Phobos, tome 1 : la première télé-réalité dans l’espace

5

Aujourd’hui, nous allons parler du premier tome de la saga Phobos de Victor Dixen. Ce roman a déjà fait énormément parler de lui sur la blogosphère (440 chroniques sur Livraddict !) et j’arrive un peu après la bataille. Mais depuis le temps que j’ai envie de découvrir cette intrigante télé-réalité dans l’espace, j’ai profité de mes vacances en Bretagne pour me plonger dedans. Attention spoiler : j’ai adoré !

Phobos, tome 1 : la première télé-réalité dans l'espace

Synopsis

Six prétendantes d’un côté. Six prétendants de l’autre. Six minutes pour se rencontrer. L’éternité pour s’aimer. Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial et ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’œil des caméras embarquées. Ce sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars. Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire, pour l’amour et pour un aller sans retour. Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter.

Mon avis sur Phobos, tome 1

D’habitude quand la blogosphère aime unanimement un roman, je suis toujours déçue. Phobos sera donc l’exception qui confirme la règle ! Je ne crois pas avoir déjà lu un avis négatif sur ce roman et j’avais hâte de pouvoir le découvrir à mon tour. Eh ben figurez-vous que j’ai adoré (sauf la fin mais j’y reviendrai plus tard). C’est donc à mon tour de vous parler de Phobos et de vous donner envie de le lire à votre tour.

L’histoire

L’histoire est basée sur un concept simple et complètement fou. Douze jeunes adultes (six femmes et six hommes) sont sélectionnés pour participer au programme Genesis de l’organisation privée qui a aujourd’hui remplacé la NASA. Ce programme est en fait une télé-réalité qui se déroule dans l’espace et qui va suivre ces prétendants depuis leur départ de la terre jusqu’à leur arrivée sur Mars.

Les filles et les garçons vivent dans des compartiments séparés du vaisseau Cupido. Tous les quinze jours, chaque prétendant peut inviter une personne du sexe opposé dans le parloir pour un speed-dating de six minutes. A la fin du voyage, les prétendants seront divisés en six couples et mariés à leur arrivée sur Mars. Ensemble, ils formeront la première colonie martienne.

Le concept vous semple complètement fou ? Il l’est ! Vous vous imaginez suivre 24h/24 des jeunes gens qui se trouvent dans l’espace et envoyer de l’argent pour former leur trousseau ? Et si quelque chose venait à mal tourner ? Parce que évidemment, tout ne pouvait pas bien se dérouler !

Les candidats

Dans ce premier tome de Phobos, nous suivons en particulier la candidate française, Léonor. Orpheline et ouvrière dans une usine de nourriture pour chien, Léo n’a rien pour la retenir sur terre. Alors pourquoi pas s’envoler dans l’espace pour peut-être découvrir le grand amour ? Mais la jeune femme a un pressentiment qui la cloue sur place au moment de monter dans la fusée. Quelque chose cloche, mais impossible de mettre le doigt dessus. Alors elle monte malgré tout dans la fusée qui l’envoie en aller simple vers Mars.

J’ai adoré le personnage de Léonor (et pas seulement parce qu’elle représente la France). C’est une jeune femme intelligente et très courageuse. Elle est aussi très impulsive et même si elle regrette souvent ses actes, on sait qu’elle est très préoccupée par le sort de ses colocataires spéciales. J’ai aussi beaucoup aimé le duo qu’elle forme avec Kris, la candidate allemande. Même si l’amour venait à ne pas être au rendez-vous pour Léo, elle aura trouvé une amie loyale dans cette aventure.

J’aurais aimé vous parler de tous les candidats dans cette partie mais j’ai peur de vous gâcher le suspense. Le fait de découvrir chaque candidat avec sa personnalité et son histoire fait toute la force du roman. Alors je vais seulement vous dire que chacun des douze candidats de Genesis vaut la peine d’être découvert. Même si certains sont très agaçants, on s’attache très vite à eux.

Est-ce que j’ai aimé Phobos ?

Bon, il n’y a pas de gros suspense sur cette partie puisque j’ai indiqué dès l’introduction que j’avais adoré ce roman ! J’ai accroché à l’histoire dès les premières lignes ! Phobos est un roman addictif qu’il est impossible de lâcher une fois qu’on a commencé à le lire. L’histoire est originale et on sait que tout ne va pas bien se passer pour les participants du programme Genesis. Le roman aurait été beaucoup moins intéressant si tout était tout beau dans le meilleur des mondes, non ? Alors quand la révélation est faite, on est encore plus accro à Phobos car on veut absolument savoir comment tout cela va se terminer.

D’ailleurs, c’est le moment du coup de gueule (il faudrait que je pense à créer un jingle pour cette partie). Depuis le début de cet article, je ne suis qu’amour pour Phobos que j’ai vraiment beaucoup aimé. Oui, mais. Il est maintenant temps de passer au point négatif ce roman : la fin ! Et là je m’adresse directement à l’auteur, Victor Dixen : Pourquoi ?! Ce n’est pas possible de proposer une fin comme ça ! Autant de suspense est insoutenable ! Vous n’avez pas honte de martyriser vos lecteurs ? On était si près du but, on touchait un grand moment du doigt et tout d’un coup, boum ! Rideau ! Vous devriez avoir honte !

NB : ce coup de gueule est bien sûr ironique. Pas la peine de lancer une pétition contre moi ou d’organiser un sitting devant mon appartement. Mais vous pouvez toujours passer boire une tasse de thé pour qu’on papote sur ce roman. Je vous accueille avec plaisir !

Conclusion

Pour conclure, Phobos est un beau coup de cœur ! Une télé-réalité qui se passe dans l’espace, vous n’en verrez pas souvent. Avoir la possibilité de suivre 24h/24 des jeunes adultes qui cherchent l’amour tout en se dirigeant droit sur Mars ? Impossible, à part dans ce roman. Si j’étais vous, je me procurerais au plus vite le premier tome de Phobos. Pour ma part, je file acheter le deuxième tome !

Avez-vous lu Phobos ? Est-ce que vous avez aimé ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

5 commentaires

  1. C’est drôle, cette saga ne m’attire pas plus que ça ! En revanche j’avais adoré ses 2 autres sagas: Animale, qui revisite le conte de Boucle d’Or et les trois ours (en 2 tomes)
    https://clairebelgato.wordpress.com/2016/01/09/animale-la-malediction-de-bouton-dor/
    Et (personellement ma préférée) Le Cas Jack Spark, qui propose une nouvelle vision..des Fés (oui au masculin !) en 4 tomes
    https://clairebelgato.wordpress.com/2015/09/27/le-cas-jack-sparks-saison-1-ete-mutant/

  2. Pingback: Immaculée, tome 1 de Katelyn Detweiler ⋆ Smells like rock

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :