Ingrid Goes West (Instalife) : un film sur les dérives d’Instagram

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Présenté au Festival du film de Sundance en 2017 (où il a remporté le prix Waldo Salt Screenwriting), Ingrid Goes West ou Instalife en VF est un film qui a pour thème les dérives d’Instagram. Ou quand la réalité et ce que veulent bien nous montrer les gens sur Instagram se confondent et s’entremêlent dans l’esprit malade d’Ingrid. Si vous aimez les drames, la suite devrait vous plaire !

Synopsis

Ingrid Thorburn, une jeune femme troublée, devient obsédée par Taylor Sloane, une star des médias sociaux qui semble avoir la vie parfaite. Mais quand Ingrid décide de tout laisser tomber et se déplace vers l’ouest pour se lier d’amitié avec Taylor, son comportement devient inquiétant et de plus en plus dangereux.

Bande annonce

Mon avis sur Ingrid Goes West

Instagram prend de plus en plus de place dans nos vies. Si la plupart des gens ont conscience que les photos présentées sur ce média ne sont pas le reflet de la réalité, d’autres se font avoir au grand jeu des illusions. Il est très facile de croire qu’une personne mène une vie parfaite en regardant ses photos, mais parfois, la vie réelle est bien différente. Gardez toujours ça en tête : Instagram, ce n’est pas la réalité. Voilà, c’était ma petite mise en garde perso. Maintenant place au film.

L’histoire

Ingrid Goes West (Instalife) : un film sur les dérives d'Instagram

Ingrid Goes West commence avec une scène incompréhensible. Ingrid débarque dans un mariage et asperge la mariée avec une bombe lacrymogène avant de se faire arrêter. Nous la retrouvons plus tard à sa sortie de l’hôpital psychiatrique. Nous apprenons alors qu’Ingrid harcelait la mariée après l’avoir rencontrée via Instagram.

Après cet épisode chaotique, Ingrid décide de prendre un nouveau départ. C’est alors qu’elle découvre l’existence de Taylor via un magazine. La jeune femme est instagrammeuse et vit à l’autre bout des Etats-Unis, en Californie. Il n’en fallait pas plus pour que les vieux démons d’Ingrid refassent surface et qu’elle commence à suivre Taylor sur Instagram. Il était alors déjà trop tard pour arrêter notre harceleuse.

Ingrid débarque alors en Californie pour retrouver Taylor. Dès lors, elle va tout faire pour entrer en contact avec la jeune femme. S’aidant des photos postées sur Instagram par Taylor, Ingrid va fréquenter les mêmes endroits qu’elle, acheter les mêmes vêtements, lire les mêmes livres et adopter le même mode de vie. Et cela fonctionne ! Ingrid va alors devenir obsédée par la jeune femme.

Est-ce que j’ai aimé ?

Ingrid Goes West (Instalife) : un film sur les dérives d'Instagram

Même si ce n’est pas le film de l’année, j’ai beaucoup aimé Ingrid Goes West (ou Instalife en VF). Je n’ai pas trouvé que les actrices avaient un talent fou, et bien souvent ça sonne faux, mais j’ai aimé le message qui se cache derrière le film. Instagram est le réseau social le plus hypocrite pour moi car tout est basé sur l’image. Maintenant, il y a beaucoup d’instagrammeuses qui dévoilent les coulisses de leur compte et qui montrent que tout n’est que montage, mais pour les personnes facilement influençables, cela peut être très dangereux. Cela ne m’empêche pas de passer beaucoup de temps sur Instagram mais il faut bien avoir conscience que les photos postées ne sont pas la réalité. Voilà quelque chose qu’Ingrid n’avait pas bien intégré.

Les histoires de stalkers sont courantes dans le cinéma, et le thème des réseaux sociaux est de plus en plus présent également (même en films d’horreur comme j’en ai déjà parlé), mais c’est la première fois que je vois passer un film sur Instagram. J’étais curieuse de découvrir l’histoire d’Ingrid et je n’ai pas été déçue. Même si je pensais (et espérais) que le réalisateur Matt Spicer allait aller beaucoup plus loin, j’ai tout de même passé un bon moment devant Ingrid Goes West. J’ai toujours eu un faible pour les harceleuses !

J’ai bien aimé suivre la descente aux enfers d’Ingrid sur fond de réseaux sociaux. Cela montre bien que poster des photos ou des informations personnelles sur Internet n’est pas anodin. L’histoire de ce film reste sympa à suivre même si on se doute de la fin. Si vous aimez les drames, vous devriez jeter un œil sur ce film !

Le casting

Ingrid Goes West (Instalife) : un film sur les dérives d'Instagram

Allons faire un tour du côté du casting d’Ingrid Goes West. Bon, je vous préviens tout de suite, pas de grosses stars à l’horizon mais parfois ce n’est pas plus mal ! Le premier rôle (celui d’Ingrid) est tenu par Aubrey Plaza qui a joué dans beaucoup de choses mais rien qui me parle. Enfin si, apparemment elle a joué dans The Necessary Death of Charlie Countryman mais je ne me rappelle pas d’elle dans ce film. Côté séries, elle a joué dans la saison 2 d’Easy (mais je ne suis pas allée jusque-là) et dans Parks and Recreation. Peut-être que son visage vous parle ?

Dans le reste du casting, on retrouve Elizabeth Olsen qui est une habituée des films de la saga Avengers mais que personnellement j’avais déjà vue dans Very Good Girls avec Dakota Fanning. Nous retrouvons également Wyatt Russell qu’on a déjà vu dans la série Black Mirror et Pom Klementieff qui fait une apparition dans le film Newness dont je vous parlais la semaine dernière. Pour finir, Billy Magnussen est également dans le casting. Son visage devrait vous dire quelque chose car il a fait plusieurs apparitions dans Unbreakable Kimmy SchmidtThe Leftovers et Black Mirror.

Conclusion

Ingrid Goes West (Instalife) : un film sur les dérives d'Instagram

Pour conclure, Ingrid Goes West (Instalife) est un bon drame à visionner tranquillement à la maison. Ce n’est pas un film qui va vous retourner le ventre ou qui marquera votre année mais je l’ai trouvé plutôt intéressant. C’est toujours une bonne chose de montrer les dérives des réseaux sociaux et Instagram n’échappe pas à la règle.

Que pensez-vous de ce film ?
Allez-vous le regarder ?

Facebook - Twitter  - Instagram

Rendez-vous sur Hellocoton !

Verdict ?

53%
53%
Ça passe tout juste !
  • Réalisation
    6
  • Scénario
    6
  • Casting
    4
  • User Ratings (1 Votes)
    2.5
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

7 commentaires

  1. Je l’ai regardé récemment et j’ai bien aimé. Comme tu dis, ce n’est pas le film du siècle mais il se laisse regarder. Il fait « peur » dans le sens où je suis sûre que certaines personnes peuvent vraiment péter un câble comme ça à cause des réseaux..

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :