Les ombres de Julia, tome 1 : La fille de la noyée

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Sortir de ma zone de confort en littérature n’est pas une chose aisée. Mais parfois, un livre vous attire sans que vous sachiez l’expliquer. C’est exactement ce qu’il m’est arrivé avec Les ombres de Julia, tome 1 : La fille de la noyée de Catherine Egan publié aux éditions Milan. Peut-être est-ce la couverture absolument sublime ou l’univers très sombre, mais je n’ai pas pu résister. Venez parcourir les rues malfamées de Spira en ma compagnie.

Synopsis

Julia a le pouvoir de devenir invisible ou plus exactement elle est capable de reculer en un point de l’espace où la majorité des gens ne peuvent plus la voir. Dans un pays où toutes les formes de magie sont sévèrement punies, elle a choisi d’utiliser son don pour voler et espionner. Elle reçoit ainsi pour mission de s’infiltrer dans la maison de madame Och pour épier ses locataires.

Mon avis sur Les ombres de Julia, tome 1 : La fille de la noyée

Les ombres de Julia, tome 1 : La fille de la noyée

Les éditions Milan savent faire de belles couvertures, cela n’est pas un scoop. Souvenez-vous de celle d’Autopsie par exemple ! Et quelque chose me dit que vous devriez surveiller mon compte Instagram car d’autres couvertures absolument magnifiques vont faire leur apparition d’ici très peu de temps. Bref, celle du premier tome de cette saga est vraiment sublime ! Mystique, mystérieuse et pleine de magie, elle est juste parfaite et donne envie de découvrir l’histoire que renferme ses pages. D’ailleurs, en parlant d’histoire, passons à la partie qui nous intéresse.

L’histoire

« Certains pouvoirs se paient cher ».

L’action prend place dans la ville de Spira où nous faisons la connaissance de Julia. On comprend très vite que la jeune femme n’a pas eu une vie facile et que la criminalité est la seule solution pour survivre pour elle et son frère. Alors que d’horribles meurtres ravagent la ville et que la chasse aux sorcières est plus virulente et violente que jamais, Julia décroche un nouveau contrat qui va lui demander beaucoup de sacrifices. Pourtant, tout avait l’air simple au départ : la jeune femme devait se faire embaucher comme domestique chez une riche aristocrate pour surveiller les habitants de la maison.

La mission étant très bien payée, tout le monde se doute que tout ne peut pas être aussi simple qu’il n’y paraît. Les habitants de la maison semblent tous cacher de lourds secrets qui pourraient mettre en péril la vie de la jeune femme. Mais Julia est courageuse et déterminée et elle fera tout pour arriver au bout de sa mission. Surtout qu’elle possède un gros avantage pour espionner toute la maison : elle est capable de se rendre invisible. Un don qu’elle possède depuis toute petite et qui pourrait s’avérer très utile. Malgré le danger, Julia ne pense qu’à la récompense qui pourrait la mettre à l’abri avec son frère pendant plusieurs mois. Mais jusqu’où est-elle prête à aller pour la récompense ? Qu’est-elle prête à sacrifier pour remplir sa mission ?

Est-ce que j’ai aimé ce roman ?

Je ne lis presque jamais de romans fantastiques car je trouve ce style trop difficile à appréhender en littérature. Avec les univers fantastiques, j’ai besoin d’images pour comprendre ce qu’il se passe et mettre en place le monde dans lequel se déroule l’histoire. Comme l’intrigue de ce roman m’intéressait énormément, j’ai fait une exception pour Les ombres de Julia mais ce ne fut pas une lecture facile. En effet, j’ai mis beaucoup de temps à entrer dans l’univers de Catherine Egan et à comprendre comment fonctionnait tout son monde. La ville de Spira comporte de nombreux quartiers avec chacun des spécificités dont il faut se souvenir, tout comme le contexte économique et politique, qui est également important dans cette histoire. Toutefois, bien que cet univers complexe et très travaillé soit difficile à comprendre au départ, il est aussi le point fort de ce roman. Avec Les ombres de Julia, vous entrez vraiment dans un monde à part qui vous plonge dans l’histoire sans compromis.

J’ai vraiment beaucoup aimé l’univers très sombre dans lequel évolue Julia. Tout est très brut, sans concession, violent et sans espoir. C’est cet environnement qui a forgé le caractère fort de la jeune femme, qui est très mature pour son âge. C’est un personnage très intéressant qui s’est construit une carapace en acier trempé pour pouvoir survivre et mettre à l’abri son frère infirme. Julia ne reculera devant rien pour accomplir sa mission, même pas devant les demandes cruelles et dangereuses de la commanditaire. Toutefois, au fil de l’histoire, on voit évoluer la jeune femme qui se pose de plus en plus de questions, qui remet en cause ses décisions et qui tente de devenir une meilleure personne.

Une fois les premiers chapitres passés, on est aspiré dans l’histoire et on la déguste jusqu’à la dernière page. Cet univers plein de magie est vraiment fascinant et j’ai pris beaucoup de plaisir à suivre Julia dans ses aventures. Les personnages secondaires qui gravitent autour d’elle sont tous captivants et apportent encore de la profondeur à l’histoire. C’est vraiment un roman complexe, très bien écrit avec un rythme effréné qui vous absorbera complètement.

Conclusion

Pour conclure, Les ombres de Julia, tome 1 : La fille de la noyée de Catherine Egan est un roman extraordinaire que je vous recommande de lire. Si vous aimez les romans fantastiques, les univers complexes et la magie, ce roman est fait pour vous ! Si la couverture ne suffit pas à vous faire craquer, parcourez quelques pages de cette histoire. Vous ne pourrez pas résister à l’appel de Spira !

Que pensez-vous du roman Les ombres de Julia ?
Avez-vous envie de le lire ?

Facebook - Twitter  - Instagram

Rendez-vous sur Hellocoton !

Verdict ?

77%
77%
J'adore !
  • Histoire
    8
  • Personnages
    8
  • Ecriture
    7
  • User Ratings (0 Votes)
    0
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

Un commentaire

  1. Pingback: Hazel Wood : toutes les histoires ne se terminent pas bien ⋆ Smells like rock

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :