Mémoire d’ange, tome 1 : La potentielle de Michèle Beck

0

Aujourd’hui, nous allons parler du roman Mémoire d’ange, tome 1 : La potentielle de Michèle Beck. Ce roman a été publié dans une toute nouvelle maison d’édition, Le gâteau sur la cerise ,dont j’ai déjà eu l’occasion de vous parler dans ma chronique sur le roman ADN Vampire. Mais aujourd’hui, on laisse de côté les vampires pour entrer dans un univers où anges et démons sont en guerre.

Mémoire d'ange, tome 1 : La potentielle de Michèle Beck

Synopsis

Potentielle : humaine pouvant être transformée en chasseuse par un démon ou en gardienne par un ange.

Rien ne préparait Lily, 17 ans, à se retrouver au milieu d’une guerre millénaire entre anges et démons. Alors qu’elle vient de perdre sa mère, Matthew, un ange, lui révèle qu’elle est une potentielle. Lily et Matthew sont happés dans une fuite haletante face aux ennemis qui les pourchassent. Si elle se révèle étrangement puissante, Matthew a aussi sa part de mystère, amnésique, il ignore la raison de la disparition de ses ailes. Est-il devenu un ange déchu ? Les épreuves vont les rapprocher et réveiller des sentiments anciens, un amour qui a survécu à travers les âges et n’est pas du goût de certains.

Mon avis sur Mémoire d’ange, tome 1 : La potentielle

Les anges ne sont pas un sujet dont j’ai l’habitude dans mes lectures. A bien y réfléchir, je suis même incapable de citer un seul roman que j’ai lu et qui a pour sujet ou personnage un ange. Mais comme on dit, mieux vaut tard que jamais ! Il était temps de m’intéresser aux anges et pour cela, j’ai choisi de me lancer dans le premier roman de Michèle Beck, Mémoire d’ange, tome 1 : La potentielle.

L’histoire

Lily est une jeune fille qui doit emménager chez sa tante suite au décès de sa mère. Son père étant décédé également, elle se retrouve subitement orpheline. Alors qu’elle mène une vie d’adolescente comme les autres, des événements étranges viennent bouleverser son quotidien. Tout commence lorsque Lily décide de se recueillir sur la tombe de sa maman et finit par être poursuivie par un démon. Sauvée in extremis par un ange nommé Matthew, le jeune homme va lui révéler qu’elle est une potentielle.

Les potentiels sont des humains qui sont très recherchés par les êtres surnaturels. En effet, ils peuvent être transformés en chasseur par un démon ou en gardien par un ange. Ces potentiels ont donc beaucoup de valeur puisqu’ils peuvent rejoindre un camp ou l’autre, et les aider à gagner la guerre. Lily, dont l’âme est très ancienne, est une potentielle très puissante qui va susciter beaucoup d’intérêt dans les deux camps.

En parallèle, nous découvrons l’histoire de Matthew. Cet ange est devenu subitement amnésique et a perdu ses ailes. Pensant se transformer en démon, Matthew va mener une enquête pour comprendre ce qui lui est arrivé. Une enquête dangereuse qui va l’amener à demander de l’aider à des sorcières peu dignes de confiance.

Ange ou démon ?

L’univers créé par Michèle Beck est peuplé de créatures surnaturelles. Bien sûr, au premier plan, nous avons les anges et les démons. Les anges sont dirigés par des archanges et ont pour but de veiller sur leurs gardiens qui eux-mêmes doivent tuer les démons. Vous suivez ? Du côté des démons, c’est la même chose sauf qu’ils veillent sur leurs chasseurs qui eux-mêmes doivent tuer des anges. Alors, ange ou démon, à vous de choisir !

Mais l’auteure a introduit également d’autres créatures dans son roman. Vous pourrez rencontrer des zombies, des fantômes et même des sorcières. D’ailleurs, j’ai particulièrement adoré le passage où Lily se rend à la Nouvelle-Orléans. J’ai toujours aimé cette ville pleine de mystère et de magie. J’étais contente de retrouver des sorcières de la Nouvelle-Orléans dans cette histoire, qui pourtant se passe à Lyon initialement. C’était une belle surprise.

Un avis mitigé

Suite à ma lecture du premier tome de Mémoire d’ange : La potentielle, j’ai eu beaucoup de mal à écrire cette chronique. Malheureusement, je n’ai pas apprécié ma lecture. Pour vous livrer un avis complet, je suis tout de même allée au bout de ma lecture mais c’était sans grande conviction.

Tout d’abord, j’ai eu beaucoup de mal avec l’univers créé par Michèle Beck. Bien sûr, j’ai apprécié le fait de retrouver plusieurs être surnaturels pendant ma lecture, comme je l’ai évoqué juste au-dessus. Mais j’ai eu des difficultés à comprendre comment fonctionnait cet univers. Le lecteur est lâché dans ce monde sans avoir les cartes pour tout comprendre. C’est une fois arrivée à la moitié du roman que j’ai commencé à pouvoir assembler les pièces du puzzle semées par l’auteure. J’ai vraiment manqué d’explications pour comprendre et apprécier le monde de Lily.

Ensuite, je n’ai pas été convaincue par l’histoire que j’ai trouvée trop prévisible et trop « jeunesse ». Tout se passe très vite, le lecteur n’a pas le temps d’entrer dans une scène qu’elle est déjà terminée. On vogue d’une scène à une autre sans vraiment s’attacher aux personnages ni comprendre le pourquoi du comment.

D’ailleurs, en parlant des personnages, j’ai eu l’impression de me retrouver face à des stéréotypes de la littérature jeunesse fantastique. On a la jeune fille sensible, en deuil mais qui est extrêmement douée et devient vite une héroïne badass qui réussit tout ce qu’elle entreprend. De l’autre côté, nous avons Matthew, le bel ange torturé au physique irréprochable mais avec un lourd passé. J’aurais aimé un peu d’originalité et d’intensité à ce niveau, des personnages plus travaillés et plus profonds.

Conclusion

Pour conclure, je n’ai pas accroché avec le roman Mémoire d’ange, tome 1 : La potentielle de Michèle Beck. L’histoire ne m’a pas emballée et je ne me suis pas attachée aux personnages. J’ai trouvé que ce roman manquait de profondeur et d’originalité. Toutefois, ce n’est que mon avis bien sûr et je pense que ce roman peut plaire à un public plus jeune.

Facebook - Twitter - Instagram

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :