Résumé de trois films d’horreur

8

Vous le savez sans doute maintenant, je suis une grande fan de films d’horreur, surtout quand je suis fatiguée et que je n’ai pas envie de trop réfléchir. Le problème, c’est que dans ce genre on trouve de tout, du très bon comme du très mauvais. Je vous propose aujourd’hui mon avis sur les trois derniers que j’ai visionnés. afraid

  • The boy de William Brent Bell

boy

Synopsis :

Pour essayer d’échapper à son passé, Greta, une jeune Américaine, se fait engager comme assistante maternelle en Angleterre, dans une maison perdue en pleine campagne. À son arrivée, elle découvre qu’elle a été embauchée non pas pour s’occuper d’un petit garçon de 8 ans en chair et en os, mais d’une poupée de porcelaine grandeur nature. Seule dans la maison, loin de tout, Greta assiste à des événements tous plus étranges les uns que les autres. La poupée serait-elle vivante ? Il se trouve que Greta n’a pas seulement été engagée, elle a été choisie…

Bande annonce :

Mon avis :

Quand j’ai vu ce film, je me suis dis que c’était totalement pour moi puisqu’il s’agit d’une histoire sur les poupées et que j’en ai une grosse trouille. Alors non, je ne suis pas maso mais ces derniers temps, j’ai tendance à ne pas aimer les films que je vois parce qu’ils ne me font pas peur. En plus, du fait qu’il y ait une poupée, on retrouve également Lauren Cohan qui incarne Maggie dans The Walking Dead et qu’il me tardait de voir dans un film.
Je dois dire que j’ai été à fond dès le départ. D’abord il y a cette ambiance que j’adore avec cette vieille maison, cette famille étrange entourée d’un secret. J’ai de suite été prise dans l’histoire et j’ai même eu quelques frayeurs. Il faut dire que l’histoire a de quoi intriguer car le fils de la famille est très particulier. Mais malgré un film intriguant, j’avoue avoir tout de même été déçue par la fin car je l’ai trouvée facile, rapide et manquant cruellement d’originalité. J’ai toutefois passé un bon moment et je suis contente d’avoir découvert Lauren Cohan dans un autre registre.

the boy

  • Emelie de Michael Thelin

emelie

Synopsis :

Afin de célébrer leur treizième anniversaire de mariage, Dan et Joyce décident d’aller dîner en ville en laissant leurs trois enfants à la maison. Comme la baby-sitter qui les garde habituellement se désiste au dernier moment, les Thompson font appel à une autre jeune fille, Anna, pour la remplacer. Tout au long de la soirée, les enfants vont s’apercevoir qu’Anna n’est pas exactement celle qu’elle prétend être…

Bande annonce :

Mon avis :

Depuis que j’ai Netflix, je dois dire que je ne me suis pas beaucoup attardée sur les films car à chaque fois que j’en démarre un, je n’arrive pas à le finir tellement ça m’ennuie, et ce surtout quand il s’agit d’un film d’horreur. Quand j’ai vu le résumé d’Emelie, je me suis dis que l’histoire pourrait me plaire étant donné que j’ai longtemps été baby-sitter. Malheureusement, encore une fois ça n’a pas fonctionné sur moi et cela même si celui-là, je l’ai regardé en entier. L’histoire aurait pu être sympa mais le tout était vraiment trop glauque et mal écrit. La chute est aussi ridicule que le reste et finalement, non seulement on a pas peur mais en plus on s’ennuie ferme. Bref, un film à vite oublier.

emelie

  • The door de Johannes Roberts

the door

Synopsis :

Une femme communique avec son fils mort grâce à une porte qu’il ne faut surtout pas ouvrir.

Bande annonce :

Mon avis :

The door est un film que je n’attendais pas du tout mais qui a le mérite de m’avoir fait passer un bon moment. L’histoire n’est certes pas très originale mais en revanche, j’ai apprécié le fait qu’elle se passe en Inde et y inclue sa mythologie avec un petit mélange sur le mythe d’Orphée. Esthétiquement c’est très bien réalisé, de même que c’est bien joué. C’est un plaisir de retrouver Jeremy Sisto et j’ai été extrêmement impressionnée par la jeune Sofia Rosinsky. The door a aussi le talent de m’avoir plu jusqu’à la fin.

door

Julia Pan

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

J’ai longtemps espéré que Peter Pan vienne me chercher et m’amène au pays imaginaire pour y vivre pleins d’aventures mais à 25 ans je me suis fait une raison. Afin de pouvoir quand même vivre mille vies, je me suis réfugié dans la lecture, les films et les séries.

8 commentaires

  1. Je n’ai pas vu The Door, ni Emelie, mais j’ai beaucoup aimé The Boy ! C’est sûr, j’ai trouvé que la fin était expédiée, mais contrairement à toi, je ne m’attendais pas du tout à quelque chose comme ça 😮 Peut-être que c’est parce que je n’ai pas vu énormément de films d’horreur, mais j’ai été agréablement surprise par cette fin, qui changeait de ce qu’on pouvait voir habituellement (◡‿◡✿)

    • Moi c’est surtout vis à vis des parents et de la lettre que j’ai été déçu. Le cliffhanger en soi est sympa mais c’est juste trop rapide après le reste du film est vraiment sympa même s’il ne m’a toujours pas réconcilié avec les poupées ^^

  2. Pingback: Sweet : la solution miracle pour perdre du poids ! ⋆ Smells like rock

  3. Pingback: Grave : un film d'horreur 100 % carnivore ⋆ Smells like rock

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :