L’ échappée : entre violence physique et psychologique

3

Aujourd’hui, on se retrouve pour parler d’un coup de cœur avec le roman L’ échappée d’Allan Stratton. J’avais adoré le roman « Les chiens » du même auteur et j’avais hâte de découvrir un autre de ses romans. Entre violence physique et psychologique, ce roman est à découvrir absolument !

L’ échappée : entre violence physique et psychologique

Synopsis

« Comment peut-on ne pas vouloir sortir avec Jason ? il est ultra cool. […] Jason, pour moi, c’est un rêve qui se réalise. »

Hélas pour Leslie, son rêve va vite tourner au cauchemar… Jason, le nouveau qui attire tous les regards, n’est pas le garçon bien qu’il paraît être. Lentement, il tisse sa toile autour d’elle. Pour qu’elle ne puisse plus s’échapper. Pour qu’elle lui appartienne. Corps et âme.

Mon avis sur L’ échappée

Allan Stratton est un auteur que j’apprécie beaucoup de par son univers mais aussi son style d’écriture. J’avais adoré le thriller jeunesse « Les chiens » mais avec « L’ échappée », l’auteur aborde un thème beaucoup plus dur et sombre.

L’histoire

L’ échappée a comme personnage principal Leslie. Cette adolescente n’est ni populaire, ni un souffre-douleur. Elle passe inaperçue et tente de se donner des airs de rebelle. Elle ment à ses amis sur ses fréquentations et surtout sur sa relation avec les garçons. Quand Jason, le nouveau bad boy beau à tomber du lycée, s’intéresse à elle, Leslie voit l’opportunité de clouer le bec à tous ceux qui se moquent d’elle.

Très vite sa relation avec Jason tourne au cauchemar. Derrière son visage d’ange se cache un véritable démon. Abus sexuels, violence physique et psychologique, Leslie s’engouffre dans un cercle vicieux dont elle ne voit pas l’issue.

Les personnages

Le personnage de Leslie est très complexe. En public, elle est très sûre d’elle-même voire arrogante. Elle a mauvaise réputation au point que la mère de sa meilleure amie lui interdit d’approcher sa fille. Elle est infecte avec sa mère et lui reproche le divorce de ses parents. Mais tout ça n’est qu’une carapace qui cache beaucoup de blessures. Même si on a envie de détester Leslie, on ne peut finalement que la comprendre et se dire qu’on aurait peut-être la même attitude dans sa situation.

Jason est par contre un personnage qu’on déteste du début à la fin. Il sait comment soumettre Leslie à toutes ses volontés. Chantage, violence, il ne recule devant rien. Il oscille entre le mec amoureux qui ferait tout pour Leslie et le pervers violent qui ne veut pas perdre la face. Jason maîtrise tous les arguments qui vont empêcher Leslie de sortir de cette relation nocive.

Pourquoi j’ai aimé L’ échappée ?

Au début de ce roman, je ne voyais pas où l’auteur voulait nous emmener. On avait d’un côté Leslie, une adolescente rebelle qui souffre du divorce de ses parents et surtout de l’infidélité de son père. Et de l’autre Jason, le nouveau qui fait tomber toutes les filles. Un début d’histoire qui a déjà été exploité des centaines de fois dans les romans jeunesse. Mais c’était sous-estimer Allan Stratton !

Très vite, on se retrouve coincé dans cette relation infernale avec Leslie. On souffre avec elle, on a peur avec elle et on ne sait pas comment l’auteur va arrêter toute cette horreur. La violence physique et psychologique que subit Leslie est difficile à lire et pourtant, on ne peut pas s’empêcher de tourner les pages pour savoir où tout cela va nous mener. C’est un livre très bien écrit, extrêmement bien travaillé, qui fait froid dans le dos par son réalisme.

Conclusion

Je n’aurai qu’une chose à vous dire : vous devez absolument lire L’ échappée d’Allan Stratton ! Ce roman qui aborde des thèmes très durs comme la violence physique et psychologique est très bien écrit, extrêmement bien travaillé et intéressant du début à la fin. Ne passez pas à côté !

Smells like rock

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

3 commentaires

  1. Pingback: #Tag PKJ : adieu 2016 ! (Mon bilan livresque) ⋆ Smells like rock

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :