River – Saison 1

0

Après un an d’absence, me voilà de retour ! Eh oui, je vous ai délaissés pendant tout ce temps pour changer de vie professionnelle ! Je suis maintenant professeur d’anglais. Ma passion pour le Royaume-Uni a pris le dessus. Pour mon retour, il était donc logique que je vous parle d’une nouvelle série britannique que j’ai découverte et que je voudrais vous faire partager : RIVER.

River - Saison 1

L’histoire

Le titre de la série reprend le nom du personnage principal, John River, brillant inspecteur de la police londonienne. La 1ère saison suit l’enquête de River pour élucider le meurtre de sa partenaire, Jackie « Stevie » Stevenson, abattue devant ses yeux. Mais River est un esprit tourmenté et très fragile et il doit composer à chaque instant avec ses démons et son deuil. C’est d’ailleurs par cette faille que River résout ses enquêtes. John se retrouve également obligé de suivre une évaluation psychologique, qui pourrait lui faire perdre son job si elle n’est pas concluante.

Bande annonce

Mon avis sur River

Les 6 épisodes de la série ont été diffusés sur la BBC à l’automne 2015 et le succès a été immédiat outre-manche. Comme à chaque fois avec les séries BBC, la qualité est au rendez-vous : l’histoire, l’interprétation, les décors, l’ambiance. Bref, tout y est pour passer un bon moment.

Le rôle principal est joué par l’excellent Stellan Skarsgård (que l’on a vu dans Millenium, Mamma Mia ou Thor, et accessoirement le papa d’Alexander Skarsgård, aka Eric dans True Blood). Son personnage, River, est littéralement hanté par le souvenir de sa co-équipière, qui est jouée par la magique Nicola Walker (que Smells Like Rock vous a fait découvrir dans Last Tango in Halifax).

River - Saison 1

Ce qui m’a donné envie de regarder River est avant tout la présence de Nicola Walker car je suis une fan inconditionnelle de cette actrice (que j’ai eu la chance de rencontrer suite à des représentations au théâtre à Londres, mais ça c’est une autre histoire !). Et comme d’habitude, je n’ai pas été déçue. Le duo que forment Nicola Walker et Stellan Skarsgård est magique et fonctionne à merveille. Elle, est drôle, fan de chansons disco et de karaoké et obnubilée par les points Weight Watchers. Lui, est triste et tourmenté, au bord du précipice et prêt à perdre pied. L’ambiance de la série est d’ailleurs à l’image de l’esprit de River : sombre et mélancolique.

La scène d’ouverture du 1er épisode est très joyeuse, très vivante. Et tout à coup, on bascule dans le mélancolique et la noirceur qui va perdurer pendant les 6 épisodes. On comprend alors rapidement que « Stevie » est un « fantôme » que seul River peut voir. A chacune de ses apparitions, elle soulève les bonnes questions et fait avancer l’enquête de John. Elle est la seule à pouvoir lui redonner le sourire et sa présence l’empêche de ne pas sauter du haut du précipice. Mais « Stevie » n’est pas la seule personne à hanter River. Et ces autres présences fantomatiques le rendent encore plus original, surtout lorsqu’elles l’aident à résoudre ses enquêtes.

L’esprit de River et l’ambiance de la série m’ont beaucoup fait penser à la série Luther : deux flics à Londres, solitaires, tourmentés, surdoués pour résoudre les affaires et avec des méthodes peu orthodoxes. Les fans de Luther adoreront River. La série a eu un tel succès en Grande-Bretagne que Netflix France a décidé de la proposer sans délai dans son catalogue. Mais j’ose espérer qu’une chaîne nationale aura la bonne idée de la proposer à un plus large public, l’occasion de faire connaître un peu plus Nicola Walker dans l’hexagone.

River - Saison 1

Bref, vous l’aurez compris, j’ai adoré River et j’espère vraiment que devant le succès obtenu, une 2ème saison sera prochainement mise en production. Un seul mot d’ordre : à voir d’urgence ! Une seule déception et une grosse incompréhension vu la qualité de la série et la force d’interprétation des acteurs, River n’a pas été nommé aux prochains Bafta (équivalent des Emmy Awards au Royaume-Uni) donc aucune chance de remporter une récompense pour Stellan Skarsgård et Nicola Walker.

Lady Dedlock

Facebook - Twitter - Instagram

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :