The Handmaid’s Tale : une saison 2 inégale

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Aujourd’hui, nous allons à nouveau parler série avec la saison 2 de The Handmaid’s Tale. C’est une de mes séries préférées et j’avais tellement hâte de découvrir cette deuxième saison. Avant de me lancer, j’ai attendu que tous les épisodes soient sortis pour éviter de mourir d’impatience entre deux diffusions. Et vous savez quoi ? J’ai réussi à éviter tous les spoilers sur les réseaux sociaux ! Cette semaine, j’ai donc pu savourer tranquillement ma saison 2 de The Handmaid’s Tale.

Bande annonce

Mon avis sur The Handmaid’s Tale – Saison 2

The Handmaid’s Tale est la série dont j’attendais la nouvelle saison avec le plus d’impatience. La saison 1 reprenant entièrement le livre de Margaret Atwood, j’avais hâte de savoir comment les scénaristes allaient s’en sortir en ayant carte blanche. D’ailleurs, cela me fait penser que j’ai le livre La servante écarlate dans ma PAL et qu’il serait peut-être temps que je le sorte !

Attention, la suite de cet article contient des spoilers sur la saison 1. Si vous n’êtes pas à jour dans la série, pourquoi n’iriez-vous pas la regarder en buvant une bonne tasse de thé ? On se retrouve ici après votre visionnage. Pour ceux qui sont à jour, vous pouvez continuer votre lecture et me donner votre avis sur cette saison 2 en commentaire.

L’histoire

The Handmaid's Tale : une saison 2 inégale

Dans cette nouvelle saison de The Handmaid’s Tale, nous retrouvons June qui est toujours servante chez les Waterford. Ces derniers ne sont toujours pas tendres avec elle (surtout Serena), mais June étant enceinte, on la laisse un peu tranquille pour le bien du bébé. Profitant de cette période de calme et avec la complicité de Nick (qui est le père du bébé, je vous le rappelle), June en profite pour se faire la malle.

Elle va alors vivre pendant plusieurs semaines dans un entrepôt avant de se faire arrêter et ramener de force chez les Waterford qui diront publiquement que leur gentille servante enceinte a été kidnappée. Va alors commencer un bras de fer éprouvant, autant pour eux que pour nous, entre les Waterford et June. Cette dernière veut à tout prix quitter Gilead pour rejoindre le Canada où elle pourra élever librement ses deux enfants et retrouver son mari. Les Waterford veulent garder leur futur bébé sous la main et se débarrasser au plus vite de June en l’envoyant dans un autre district.

Alors que la maison des Waterford voit se dérouler une guerre froide, plusieurs autres intrigues vont se mettre en place. Il y a notamment l’arrivée d’Eden, une jeune fille de bonne famille qui a été mariée de force à Nick. Pas sûr que ce dernier soit partant pour jouer à l’époux modèle alors que celle qu’il aime souffre sous ses yeux. Et nous irons également faire un tour hors de Gilead avec la découverte des colonies. La saison 2 nous entraîne également au Canada où le commandant Waterford ira prêcher la bonne parole pour dire que leur mode de vie est idyllique. Vous pensez qu’il va être bien accueilli ? J’en connais un qui l’attend de pied ferme pour lui parler du fait qu’il viole sa femme tous les mois.

Est-ce que j’ai aimé cette deuxième saison ?

The Handmaid's Tale : une saison 2 inégale

Oui, globalement on peut dire que la saison 2 de The Handmaid’s Tale est une bonne saison. J’ai beaucoup aimé les premiers épisodes pendant lesquels June est en fuite. Un vent de liberté fait beaucoup de bien dans cette série et on est presque aussi content que June de sortir de la maison des Waterford. Et j’ai aussi adoré toute l’intrigue autour du nouveau couple Eden / Nick. C’est une saison intéressante qui nous entraîne encore un peu plus dans l’horreur de Gilead.

Mais il y a tout de même des points négatifs. Même si j’ai beaucoup aimé cette deuxième saison, je l’ai tout de même trouvée assez longue et inégale. En effet, cette nouvelle saison nous offre 13 épisodes au lieu de 10. Cela aurait pu être une bonne nouvelle mais j’ai trouvé que cela desservait la série. Je ne sais pas si c’est le fait d’avoir 13 épisodes pour faire passer leurs idées ou le fait de ne plus avoir l’histoire de Margaret Atwood comme support, mais j’ai trouvé que certains épisodes s’étiraient en longueur.

Même au niveau des intrigues c’était long. Si dans un épisode on faisait un petit pas en avant, dans le suivant on en faisait dix en arrière ! Cela est d’autant plus vrai pour la relation June / Serena. Si elles sont sympas l’une envers l’autre dans un épisode, c’est pour mieux se poignarder dans le dos dans le suivant. J’ai trouvé que cette saison 2 était vraiment frustrante à ce niveau. J’aurais aimé plus d’action, plus de rythme dans les intrigues. Mais peut-être est-ce moi qui suis trop impatiente ?

Conclusion

The Handmaid's Tale : une saison 2 inégale

Pour conclure, la saison 2 de The Handmaid’s Tale est une bonne saison mais je l’ai tout de même trouvée très inégale au niveau des épisodes, frustrante et un peu longue parfois. Avec ces nouveaux épisodes, The Handmaid’s Tale confirme sa place dans mon Top 5 des meilleures séries à voir cette année. J’ai vraiment hâte de savoir ce que nous réserve la saison 3 !

Facebook - Twitter  - Instagram

Rendez-vous sur Hellocoton !

Verdict ?

87%
87%
Une saison inégale
  • Réalisation
    9
  • Scénario
    8
  • Casting
    9
  • User Ratings (0 Votes)
    0
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

8 commentaires

  1. Il faut vraiment que tu lises le livre car tu vas voir que certaines choses ne collent pas avec la saison 1. Je m’y lancerai peut-être mais j’ai tellement aimé le livre que j’ai peur d’être déçue.

    • Ah ben je suis dans la situation contraire. J’ai tellement aimé la série que j’ai peur de ne pas aimer le livre. En plus, je n’ai eu que des retours négatifs sur le roman alors je ne sais pas trop quoi faire…

      • Le roman, je devais le lire car au programme du CAPES. Alors effectivement, la vision de la femme n’est pas top mais c’est le côté dystopie qui est intéressant pour l’epoque. Le livre a été publié en 1985 si j’ai bonne mémoire. Si tu veux, je peux le relire avec toi pour te motiver

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :