Hanako fille du soleil levant : ikebana et kendo

5

Aujourd’hui, j’ai le plaisir de vous présenter le roman Hanako fille du soleil levant d’Élodie Loch-Béatrix. Ce roman est une très belle histoire qui mélange habilement littérature jeunesse et culture japonaise. J’ai pris beaucoup de plaisir à me plonger dans cette histoire et surtout dans cette culture qui donne envie de voyager.

Hanako fille du soleil levant

Synopsis

Des ancêtres japonais, c’est sympa… tant qu’on ne vous oblige pas à faire de l’ikebana ! Hanako a d’autres envies comme passer du temps avec ses amis, Adam et Chloé, ou savoir ce que lui veut Matt, un beau lycéen. Mais tout se complique lorsque son père lui interdit de toucher à une mystérieuse boîte…. Le secret qu’elle contient pourrait bien bouleverser toute sa petite vie !

Mon avis sur Hanako fille du soleil levant

Hanako fille du soleil levant est un roman pour lequel je n’ai pas hésité une seule seconde à me lancer. Je connais très mal la culture japonaise et j’étais très curieuse d’en découvrir plus, surtout que l’auteure a effectué de nombreuses recherches pour écrire son histoire. C’est d’ailleurs comme cela que je me suis retrouvée à rechercher des photos d’ikebana sur Google ! Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est l’ikebana… Je vais vous laisser chercher vous aussi sur internet !

L’histoire

Hanako est une jeune adolescente française par sa mère et japonaise par son père, qui va faire son entrée en quatrième. Au collège, elle retrouve ses deux amis, Adam et Chloé, et se prépare à affronter une nouvelle année. Hanako est une jeune fille pleine de vie et très attachante qui est très fière de ses origines, mais peut-être pas au point d’accepter de pratiquer l’ikebana comme activité extra-scolaire.

Allez, je vous révèle le secret. L’ikebana est un art japonais qui consiste à créer des bouquets de fleurs harmonieux. Même si ces bouquets sont sublimes, la jeune fille préférerait assister à des cours de danse comme toutes ses amies. Mais Hanako décide de faire plaisir à son père et accepte de suivre ces cours. C’est comme ça qu’elle fera la connaissance du beau Matt qui va rapidement se frayer un chemin jusqu’au cœur de la jeune fille.

En plus de suivre les péripéties d’Hanako au collège et au cours d’ikebana, nous allons également suivre son enquête pour découvrir ses origines. Tout commence lorsqu’elle découvre une mystérieuse boite dans le bureau de son père. Celui-ci lui interdit de l’ouvrir mais Hanako est une jeune fille très curieuse. Ce qu’elle va découvrir dans cette boite va bouleverser sa vie.

Les personnages

Lorsque j’ai découvert l’âge d’Hanako, j’ai pris peur. A 26 ans, j’avais peur de ne pas pouvoir m’identifier aux personnages collégiens de ce roman. J’avais vraiment une appréhension de trouver ce roman trop jeunesse et de ne pas apprécier ma lecture. J’aurais dû faire confiance à l’auteure dès le départ puisque j’ai vraiment adoré cette histoire ! L’âge des personnages n’est absolument pas dérangeant car Hanako est très mûre pour son âge.

Bien sûr les rivalités au collège, les histoires de cœur, les petites embrouilles entre amis sont très axées jeunesse mais cela est cohérent avec l’histoire. En plus, cela nous rappelle nos années collèges… Nostalgie ! En tout cas, j’ai vraiment apprécié Hanako. C’est une jeune fille très intéressante, intelligente, réfléchie, drôle que l’on prend beaucoup de plaisir à découvrir tout au long des chapitres.

Conclusion

Pour conclure, je ne peux que vous conseiller de lire Hanako fille du soleil levant ! En plus d’une couverture magnifique, ce roman renferme une histoire intéressante et pleine de surprises. J’ai adoré en apprendre plus sur la culture japonaise tout en suivant les aventures d’Hanako. Ne vous laissez pas influencer par l’âge des personnages car il n’est vraiment pas dérangeant dans cette lecture. Bon, tout le monde est prêt pour un cours d’ikebana ?

Smells like rock

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

5 commentaires

  1. À une époque, je voulais devenir fleuriste, et j’ai un livre sur l’art de l’ikebana justement ! La grande fan de culture japonaise que je suis va vite se renseigner sur ce livre ! Merci pour la découverte !

  2. Pingback: ADN vampire, tome 1 : Carmine d’Elodie Loch-Beatrix ⋆ Smells like rock

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :