The Last Girl – Celle qui a tous les dons

2

Aujourd’hui, nous allons parler de film de zombies avec le film The Last Girl – Celle qui a tous les dons de Colm McCarthy. J’aime beaucoup les zombies mais au cinéma, j’avais l’impression qu’on avait fait le tour de tout ce qu’on pouvait faire avec cette créature sans cerveau. Mais c’était mal connaître Colm McCarthy qui nous propose ici un film original et très bien réalisé.

Synopsis

Au fin fond de la campagne anglaise, une base militaire héberge et retient prisonniers un groupe d’enfants peu ordinaires qui, malgré le fait d’avoir été infectés par un agent pathogène « zombie » qui a décimé la planète, demeurent capables de penser et de ressentir des émotions.

Bande annonce

Mon avis sur The Last Girl

Les zombies sont nos amis, on n’y touche plus ! Enfin, ça, c’était avant de découvrir The last girl. Les zombies, on commençait à connaître et on a fait le tour de la question. Quand vous cherchez un film qui parle de zombies, vous avez de grandes chances de tomber sur un navet. Mais comme je suis de nature aventurière (seulement au cinéma), j’ai tout de même tenté The last girl et je suis tombée sur un petit bijou ! Comme quoi, il ne faut jamais renoncer.

The last girl est librement adapté du best-seller « Celle qui a tous les dons » de M.R CAREY paru en 2014 aux Editions L’Atalante.

L’histoire

L’histoire commence à l’intérieur d’une base militaire. Des enfants sont attachés à des chaises roulantes et suivent un cours avant de retourner dans leur cellule. On trouve ça cruel et on ne comprend pas bien le pourquoi du comment. On fait tout de même la connaissance de Mélanie, une petite intello qui sait tout sur tout et qui semble avoir les faveurs de sa prof. Vient ensuite un militaire qui nous explique que ce ne sont pas des enfants mais des monstres. Pour nous prouver sa théorie, le gentil monsieur présente son bras aux enfants qui se transforment aussitôt en zombies en manque de chair fraîche. Ok, va pour les monstres.

Suite à un plan large de la base, on comprend que le monde est maintenant peuplé de zombies. Mais des zombies à la World War Z qui peuvent courir un sprint pour vous croquer, pas des zombies à la Walking Dead qui ont besoin d’un déambulateur pour avancer. On nous explique que les humains ont été infectés par un virus « Affams » qui se transmet par une morsure. Retranchés dans des bases militaires, les derniers survivants tentent de trouver un remède au virus. D’un côté, nous avons donc les humains qui tentent de survivre et de l’autre, les zombies qui veulent manger les humains. Mais une troisième catégorie va entrer en jeu : les enfants qui ont été infectés par le virus au stade de fœtus. Ces enfants sont des zombies dotés de conscience, capables de réfléchir et d’agir comme des humains. Tout l’avenir de l’humanité repose sur leurs épaules.

Pourquoi j’ai aimé The last girl ?

The last girl n’est pas un film de zombies comme les autres. Le but n’est pas de tuer tous les zombies pour les éradiquer de la planète. Avec ce film, Colm McCarthy nous propose une réflexion sur l’avenir de l’humanité qui va beaucoup plus loin que le film d’horreur de base qui a pour but de faire sursauter le spectateur. Et si le temps des humains était terminé ? Et si nous devions laisser la place à une autre espèce ?

Cette théorie est portée par le personnage de Mélanie. Cette petite fille est très attachante. Elle est drôle, intelligente et très mature pour son jeune âge. Elle est aussi consciente d’être porteuse du gène et a la volonté de ne pas se jeter sur le premier humain venu pour se nourrir. Elle se retrouve à traverser un Londres post-apocalyptique avec sa professeur, un militaire et un médecin pour les aider à trouver un remède. Dans ce film, l’ennemi est votre seule chance de survie. Alors qu’elle pourrait s’enfuir et laisser les humains qui l’ont utilisée comme cobaye se débrouiller seuls, Mélanie va aider les derniers survivants à sauver ce qu’il reste de l’humanité. C’est ce lien très particulier entre Mélanie et les survivants qui rend ce film très intéressant. Au final, on ne sait plus très bien qui est l’ennemi et qui est le gentil de l’histoire.

Pour finir, j’ai adoré l’ambiance de The last girl. Les décors sont incroyables, surtout le Londres post-apocalyptique où la nature a repris ses droits. De voir ce monde moderne complètement détruit renforce l’ambiance lourde que met en place ce film. De plus, la musique exceptionnelle rend tout l’univers encore plus angoissant. Techniquement, The last girl frôle la perfection.

Le casting

Avant de nous quitter, parlons du casting de The last girl. Tout d’abord, standing ovation pour Sennia Nanua qui joue le rôle de Mélanie. Il est difficile de résister à ses yeux innocents même quand son visage est recouvert de sang ! Cette actrice est clairement à suivre après cette superbe interprétation de Mélanie. Elle est une de mes découvertes cinéma de cette année.

Ensuite nous retrouvons le visage connu de Glenn Close, qui joue ici le rôle d’un médecin antipathique au possible. Gemma Arterton joue la professeur de Mélanie. J’avais déjà vu cette actrice dans le très drôle The voices mais aussi dans Rock’n’rolla. Petite surprise de retrouver Paddy Considine dans ce film puisque je l’ai vu il n’y a pas si longtemps dans la dernière saison de Peaky Blinders.

Détails techniques

The Last Girl – Celle qui a tous les dons

Sortie : 2 novembre 2017 en DVD et Blu-ray
Avec : Gemma Arterton, Sennia Nanua, Glenn Close, Paddy Considine
Genre : Thriller, Drame, Epouvante-horreur
Audio : Français, Anglais (+ Portugais et Espagnol en blu-ray)
Sous-titre : Anglais (sourds et malentendants), Français, Bulgare et Néerlandais (+ Portugais et Espagnol en blu-ray)
Durée : 106 min
Contenu : bande annonce, film et extraits

Pour en savoir plus, rendez-vous sur Facebook ou Twiiter.

Conclusion

Pour conclure, The last girl est un film de zombies comme on n’en fait plus que vous devez absolument voir. L’histoire est originale, le film est très bien réalisé et la musique vaut vraiment le détour. Il est difficile de trouver des points négatifs à The last girl alors si vous êtes amateur du genre, ne passez pas à côté !

Facebook - Twitter - Instagram

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

2 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :