Tortues à l’infini de John Green en un mot : bof !

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Avouez que mon titre d’article est vraiment exceptionnel ! Oui, je me suis beaucoup creusé les méninges pour le trouver. Mais trêve de plaisanteries, comme vous l’aurez deviné, aujourd’hui nous allons parler du dernier roman de John GreenTortues à l’infini. Pour tout vous dire, je ne suis pas une grande fan de John Green. J’aime plutôt bien ses romans mais sans jamais avoir de coup de cœur. Mais je persiste ! C’est comme cela que je me suis retrouvée avec Tortues à l’infini entre les mains.

Tortues à l'infini de John Green en un mot : bof !

Synopsis

Aza, seize ans, n’avait pas l’intention de tenter de résoudre l’énigme de ce milliardaire en fuite, Russell Pickett. Mais une récompense de cent mille dollars est en jeu, et sa Meilleure et Plus Intrépide Amie Daisy a très envie de mener l’enquête. Ensemble, elles vont traverser la petite distance et les grands écarts qui les séparent du fils de Russell Pickett : Davis.
Aza essaye d’être une bonne détective, une bonne amie, une bonne fille pour sa mère, une bonne élève, tout en étant prise dans la spirale vertigineuse de ses pensées obsessionnelles.
Aza, Daisy, Davis, trio improbable, trouvent en chemin d’autres mystères et d’autres vérités, celles de la résilience, de l’amour et de l’amitié indéfectible.

Mon avis sur Tortues à l’infini

Avant de commencer ma chronique, j’ai envie de vous raconter pourquoi j’ai choisi de lire Tortues à l’infini. Tout d’abord, parce que je n’abandonne pas l’idée qu’un jour, j’aurai un coup de cœur pour un roman de John Green. Ce rêve est de plus en plus inaccessible mais je garde espoir ! Je suis plutôt obsessionnelle comme fille et je n’abandonne jamais. La deuxième raison est que ce roman me permet de valider l’item « Un livre sur les troubles psychologiques » de mon challenge littéraire 2018.

L’histoire

Aza est une jeune lycéenne qui a comme particularité d’avoir des pensées obsessionnelles. Elle est obsédée par les microbes, les germes qui se trouvent tout autour d’elle et qui pourraient se retrouver dans son organisme. Aza est sûre qu’elle héberge une bactérie qui l’emmène doucement mais sûrement vers la mort.

Alors qu’Aza lutte pour sa survie, sa meilleure amie, Daisy, l’entraîne dans une enquête digne d’Hercule Poirot. En effet, le milliardaire Russell Pickett a mystérieusement disparu pendant la nuit en laissant derrière lui ses deux enfants. Mais ce qui motive Daisy, c’est surtout la récompense de cent mille dollars qui pourrait l’envoyer à l’université !

Point de départ de l’enquête : Davis, le fils aîné du milliardaire. Cela tombe bien puisque Aza l’a bien connu il y quelques années. Entre ses troubles à gérer, l’enquête pour retrouver Russel Pickett et une étrange histoire d’amour qui est en train de naître avec Davis, la vie d’Aza ne va pas être de tout repos.

Est-ce que j’ai aimé Tortues à l’infini ?

Comme pour tous les romans de John Green, je dirais que je reste plutôt mitigée après cette lecture. Je ne peux pas dire que je n’ai pas aimé puisque je suis allée au bout de ma lecture, mais l’histoire d’Aza ne m’a pas passionnée non plus.

L’enquête autour de la disparition de Russel Pickett est pour moi le point noir de cette histoire. Je n’ai pas réussi à entrer dans l’intrigue et toutes les parties autour de cette enquête m’ont plus ennuyée qu’autre chose. Heureusement, le personnage d’Aza a su me convaincre de tenir jusqu’à la fin. Si je suis passée complètement à côté de l’intrigue principale, j’ai beaucoup aimé le personnage d’Aza. C’est une adolescente complexe et pouvoir comprendre ce qu’elle ressent face à ses pensées obsessionnelles était vraiment intéressant. Aza est mon personnage coup de cœur de ce roman.

Toutefois, sa meilleure amie, Daisy, arrive juste derrière. J’ai adoré le fait qu’elle soit fan de Star Wars et qu’elle écrive des fan fictions romantiques sur Chewbacca. Pourquoi ce personnage plein de poils n’aurait pas droit à l’amour lui aussi déjà ? Daisy est un personnage drôle, touchant et beaucoup plus mature que ce qu’on pourrait croire au premier abord. C’est vraiment un personnage intéressant que j’ai aimé suivre tout au long de cette histoire.

Conclusion

Tortues à l’infini est un roman en demi teinte. Je suis passée complètement à côté de l’intrigue principale car l’enquête autour de la disparition du milliardaire ne m’a pas du tout intéressée. Mais les personnages d’Aza et Daisy sont très intéressants et complexes. J’ai aimé suivre leur évolution tout au long des chapitres et c’est ce qui m’a empêché d’abandonner cette lecture.

Avez-vous lu Tortues à l’infini ?
Quel est votre roman préféré de John Green ?

Facebook - Twitter  - Instagram

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

4 commentaires

  1. Cet auteur ne m’attire pas du tout !J’ai l’impression que tous ses livres sont fades et condescendants. Sympas en première lecture, mais pas au point d’avoir le bouquin sur ton étagère…

  2. Pas encore eu l’occasion de le lire, mais il me tente.
    J’ai aimé Nos étoiles contraires, Qui es-tu Alaska ? et La Face cachée de Margo, donc je suis curieuse de lire les autres romans de l’auteur.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :