How to Get Away with Murder – Saison 1

8

How to Get Away with Murder, c’est ma nouvelle série coup de cœur que j’aime d’amour ! Bon, même si je ne peux pas juger la série dans son intégralité, je peux vous dire que j’ai dévoré la saison 1 en seulement quelques jours ! Une fois commencé, impossible de s’arrêter ! Vous êtes prévenus.

How to Get Away with Murder

Synopsis

Une nuit d’hiver, alors que la fête bat son plein sur le campus de la prestigieuse université de Philadelphie, à quelques kilomètres de là, dans les bois, quatre brillants étudiants en droit terrorisés s’apprêtent à brûler un cadavre. Leur vie en sera à jamais bouleversée… Trois mois plus tôt, Michaela, Wes, Laurel, Connor et une soixantaine de leurs camarades faisaient la rencontre de leur charismatique et intransigeante professeure spécialisée en criminologie : Annalise Keating. Une poignée d’entre eux seulement aura la chance d’intégrer sa firme. Mais pour travailler à ses côtés, il faut être prêt à tout. Absolument tout…

Bande annonce

Mon avis sur How to Get Away with Murder

How to Get Away with Murder

J’entends parler de How to Get Away with Murder depuis très longtemps. Tout le monde faisait des éloges sur cette série télé qui a gagné de nombreuses récompenses. J’avais mis cette série de côté jusqu’à ce que Netflix mette en ligne la première saison. Ni une ni deux, je me suis lancée et je suis devenu accro dès le premier épisode. Retour sur une saison 1 exceptionnelle.

L’histoire

How to Get Away with Murder

How to Get Away with Murder suit deux histoires en même temps, qui se rejoignent au moment des derniers épisodes. La première histoire est celle d’étudiants en droit qui vont assister au meilleur cours de criminologie de leur vie. Leur professeur, Annalise Keating, est une avocate très réputée qui chaque année choisit quelques étudiants pour être stagiaire dans son cabinet. En plus de faire travailler ses étudiants sur des affaires en cours, Annalise va former ses stagiaires sur le tas en les impliquant dans toutes ses affaires.

La deuxième histoire concerne justement ces fameux étudiants stagiaires. Sous la forme de flash-back, nous voyons ces étudiants en train de brûler un corps dans les bois. Durant tous les épisodes, cette intrigue se forme petit à petit en montrant comment ce corps s’est retrouvé dans les bois, qui est impliqué et pourquoi.

En plus de suivre une nouvelle affaire dans chaque épisode, le fil conducteur de la série est la mort d’une étudiante sur le campus universitaire, retrouvée dans une citerne d’eau. Annalise décide de défendre Rebecca, la meilleure amie de la victime, accusée du meurtre. Cette affaire à l’apparence simple va se révéler très compliquée, surtout quand le mari d’Annalise se retrouver impliqué.

Les personnages

How to Get Away with Murder

How to Get Away with Murder repose presque essentiellement sur les épaules d’Annalise Keating, jouée par Viola Davis. Elle est absolument incroyable dans ce rôle de femme forte complètement badass à sa manière. Annalise vit pour son travail et n’hésite pas à donner de sa personne pour résoudre ses affaires. Elle en prend plein la tête tout au long de la série mais elle reste debout et déterminée. Annalise Keating est ma nouvelle héroïne préférée !

Du côté des étudiants stagiaires, j’ai adoré chaque personnage qui a sa propre histoire et surtout ses propres motivations. Wes, l’étudiant qui ne souhaite pas se faire remarquer mais qui est extrêmement intelligent et qui va être le meilleur allié d’Annalise. Connor, le beau gosse gay qui n’hésitera pas à se servir de ses charmes pour arriver à ses fins. Asher, le fils à papa qui devra prouver qu’il n’est pas seulement là grâce aux relations de son père. Laurel, la première de la classe qui a toujours réponse à tout. Michaela, la fille de bonne famille qui est plus intéressée par son mariage et l’obtention de son diplôme que par son travail au cabinet. Malgré leurs personnalités différentes, ils vont tous devoir collaborer et s’entraider pour ne pas finir en prison.

How to Get Away with Murder

Petite parenthèse concernant le personnage de Rebecca. Je savais que j’avais déjà vu l’actrice Katie Findlay dans une autre série mais impossible de retrouver laquelle. Jusqu’à ce que j’aie une illumination ! Katie Findlay jouait Maggie dans The Carrie Diaries !

Conclusion

Pour conclure, j’ai vraiment adoré How to Get Away with Murder ! Cette saison 1 a vraiment été un gros coup de coeur ! J’ai enchaîné les épisodes jusqu’à arriver malheureusement trop vite à la fin. Chaque épisode est complètement fou et révèle une nouvelle affaire menée par Annalise. Mon coup de cœur va également à Viola Davis qui est une actrice incroyable qui n’hésite pas à se mettre à nu avec ce rôle qui lui va à la perfection. J’ai vraiment hâte que Netflix mette en ligne la suite de la série.

Smells like rock

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

8 commentaires

  1. Ahah, je comprends totalement le passage concernant la série dévorée en moins de trois jours… Je suis passée par là aussi ! Bon, par contre, je suis forcée d’avouer que sans Viola Davis, la série ne vaudrait quand même pas grand-chose. C’est elle qui porte l’ensemble sur ses épaules, les autres font principalement de la figuration à côté (sauf peut-être Connor, dans une certaine mesure).
    Rebecca m’insupporte, je ne comprends pas comment on a pu créer un personnage aussi rempli de clichés : l’outsider, forcément barmaid, forcément dealeuse, forcément alone en permanence, forcément pas amicale pour deux sous, forcément tête de noeud, forcément tatouée, forcément piercée, forcément gothique (enfin, du gothique Avril Lavigne, quoi)… J’en pouvais plus de la voir monopoliser l’écran. La même chose est valable pour Wes, cela dit.

    Ça reste une série remplie de dramas et de rebondissements totalement improbables (du moins dans la saison 2, qu’apparemment, tu n’as pas encore vu donc je ne me permettrais pas de développer davantage)(mais ça part un peu carrément beaucoup en sucette)… Heureusement, les épisodes suivants développent plus en profondeur deux personnages : Bonnie et Frank, qui n’ont que trop été laissés de côté dans la première saison. J’étais contente d’en apprendre plus sur eux, de voir le trio qu’ils forment avec Annalise prendre plus de sens et de consistance. Parce que la première saison rend tout ça un peu flou…

    Et puis bravo à Sam, le mari-tapis(serie).

    • Merci pour ce magnifique commentaire, je ris encore de la gothique Avril Lavigne et surtout du mari-tapis !!! J’adore mouahahaha
      Bon j’espère que je ne serais pas trop déçue de la saison 2….

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :