Le putain d’énorme livre du bonheur qui va tout déchirer

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Aujourd’hui, on se retrouve pour parler de mon deuxième roman lu dans le cadre du challenge NetGalleyLe putain d’énorme livre du bonheur qui va tout déchirer de Anneliese Mackintosh. Encore une fois, je ne suis pas partie trop loin de ma zone de confort mais je n’ai pas réussi à résister au titre de ce livre ! Il est tellement intriguant et drôle que je me suis lancée dans cette lecture sans même savoir de quoi ce livre parlait. Alors au final, bonne surprise ?

Détails pratiques

Titre : Le Putain d’énorme livre du bonheur qui va tout déchirer
Genre : contemporain
Éditeur : Milady
Collection : Romans
Nombre de page : 411
Prix : 18,20 €

Acheter le livre

Synopsis : Ottila a décidé d’être heureuse et ça va faire mal. Ottila a un problème. Enfin, elle en a un paquet. D’abord elle est alcoolique. Son père est mort pendant qu’elle se complaisait dans une éternelle gueule de bois. Sa sœur a été internée. Sa mère est en train de craquer. Et ses amis la tirent vers le bas. Sauf Thalès, le type le plus sain qu’elle ait jamais rencontré. Thalès donne envie à Ottila de devenir meilleure. Alors elle décide de faire un doigt à son « contexte » pourri et vole Le Petit Livre du bonheur à la bibliothèque. Puis elle entreprend de le scrapbooker sauvagement : mails, SMS, transcriptions de séances de thérapie, dessins… tout y passe.

Mon avis sur Le putain d’énorme livre du bonheur qui va tout déchirer

Je sais que les titres de romans à rallonge sont à la mode en ce moment et que c’est un peu tendance d’adopter ce genre de pratique. Oui, c’est vrai mais moi, j’adore ça ! J’adore ce genre de titre qui donne immédiatement envie de découvrir ce qui se cache entre les pages de ce livre un peu bizarre mais drôle. Je suis la cible parfaite pour ce genre de marketing qui fonctionne parfaitement sur moi. Maintenant, reste à savoir si le roman en lui-même est aussi bon que le titre.

Le putain d'énorme livre du bonheur qui va tout déchirer

L’histoire

Dans Le putain d’énorme livre du bonheur qui va tout déchirer, nous faisons la connaissance d’Ottila. Cette jeune femme d’origine danoise vit à Manchester et, à l’aube de ses 30 ans, décide de reprendre sa vie en main. Elle commence donc par larguer André, son patron et amant. Ensuite, elle décide d’arrêter l’alcool et les soirées (très, très) arrosées. Ottila veut mener une vie saine et responsable.

Ce n’est pas pour trouver des excuses à Ottila mais la jeune femme ne mène pas une vie facile. Elle a récemment perdu son papa avec qui elle entretenait une très bonne relation et sa sœur est atteinte du syndrome d’Asperger en plus d’être dépressive à tendance suicidaire. Entre la gestion du deuil et de la maladie de sa sœur, la vie d’Ottila n’est pas un long fleuve tranquille.

Pour mettre en place (et tenir) ses bonnes résolutions, Ottila décide d’emprunter Le petit livre du bonheur à la bibliothèque et de le customiser à sa manière. En plus des citations inspirantes et des listes à remplir, Ottila décide de garder une trace de sa vie quotidienne : mails de sa maman, SMS de sa sœur, tickets de caisse, … De quoi plonger dans la vie d’Ottila en partageant ses combats.

Est-ce que j’ai aimé ce roman ?

J’ai commencé ma lecture du roman Le putain d’énorme livre du bonheur qui va tout déchirer avec toute la meilleure volonté du monde. Je voulais aimer ce livre, je voulais le trouver inspirant et qu’il marque ma petite vie de lectrice. Malheureusement, ce n’est pas ce qu’il s’est passé.

Au début, j’ai beaucoup aimé ma lecture. Je trouvais Ottila sympathique, j’ai aimé découvrir sa vie et son univers. J’ai aussi eu un coup de cœur pour la « forme » du livre qui ressemble parfois à un album de scrapbooking. C’est vraiment super que les éditions Milady aient soigné la version numérique du roman. Mais une fois la surprise de la découverte de l’histoire passée, eh ben c’est long !

J’ai beaucoup aimé Ottila pendant toute ma lecture et son combat contre l’alcoolisme et très intéressant mais très vite, on s’ennuie. Le quotidien de la jeune femme devient répétitif, ennuyeux et long… mais long. Pourtant, j’ai tenu bon ! J’ai lu tout le roman sans sauter de chapitres ni lire en diagonale parce que je voulais vraiment savoir où l’autrice voulait en venir. Même si j’ai adoré tous les passages concernant Mina, la sœur d’Ottila, cela n’a pas suffi pour me garder en haleine face à cette histoire. Très vite, le roman s’essouffle et on se perd dans les très longs monologues.

Conclusion

Pour conclure, j’avais vraiment envie d’aimer Le putain d’énorme livre du bonheur qui va tout déchirer de Anneliese Mackintosh. Mais vraiment beaucoup. Malheureusement, très vite, je me suis ennuyée et j’ai trouvé que l’histoire s’étirait beaucoup trop en longueur et perdait sa spontanéité dans des monologues beaucoup trop longs. Dommage parce que ce livre avait tout pour bouleverser mon cœur de lectrice.

Facebook - Twitter  - Instagram

Rendez-vous sur Hellocoton !

Verdict ?

47%
47%
C'est une déception
  • Histoire
    5
  • Personnages
    5
  • Ecriture
    4
  • User Ratings (0 Votes)
    0
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

5 commentaires

  1. Le titre est très intriguant mais pas assez pour me donner envie de découvrir le livre. Et je pense que comme toi, je l’aurais trouvé vite long :/

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :