Soleil Trompeur – Festival de Cannes 1994

0

Aujourd’hui on se retrouve avec le Festival de Cannes 1994. En évoquant cette année, impossible de passer à côté de la Palme d’Or « Pulp Fiction » de QuentinTarantino et de ses phrases cultes (« putain de système métrique », « are we cool Vincent », etc). Mais « Pulp Fiction », tout le monde connaît alors j’ai envie de vous parler et peut-être de vous faire découvrir un autre film que j’ai beaucoup aimé à l’époque : « Soleil Trompeur » du réalisateur russe Nikita Mikhalkov.

Soleil Trompeur – Festival de Cannes 1994

L’histoire

Le film se déroule à l’été 1936 en Russie. Héros de la guerre civile et proche de Staline, le colonel de l’armée rouge Sergueï Kotov passe une journée de repos avec sa femme Maroussia et sa fille Nadia dans sa datcha. Mais l’arrivée de Mitya, autrefois fiancé à Maroussia, vient bouleverser cette merveilleuse journée au cours de laquelle amour, souvenirs, politique et trahison vont s’entremêler.

Bande annonce

Le réalisateur, Nikita Mikhalkov, joue le rôle principal du colonel Kotov et le rôle de sa fille est joué par sa propre fille Nadia, qui avait à peine 6 ans au moment du tournage. On comprend donc mieux pourquoi la complicité entre eux est si évidente, touchante et naturelle.

Le film a marqué les esprits lors de sa sortie en 1994 et il a remporté un grand nombre de prix comme par exemple le Grand Prix du Jury à Cannes ou l’Oscar du meilleur film étranger en 1995.

Mon avis sur Soleil Trompeur

Il était important pour moi d’aller voir « Soleil Trompeur » au cinéma à sa sortie en août 1994 car à peine un mois plus tard, j’allais m’embarquer dans 3 années d’apprentissage de la langue russe au lycée. A cette époque, j’étais intriguée et fascinée par ce grand pays, tout juste sorti d’une des périodes les plus importantes et mouvementées de l’histoire du XXème siècle. Je ne pouvais pas passer à côté du phénomène « Soleil Trompeur » et de son réalisateur si charismatique, car Nikita Mikhalkov est une star en Russie, très proche du pouvoir actuel.

Soleil Trompeur – Festival de Cannes 1994

Quand le film commence, on ressent tout l’amour que partage le trio Sergueï-Maroussia-Nadia et on a envie de les rejoindre dans leur datcha, perdue au milieu de la forêt. Le bonheur est omniprésent, il fait beau et chaud, on célèbre Staline et l’Union Soviétique fête un nouvel anniversaire du programme de fabrication du Zeppelin du grand dirigeant. Nadia est à croquer avec ses gros nœuds dans les cheveux et sa petite voix. Bref, tout est parfait dans le meilleur des mondes. Et puis on se demande ce que vient faire Mitya, alors qu’il avait disparu depuis tant d’années. On ressent la rivalité entre les deux hommes, Sergueï, le mari de Maroussia et Mitya, l’ancien fiancé.

Soleil Trompeur – Festival de Cannes 1994

Le film nous installe dans un climat de confiance, serein, rempli de bonheur mais progressivement, le doute et l’appréhension nous guettent et la fin reste inattendue (je n’en dirai pas plus pour garder le suspense intact). On est touché par la beauté et la mélancolie soudaine de « Soleil Trompeur », on se rend compte de l’importance de chaque petite chose anodine, que tout est éphémère et que notre vie peut basculer dans le chaos en une seconde. Le soleil peut briller et vous éclairer mais ce n’est qu’une illusion, une façade et on ne sait pas ce qui peut se cacher juste derrière. Le soleil éblouit et finit par aveugler. C’est ce que « Soleil Trompeur » nous fait ressentir car derrière ce soleil se cache dans l’ombre un régime totalitaire, celui de Staline.

Soleil Trompeur – Festival de Cannes 1994

Vous l’aurez compris, « Soleil Trompeur » est bouleversant par ce qu’il dénonce. Profondément anti-communiste, il dénonce sans le nommer le régime stalinien. Les acteurs sont excellents, les personnages forts et les paysages magnifiques. Un pur chef-d’œuvre. Et si vous êtes emballés par « Soleil Trompeur », empressez-vous de regarder « Le Barbier de Sibérie » du même réalisateur, vous y retrouverez sa touche romantique et dramatique typiquement russe.

Lady Dedlock

Facebook - Twitter - Instagram

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :