Harry Potter and the cursed child

3

Enfin, après des années d’attente, je peux vous parler du nouvel opus d’une saga qui m’est chère : Harry Potter. Après pas mal de rumeurs et d’informations diverses, je sais enfin de quoi il en retourne, il s’agit bien d’une suite mais sous forme du script de la pièce de théâtre. Qui dit grosses attentes dit forcément peur d’être déçue, surtout que le théâtre n’est pas l’art que j’affectionne le plus. Autant vous le dire de suite, il y a deux avis qui émanent de ma lecture : vous aurez donc le droit à l’avis de la fangirl et à celui de la fille raisonnée.

Harry Potter and the cursed child

Synopsis :

« Être Harry Potter a toujours été difficile et ce n’est pas plus simple maintenant qu’il est un employé surmené du Ministère de la Magie, en plus d’être marié et père de trois enfants scolarisés.
Pendant qu’Harry se débat avec son passé, son plus jeune fils, Albus, lutte contre le poids de l’héritage familial qu’il n’a jamais désiré. Alors que le passé et le présent se mêlent, père et fils apprennent la dérangeante vérité : parfois, les ténèbres viennent d’endroits inattendus. »

Mon avis sur Harry Potter and the cursed child de fangirl :

ENFIN J’AI LE PRÉCIEUX EN MAIN et quel pied ! Alors pour tout vous avouer, je n’ai pas eu le livre de suite en main mais comme je l’ai trouvé en pdf, je n’ai pas pu me retenir de le commencer dès le jour de sa sortie. Tout d’abord, il faut savoir que le format pièce de théâtre est un vrai plus pour la lecture en VO puisqu’il s’agit presque entièrement de dialogues, et que donc c’est très facile à lire. En un jour j’avais terminé ma lecture et je dois dire que ça m’a fait un bien fou de retrouver cette ambiance magique qui m’avait tant manqué.

Au début de l’histoire, on se retrouve à la fin du tome 7 quand Albus part à Poudlard. Puis les années défilent et on retrouve une multitude de nouveaux personnages en plus de ceux que l’on connait déjà. Bien que l’intrigue ne se déroule pas vraiment à Poudlard et que les problématiques soient plus adultes, je trouve que l’on retrouve assez bien l’âme de l’oeuvre originale, à commencer par Scorpius, le fils de Draco. J’ai tout simplement adoré ce personnage qui est drôle, loyal, attachant et courageux.

En ce qui concerne l’histoire, je préfère ne rien vous en dire car j’ai essayé de me tenir le plus éloignée possible des informations qui ont pu être données sur celle-ci, et finalement j’ai apprécié de découvrir l’histoire au fur et à mesure que ma lecture avançait. Je trouve l’idée de base assez bonne et je n’ai eu aucun mal à m’imaginer les scènes. Là encore, le fait que ce soit une pièce de théâtre n’est pas un soucis car le script est assez bien réalisé pour qu’on puisse imaginer chaque scène. D’ailleurs, une fois le livre lu, je n’ai eu qu’une envie, c’est de partir à Londres voir la pièce.

En résumé, c’est avec un immense plaisir que j’ai replongé dans l’univers d’Harry Potter, c’était même trop court et je n’ai qu’une envie, c’est de relire encore une fois le livre.

Mon avis sur Harry Potter and the cursed child de la fille raisonnée :

Depuis que le livre est sorti, il y a pas mal d’avis qui ont commencé à voir le jour. Si certains sont ravis de retrouver nos héros préférés, d’autres en revanche se montrent très durs vis-à-vis du livre et expriment leur déception. J’ai lu le livre avant de voir les avis, du coup je n’ai pas pu me laisser influencer par ceux-ci mais je dois dire que je partage le sentiment de certains d’entre eux.

D’abord, que l’on soit bien d’accord, ce livre est bien une suite puisqu’on retrouve Harry Potter plus vieux avec ses enfants. Toutefois, ce n’est pas un huitième tome car l’auteur est bien Jack Thorne et non J.K. Rowling, et cela se ressent dans le développement de certains personnages comme Harry Potter, qui se montre très dur avec son entourage. Je comprends qu’on se situe dans un monde plus adulte et que les problèmes proposés laissent un Harry un peu aigri, mais j’ai vraiment eu du mal à le reconnaître.

Mais pour moi, ce qui laisse peut-être le plus à désirer, c’est peut-être l’histoire en elle-même. Si la fangirl que je suis s’en contente largement, la fille critique avait besoin de plus. Sincèrement, j’ai eu le sentiment de lire une fanfiction et que l’histoire manquait vraiment de fond et d’intérêt. Je pense que le problème ne vient pas vraiment du fait que ce soit un tome de trop et que le tout ait été fait pour récupérer de l’argent, mais tout simplement parce que c’est une pièce de théâtre et qu’elle est faite pour être vue jouer et non pas seulement lue. Bien sûr, je n’ai eu aucun mal à imaginer les scènes mais il me manquait toujours quelque chose pour que je me dise que ce livre est un énorme coup de coeur.

En conclusion, je dirais que ce livre n’est pas vraiment le gros coup de coeur que j’attendais et qu’il est surtout un bonus pour ceux qui ne pourront pas aller voir la pièce. Mais au-delà de ça, j’ai vraiment éprouvé un réel plaisir à revivre les aventures de la nouvelle génération et j’espère pouvoir voir la pièce un jour.

Julia Pan

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

J’ai longtemps espéré que Peter Pan vienne me chercher et m’amène au pays imaginaire pour y vivre pleins d’aventures mais à 25 ans je me suis fait une raison. Afin de pouvoir quand même vivre mille vies, je me suis réfugié dans la lecture, les films et les séries.

3 commentaires

  1. Pingback: #Tag PKJ : adieu 2016 ! (Mon bilan livresque) ⋆ Smells like rock

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :