Mini-série : Flesh and bone, dans l’enfer de la danse classique

5

Aujourd’hui, je vous parle de Flesh and bone, une mini-série qui est un énorme coup de cœur ! Flesh and bone vous plonge dans l’enfer de la danse classique, une série sombre et torturée comme je les aime. Malheureusement, elle ne compte que 8 épisodes et c’est beaucoup, beaucoup trop court !

Flesh and bone

Synopsis

Claire est une danseuse talentueuse mais troublée. Elle décide un jour de rejoindre une troupe de danseurs professionnels à New York.

Trailer

Mon avis sur Flesh and bone

J’ai entendu parler de Flesh and bone il y a plusieurs mois de cela, lors de sa sortie il me semble. Mais vous commencez à me connaitre, j’ai tellement de séries en cours que je tarde toujours à en commencer de nouvelles (je suis crédible, là ?). Bref, cette semaine j’étais en vacances et OCS proposait de revoir cette mini-série alors je n’ai pas hésité longtemps. En plus, je suis très admirative des danseuses (et danseurs) classiques, cette série était donc faite pour moi ! J’ai commencé le premier épisode et puis comme une drogue, je ne pouvais plus m’arrêter ! J’entendais les épisodes m’appeler : viens nous regarder… Viens… Le ménage se fera plus tard ! Si vous vous posez la question, oui je vais bien.

Flesh and bone

Flesh and bone c’est l’histoire de Claire, une jeune danseuse classique qui décide de passer l’audition pour intégrer un prestigieux ballet New-Yorkais. On sait tout de suite que Claire n’est pas très bien dans sa tête puisqu’elle a subitement quitté un ballet de Pittsburgh, sans explication, pour refaire surface dans le monde de la danse trois mois plus tard. Mais Claire est talentueuse et intègre le ballet de Paul Grayson, un ancien danseur classique connu et reconnu dans ce milieu. Mais le talent de Claire va lui attirer les foudres de ses petites copines danseuses et surtout de Mia, sa nouvelle colocataire anorexique et Kiira, la soliste du groupe et danseuse phare de la troupe.

Si j’ai autant aimé Flesh and Bone, c’est tout d’abord pour la danse et la musique. Bon c’est sûr que si vous aimez la danse classique, vous allez aimer cette série mais ce n’est pas obligatoire je pense. Les scènes montrant le ballet (surtout à la fin) sont absolument magnifiques et je suis tombée sous le charme de la musique du générique Obsession. Mais cette série plaira surtout aux amateurs de drames et d’univers sombres. On le savait déjà, l’univers de la danse classique ce n’est pas le monde des bisounours et cette série accentue toutes les pressions que peuvent subir ces danseurs.

Le personnage de Claire est également très intéressant et n’a rien à envier à Nathalie Portman dans Black Swan ! Même si on a envie de la gifler à longueur de temps, on s’attache très vite à elle. Elle cache un secret (qui sera révélé seulement dans les derniers épisodes) et on sent bien que cela a un rapport avec son frère, un ancien militaire qui lui passe des coups de fil en faisant des choses pas très catholiques. Elle a aussi un rapport très particulier à la douleur et aux contacts physiques mais je ne veux pas trop en dire. J’ai également eu un coup de cœur pour le personnage de Daphne, une « fille de riche » qui se bat pour prouver à son père qu’être danseuse classique est aussi important qu’entrer à l’université.

Pour conclure, que vous soyez fan de danse classique ou pas, vous devez regarder cette série qui est absolument géniale ! J’espère avoir réussi à vous convaincre de la découvrir parce que vous ne pouvez pas passer à côté ! Flesh and bone est une vraie bonne série comme on en fait rarement avec un univers magique et torturé à la fois. Foncez la regarder !

Smells like rock

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

5 commentaires

  1. Pingback: Chronique cinéma : The Neon Demon ⋆ Smells like rock

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :