Le cauchemar du shopping quand tu ne fais pas un 38

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Aujourd’hui, j’ai envie de partager avec vous un coup de gueule suite à ma séance shopping d’hier après-midi. Le shopping est censé être un moment de plaisir, qu’on partage entre copines ou qu’on apprécie seule. Mais pour moi, passé l’euphorie du lèche vitrine vient le cauchemar de la cabine d’essayage. Après cauchemar en cuisine, Smells like rock présente : cauchemar en cabine.

Le cauchemar du shopping

/!\ Cet article est seulement une expression de mon point de vue. Je suis sûre que les filles qui font un 38 rencontrent également le même problème lors de leur séance shopping. D’ailleurs, n’hésitez pas à partager vos expériences en commentaire. /!\

L’affaire du jean

Le cauchemar du shopping quand tu ne fais pas un 38

Hier, je m’étais mis en tête de me trouver un nouveau jean noir. Rien de bien compliqué dans ma recherche, et pourtant ! Je me suis dit que j’allais en plus pouvoir profiter des soldes pour en acheter un pas trop cher. Que j’étais naïve ! Je suis toujours contente d’aller faire les magasins, de découvrir les nouvelles collections, de chercher LA pièce parfaite qui ira compléter mon dressing. Mais cet état d’euphorie retombe souvent très vite.

Donc hier, je me rends dans un grand centre commercial de la région grenobloise pour avoir toutes les grandes enseignes sous la main. Première difficulté : trouver un jean noir. Cela ne semble plus être un basic pour beaucoup d’enseignes. Je zappe les pantalons à rayures ou à carreaux qui ne vont pas du tout à ma morphologie et tente de trouver la perle rare.

En fin fond de chez Zara, je trouve mon bonheur ! Ça y est, mon futur jean noir pointe le bout de son nez ! Mais manque de chance, il ne reste que du 32 et du 34. C’est le problème des soldes, il ne reste que peu de tailles sur les présentoirs, surtout lors de la deuxième démarche. Je tente alors d’autres magasins jusqu’à trouver mon bonheur chez Pull & Bear. Il est là mon jean noir, avec une forme pas trop mal et surtout disponible en 42 !

Contente d’avoir enfin trouvé mon bonheur, je me lance dans les 20 minutes d’attente pour accéder aux cabines d’essayage par 40° (c’est fou comme il fait toujours une chaleur pas possible dans les centres commerciaux). Et là, c’est le drame. Mon futur jean entre les mains, je tente de l’enfiler. Tout se passe bien jusqu’à mes cuisses, car malgré tous mes efforts et toutes les contorsions possibles, je fais un amer constat : ça ne passe pas.

J’en viens donc à mon coup de gueule car quand tu fais un 42, il est pratiquement impossible de trouver un jean dans les grandes enseignes de la mode. A chaque fois que je tente l’expérience, je ressors complètement abattue des cabines d’essayage. Alors je veux bien entendre que la forme du jean peut modifier la taille, mais il ne faut pas me prendre pour un jambon non plus ! Ici je parle de Pull & Bear mais j’ai eu le même problème chez Zara, Mango et autre H&M : leur 42 n’est pas un vrai 42 ! Pour pouvoir rentrer dans un de leurs pantalons, il faudrait que je tente le 48 et encore ! Non mais sérieusement ? C’est quoi votre problème ?

J’en ai vraiment marre de me sentir énorme parce que les pantalons des grandes enseignes sont très mal taillés. Je n’en peux plus de pleurer à chaque essayage parce que je ne rentre dans rien. Quel est l’intérêt de proposer un pantalon en taille 42 qui relève plutôt du 38 ? Ces enseignes ont-elles décidé de saper la confiance en soi de toutes les filles ? Ou alors est-ce que la nouvelle mode est de porter son pantalon aux genoux pour exposer nos beaux fessiers ? J’ai peut-être loupé un truc !

Heureusement, New Look m’a sauvé la vie hier après-midi puisque j’ai enfin trouvé un jean noir en taille 42 que je pouvais enfiler en entier et fermer sans entrer en apnée. Pour mes prochains achats ? Je retournerai chez Levis qui propose des jeans adaptés à toutes les morphologies et avec des tailles correctes. D’accord, c’est plus cher mais ça m’évitera une nouvelle crise de larmes.

Le cas de la robe

Le cauchemar du shopping quand tu ne fais pas un 38

Ne vous inquiétez pas, j’ai bientôt terminé avec cet article coup de gueule qui commence à être long. Mais que voulez-vous, cela me fait un bien fou de mettre ma colère par écrit. Et puisque je suis bien lancée, je voudrais vous parler du cas de la robe. Autre affaire d’état qui m’a bien énervée cet été. Parce que oui, bizarrement, figurez-vous que cet été j’ai voulu m’acheter une robe. Quelle folie !

Même process que pour le jean, je me rends au centre ville pour avoir accès à toutes les grandes enseignes. Je n’étais vraiment pas exigeante sur ce coup. Je voulais simplement une robe qui ne me fasse pas ressembler à un gros saucisson. Dans quelle galère je m’étais lancée ! Aujourd’hui, si vous voulez acheter une robe pas trop chère dans une grande enseigne, il ne faut pas avoir de formes. Si comme moi vous avez des hanches, des fesses et des cuisses, oubliez !

Toutes les robes proposées ont des coupes qui ne laissent aucune chance aux hanches prononcées. Et je peux vous dire que j’en ai essayé des robes ce jour-là ! Mais à chaque fois, c’était le même constat : la robe était horrible sur moi ! On ne voyait que mes hanches, je ne ressemblais à rien, bref c’était une catastrophe. Apparemment, quand on n’est pas filiforme, on n’a pas le droit de porter des robes ! Et on n’a pas le droit de porter des jeans aussi. Hum, ça devient compliqué !

Heureusement, après trois crises de larmes et un chéri désespéré, j’ai fini par trouver une robe jolie dans laquelle je n’étais pas ridicule. Alors merci à Camaïeu d’avoir pensé à présenter un modèle de robe adapté aux filles qui ont des formes. Merci car grâce à vous, j’ai pu porter au moins une robe cet été.

Pour vous, avec quoi rime shopping ?
Est-ce que vous avez eu aussi des mauvaises expériences ?

Facebook - Twitter  - Instagram

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

6 commentaires

  1. Trop article me fait du bien ! Je suis exactement dans le même cas que toi, sauf qu’il me faut un peu plus que du 42 ^^ Et c’est toujours galère de faire du shopping. Le pire c’est entre copines, ce qui devrait être un plaisir n’en est plus un, je finis toujours pas être dégoutée et ne plus rien essayer… J’ai trouvé une robe pour les fêtes de fin d’année et c’était chez Camaïeu aussi ! C’est un de mes magasins de prédilection pour mes robes, gilets et t-shirts. Les autres magasins me découragent 🙁

  2. Comme je te comprends ! Surtout pour les jeans ! Je ne regarde plus la taille mais le coupe de vêtement, parce que comme tu le dis, la morphologie joue pas mal. De mon côté, mon problème est que j’ai un long buste (les tailles-basse, c’est pas pour moi), et des petites jambes (Bonjour les ourlets de 30cm à faire). J’ai essayé un « taille-haute ».. La taille du jean m’arrivait quasiment sous les seins ?!!!

  3. Pingback: Cher marché du travail, je te hais de tout cœur. ⋆ Smells like rock

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :