ADN vampire, tome 1 : Carmine d’Elodie Loch-Beatrix

9

Aujourd’hui, nous nous retrouvons pour parler de mon coup de cœur pour le roman ADN vampire, tome 1 : Carmine d’Elodie Loch-Beatrix. Cette auteure avait déjà réussi à me séduire avec son précédent roman Hanako, fille du Soleil levant mais avec cette nouvelle histoire, elle accède directement au rang d’auteure chouchou. En même temps, quand on parle de vampires, on est à peu près sûr de me plaire !

ADN vampire, tome 1 : Carmine d’Elodie Loch-Beatrix

Synopsis

Ils sont les V1, la première génération d’enfants nés vampires… Carmine n’est pas une adolescente comme les autres, elle est une V1. Après un incident à New-York, sa famille s’installe à Inverness, en Écosse, et Carmine entre au prestigieux Saint Andrew College où elle compte bien s’amuser avec ses nouveaux pouvoirs et défier l’autorité de ses parents pro-humains. Elle va cependant devoir apprendre à cerner ses propres limites : est-elle prête à blesser ses amis humains ? Se laissera-t-elle entraîner par Arthur, lui aussi un V1 ? Comment gérer pulsions amoureuses et soif de sang ? Sa curiosité et son goût des polars vont aussi l’engager dans une enquête dangereuse qui pourrait bien réveiller des démons du passé.

Mon avis sur ADN vampire, tome 1 : Carmine

Je profite de ma chronique sur ce roman pour vous faire découvrir une toute nouvelle maison d’édition très prometteuse, Le gâteau sur la cerise. Sur le concept original de proposer des livres (romans, BD, guides) pour les filles de 2 à 77 ans, cette maison d’édition a tout de suite conquis mon petit cœur en ayant pour objectif de proposer des romans mettant en scène des héroïnes fortes et indépendantes. Un Girl Power qui fait beaucoup de bien en ce moment !

L’histoire

Ce premier tome d’ADN vampire met en scène Carmine, une adolescente pas comme les autres. La jeune fille a comme particularité d’être une V1, une enfant née vampire. Pour la première fois, une génération est née vampire et n’a pas été transformée à la majorité. Ces enfants sont sous haute surveillance car personne ne sait comment ils vont évoluer.

Après un incident survenu à New-York, Carmine et sa famille décident de s’installer en Ecosse dans une zone pro-hum. La famille de Carmine a décidé de ne pas se nourrir de sang humain mais uniquement de sang animal. Cette éthique de ne pas considérer les humains comme du bétail se répand de plus en plus dans le monde vampirique, au grand dam de certains.

Parallèlement, des disparitions étranges perturbent la petite vie tranquille d’Inverness. Quand les meurtres se font de plus en plus sanglants, Carmine se retrouve à mener l’enquête. Est-ce l’œuvre d’un vampire ou d’un humain devenu fou ? Est-ce qu’Arthur, un autre V1 qui fréquente son établissement scolaire, est impliqué ? L’enquête de notre Sherlock Holmes aux dents longues va l’entraîner dans une sombre histoire mêlant passé et présent.

Carmine, une héroïne forte

Ce que j’ai apprécié dans ce roman, c’est le personnage de Carmine. La jeune fille est une V1 et ne sait pas comment gérer son statut. Elle a envie de se nourrir de sang humain mais ne veut pas décevoir ses parents. Elle a aussi énormément de mal à gérer ses pouvoirs qui semblent se manifester de manière aléatoire. Mais l’adolescente ne se laisse pas abattre et affronte la vie de manière très mature et réfléchie. Bien sûr elle fait des erreurs, mais tire toujours des leçons de son comportement.

Il est souvent difficile d’apprécier les personnages adolescents des romans car ils sont souvent ingérables et impulsifs. C’est normal, ce sont des adolescents, mais le comportement de certains m’a parfois poussé à presque arrêter ma lecture. Je n’ai pas du tout eu ce problème avec Carmine que j’ai trouvée très attachante et intéressante.

Zoom sur les vampires

L’autre point fort de ce roman, c’est l’univers créé par l’auteure. Tout d’abord, ADN vampire et surtout ses descriptions sont tellement bien documentés que j’ai vraiment eu l’impression d’être en Ecosse aux côtés de Carmine. Je n’ai eu aucun mal à m’imaginer les paysages et les décors pour me plonger complètement dans cette histoire.

Ensuite, comme vous le savez déjà probablement, je suis une grande fan de vampires depuis… toujours. Depuis toute petite, j’affectionne ce personnage fantastique que je trouve passionnant. Avec ce roman, j’ai pu découvrir un nouvel univers vampirique très intéressant. L’auteure nous plonge dans le passé pour nous narrer l’histoire d’Inverness puis nous ramène dans le présent où le monde vampirique est en train de changer. J’ai trouvé très original ce concept de vampire pro-hum qui respecte la vie humaine. Vraiment, je n’ai rien à redire sur l’univers mis en place par l’auteure que j’ai trouvé original, bien documenté et très intéressant. Ce qui est devenu assez rare quand on parle de vampires !

Conclusion

Pour conclure, ADN vampire, tome 1 : Carmine d’Elodie Loch-Beatrix est un beau coup de cœur. Je me suis plongée totalement dans l’univers de ce roman dès les premières pages et je n’ai pas vu les chapitres passer. J’ai tout adoré dans cette histoire : l’univers, les personnages, les décors, l’intrigue. Je vous conseille vraiment de lire ce roman ! Parole de Smells like rock, vous ne serez pas déçu !

Facebook - Twitter - Instagram

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

9 commentaires

  1. Pingback: Mémoire d'ange, tome 1 : La potentielle de Michèle Beck ⋆ Smells like rock

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :