict ? Si vous êtes abonné Netflix et que le sujet vous intéresse, tentez !

Est-ce que vous aimez un film dont je viens de parler ?
Quels films avez-vous vus pendant le mois de juillet ?

Facebook - Twitter  - Instagram

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

6 commentaires

  1. Hello ma belle ! Très sympa ton petit article 😀 pour ma part je ne suis pas Dutout fan des films d’horreur ! Pour le reste j’avoue que ça me tente pas mal de voir ce que ça vaut.

    Des bisous 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :