Le maxi ciné club #49 de printemps (6 films)

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

J’ai tellement de retard dans mes ciné club que j’ai décidé de vous présenter aujourd’hui un maxi ciné club de 6 films pour célébrer le printemps ! A l’image de celui de fin d’année, je vais donc vous présenter mes six derniers visionnages en matière de films que vous pouvez pratiquement tous retrouver sur Netflix (il y a seulement le dernier, Jumanji, qui n’est pas encore disponible). De quoi occuper quelques-unes de vos soirées si vous trouvez votre bonheur dans ma sélection.

Ciné club #49

Le maxi ciné club #49 de printemps (6 films)

Dans ce ciné club, il y en a pour tous les goûts ! Je passe vraiment du coq à l’âne dans cette sélection, et je suis sûre que chacun pourra trouver son bonheur. Il y a un documentaire, une comédie dramatique, un film d’horreur, un drame, un dessin animé et une comédie ! Vous n’avez que l’embarras du choix pour sélectionner votre prochain film. En plus, vous pouvez trouver presque tous les films sur Netflix. Pratique, non ?

The push (bande annonce)

Le maxi ciné club #49 de printemps (6 films)

Et si je vous demandais là, maintenant, de pousser une personne du haut d’un toit, est-ce que vous le feriez ? Je crois qu’à cette question, tout le monde va répondre non (dans le cas contraire, merci de prendre rendez-vous avec un professionnel le plus vite possible). Bien sûr, personne ne voudrait tuer une autre personne, surtout si c’est un inconnu qui vous demande de le faire. Et pourtant.

Dans une expérience totalement inédite (et très provocatrice, il faut le reconnaître), le mentaliste Derren Brown nous montre comment il est effectivement possible d’amener une personne à en tuer une autre (en le poussant d’un toit dans cette expérience) juste en le lui demandant. Alors je simplifie grandement les choses dans ce résumé, mais en gros, c’est ce qu’il va se passer. Par petites étapes, en commençant par des petits services, le mentaliste va amener plusieurs candidats jusqu’à un point de non retour. Auriez-vous la force de vous opposer à un ordre alors que tout vous pousse à jeter une personne dans le vide ?

Le maxi ciné club #49 de printemps (6 films)

Même si cette émission use de la provocation pour faire parler d’elle, j’ai trouvé l’expérience de Derren Brown très intéressante. J’ai toujours adoré ce genre de programme qui nous montre comment un être humain est influençable, même malgré lui. La conformité au groupe est bien souvent un facteur plus puissant que l’individu lui-même. Vraiment, si vous avez une petite heure à perdre devant Netflix, je vous conseille de jeter un œil à ce programme très intéressant. N’hésitez pas non plus à venir en reparler ici !

Une expérience très intéressante à découvrir.

A bord du Darjeeling Limited (bande annonce)

Le maxi ciné club #49 de printemps (6 films)

Voilà un film de Wes Anderson (The Grand Budapest Hotel) que je n’avais pas encore vu et qui me faisait de l’œil sur Netflix depuis un petit moment. Il faut dire qu’il possède un casting plutôt exceptionnel ! On retrouve Owen Wilson (qu’on a vu il n’y a pas longtemps dans le magnifique Wonder), mon chouchou Adrien Brody (que vous pouvez également admirer dans la saison 4  de Peaky Blinders) et Jason Schwartzman (Big Eyes). Un trio incroyable pour un film incroyable.

A bord du Darjeeling Limited raconte l’histoire de trois frères qui se retrouvent suite à la mort de leur père. Leur voyage les entraîne à travers l’Inde dans une sorte de quête spirituelle pour retrouver les liens qui les unissaient autrefois. Bien évidemment, tout ne va pas se passer comme prévu ! Alors qu’ils se font virer du train, Francis, Peter et Jack vont enchaîner les aventures, mésaventures et imprévus. Un drôle de voyage qui va pourtant leur permettre de régler tous leurs différends et se retrouver.

Le maxi ciné club #49 de printemps (6 films)

Comme tous les films de Wes Anderson (que j’adore), A bord du Darjeeling Limited est une aventure extraordinaire, à la limite du burlesque. On traverse l’Inde aux côtés de ces trois frères dont les histoires sont à la fois touchantes et improbables. Les acteurs sont absolument parfaits et j’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir ce film. Derrière le côté comédie se cache une histoire très touchante qui saura vous émouvoir en temps voulu, j’en suis sûre. Si vous avez Netflix, vous devriez vraiment jeter un coup d’œil à ce film.

A voir absolument si vous aimez l’univers de Wes Anderson.

Le rituel (bande annonce)

Le maxi ciné club #49 de printemps (6 films)

L’heure est grave les amis. Je crois avoir découvert quelque chose de complètement inédit. J’ai eu du mal à le croire mais je dois me rendre à l’évidence. J’ai trouvé un film d’horreur qui n’est pas un navet, sur Netflix ! Oui, je sais, c’est incroyable ! Je n’en reviens toujours pas ! Je vous avoue qu’après Open House, j’étais à deux doigts de bannir la catégorie horreur de Netflix à tout jamais, mais j’ai trouvé l’exception à la règle : Le rituel.

Pour l’histoire, c’est plutôt banal mais ça fonctionne. Quatre amis se réunissent pour effectuer une randonnée dans la forêt. Quelques mois auparavant, le cinquième membre du groupe s’est fait abattre dans un magasin par un braqueur amateur devant les yeux des autres. Cette randonnée est une sorte d’hommage à leur ami mais aussi une façon de ressouder un groupe qui part à la dérive. Si l’intention était bonne, dans les faits c’est plutôt une catastrophe. L’entente n’est pas au rendez-vous entre les membres du groupe qui souhaitent tous finir cette marche au plus vite. Malheureusement pour eux, la forêt n’est pas du même avis. Quelque chose rôde entre les arbres et des phénomènes étranges commencent à se produire.

Le maxi ciné club #49 de printemps (6 films)

Je vous l’avais dit, rien de bien original. Et pourtant, ça fonctionne plutôt bien ! Peut-être est-ce dû aux paysages magnifiques ? Sûrement. Si la fin du film est discutable (personnellement, j’ai bien aimé mais je comprends qu’elle puisse décevoir), le reste de l’histoire est plutôt pas mal. On rentre facilement dans l’univers angoissant du film, les personnages sont intéressants et j’ai beaucoup aimé l’histoire. Je fais une rapide parenthèse casting pour signaler la présence de Rob James-Collier qui joue Thomas dans Downton Abbey. Oui, c’était important de le préciser.

Si vous souhaitez regarder un film angoissant ou une bonne histoire de fantôme, Le Rituel est pour vous !

Sils Maria (bande annonce)

Le maxi ciné club #49 de printemps (6 films)

Kristen Stewart (Personal Shopper) est une de mes actrices préférées et je suis toujours curieuse de découvrir ses films (parce qu’elle a fait des choses très intéressantes après Twilight). Cela faisait d’ailleurs un moment que je voulais découvrir Sils Maria car j’étais curieuse de découvrir son duo avec Juliette Binoche. La chance était de mon côté, car j’ai pû retrouver ce film sur Netflix.

Sils Maria raconte l’histoire de Maria Enders, une actrice qui a connu un immense succès à 18 ans en jouant Sigrid. Ce rôle était celui d’une jeune femme passionnée et troublante qui amène une femme mûre, Héléna, dont elle est l’amante, à se suicider. Un rôle fort qui a fait d’elle une icône. Vingt ans plus tard, alors que l’auteur de la pièce qui a fait sa renommée vient de mourir, on propose à Maria de jouer à nouveau dans la pièce mais cette fois du côté d’Héléna. Un rôle difficile qui va déstabiliser l’actrice et lui demander de se mettre à nu pour être totalement honnête avec le rôle. Elle prend donc la décision de vivre recluse dans une maison avec son assistante pour préparer son rôle.

Le maxi ciné club #49 de printemps (6 films)

Sils Maria n’a pas été le coup de cœur que j’espérais. C’est un très beau film, fort et touchant avec des actrices extraordinaires, mais il n’a pas réussi à me toucher. Peut-être que les deux heures de film ont eu raison de moi mais j’ai fini par m’ennuyer. Le personnage de Maria est complexe et j’ai aimé suivre son travail et son raisonnement, mais jusqu’à un certain point seulement. Elle a fini par m’agacer plutôt que m’émouvoir. Mais peut-être était-ce voulu. Quoi qu’il en soit, le duo Binoche / Stewart fonctionne à merveille et j’ai été conquise par ces deux grandes actrices. On peut également noter la présence de Chloë Grace Moretz dans le film, surtout connue pour son rôle dans La 5ème vague.

Une belle histoire, captivante et émouvante portée par deux actrices incroyables.

L’étrange Noël de Mr Jack (bande annonce)

Le maxi ciné club #49 de printemps (6 films)

Comme vous devez déjà le savoir, j’aime Tim Burton d’amour. J’adore son univers et ses réalisations bien que je sois parfois déçue (oh oui je me souviens de toi Dark Shadows). Dans le cadre de mon challenge cinéma (dans lequel je n’avance pas du tout au passage), j’ai décidé de revoir L’étrange Noël de Mr Jack car je l’avais vu il y a très longtemps et je ne m’en souvenais pas très bien.

Nous suivons donc Jack Skellington, un épouvantail aux airs de squelette qui vit dans la ville d’Halloween. Mais voyez-vous, Jack, il en a marre d’Halloween. Faire peur aux enfants c’est marrant mais c’est vite lassant (vive les rimes). Alors en se promenant, Jack découvre par hasard la ville de Noël. Il revient alors chez lui avec une terrible idée, enfin une superbe idée plutôt. Cette année ce sont les habitants d’Halloween qui vont s’occuper de Noël !

Le maxi ciné club #49 de printemps (6 films)

Après l’avoir revu, je comprends pourquoi je n’en gardais pas un souvenir impérissable. L’étrange Noël de Mr Jack est bien mais il ne fait définitivement pas partie de mes Burton préférés. L’histoire ne m’emballe pas plus que ça même si j’ai tout de même pris du plaisir à revoir ce dessin animé. Le seule chose que j’aime vraiment beaucoup dans ce film, c’est la chanson This is halloween avec une grosse préférence pour la version Marilyn Manson.

A voir si vous aimez l’univers de Tim Burton.

Jumanji : bienvenue dans la jungle (bande annonce)

Le maxi ciné club #49 de printemps (6 films)

Jumanji est un film que j’ai vu des dizaines et des dizaines de fois. J’adore ce film et je le regarde à chaque fois que je peux. Alors quand j’ai appris qu’ils faisaient un Jumanji 2, j’étais très sceptique. Quand j’ai vu toute la promo qu’ils faisaient autour de ce film, j’étais encore plus sceptique. Et quand j’ai vu la bande annonce, j’ai complètement laissé tomber. Je n’ai pas été le voir au cinéma, je ne me suis pas renseignée sur lui et je n’ai pas lu les critiques. Je voulais juste oublier son existence. Jusqu’à ce que je tombe sur lui complètement par hasard.

L’histoire se passe bien des années après le premier film Jumanji. Quatre lycéens se retrouvent en retenue avec comme mission de ranger le sous-sol de leur lycée. Toute distraction est la bienvenue pour éviter cette sanction, même une vieille console de jeux qui semble avoir été abandonnée là depuis des siècles. En lançant une partie, les quatre lycéens se retrouvent alors aspirés dans le jeu Jumanji. Une nouvelle partie commence alors avec comme but ultime de pouvoir retourner dans le monde réel.

Le maxi ciné club #49 de printemps (6 films)

Bien que j’ai rejeté ce film jusqu’au dernier moment, je dois avouer qu’il n’est pas si mauvais que ça. Il est bien loin d’être à la hauteur du premier film, mais je m’attendais à pire. Je vais même avouer avoir ri quelques fois pendant mon visionnage. Cette version jeux vidéo de Jumanji est certes plus actuelle mais elle perd aussi de son charme. C’est un film d’action, plutôt drôle par moments, qui se laisse regarder mais sans plus.

A voir si vous n’avez jamais vu le premier Jumanji ou si vous n’avez pas d’autre choix.


Quels films vous font envie ?
Est-ce que vous en avez déjà vu certains ?

Facebook - Twitter  - Instagram

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

4 commentaires

  1. Pingback: TAG…Je fais mon cinéma !

  2. Pingback: Ciné Club #53 : les films vus en septembre ⋆ Smells like rock

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :