L’instant présent de Guillaume Musso

4

Après un an d’attente, ça y est, j’ai enfin pu me procurer le roman « L’instant présent » de Guillaume Musso, qui n’est autre qu’un de mes auteurs favoris. Alors autant vous dire que je n’ai pas attendu une seconde de plus avant de me plonger dedans ! Alors, est-ce que cela valait le coup d’attendre tout ce temps ? Coup de cœur ou déception, je vous laisse découvrir mon avis.

L'instant présent de Guillaume Musso

.
Synopsis :

Lisa et Arthur n’ont rendez-vous qu’une fois par an.
Il passe sa vie à la chercher…
… elle passe la sienne à l’attendre.

Lisa rêve de devenir comédienne. Pour payer ses études d’art dramatique, elle travaille dans un bar de Manhattan. Un soir, elle fait la connaissance d’Arthur Costello, un jeune médecin urgentiste. Leur complicité est immédiate. Pour le séduire, Lisa est prête à tout. Dans une ville-labyrinthe qui n’offre aucun répit, elle prend tous les risques. Mais Arthur n’est pas un homme comme les autres. Bientôt, il révèle à Lisa la terrible vérité qui lui interdit de l’aimer :  » Ce qui m’arrive est inimaginable, et pourtant bien réel… « 

Dans un New York plus imprévisible que jamais, Arthur et Lisa vont lier leur destin pour déjouer les pièges que leur impose le plus impitoyable des ennemis : le temps.

 .
Mon avis sur L’Instant présent

Comme je vous l’explique dans mon introduction, je suis une fan inconditionnelle de Guillaume Musso, et j’ai donc par conséquent tous ses romans dans ma bibliothèque (d’ailleurs, pour ceux qui sont intéressés, j’avais écrit tout un article spécialement sur Guillaume Musso et les raisons qui font que j’adore cet auteur). J’attendais avec impatience la sortie en poche de « L’instant présent », un livre qui a beaucoup fait parler à sa sortie l’année dernière et dont le résumé m’intriguait énormément, en plus de la très belle couverture. Le 24 mars, je suis donc allée l’acheter directement en sortant du boulot, et je l’ai bien entendu commencé le soir même.

L’histoire démarre sur une scène entre Arthur et son père, un souvenir d’enfance qui annonce très vite la couleur de l’histoire : « Dans la vie, tu ne dois faire confiance à personne, tu comprends Arthur ? A personne, pas même à ton propre père ».

Arthur est un jeune médecin qui vit seul et fait passer son travail avant sa vie personnelle. Il a vécu toute son enfance au sein d’une famille recomposée, où il a eu énormément de mal à trouver sa place. En effet, même s’il s’entend très bien avec son demi-frère et sa demi-sœur, Arthur a connu une relation très particulière avec son père : tendue, les deux hommes n’arrivent plus à communiquer ni à se comprendre depuis un certain nombre d’années, entraînant des non-dits et des secrets entre les deux hommes. Alors lorsque son père vient le trouver un matin pour lui proposer d’aller à la pêche, Arthur qui décide de l’accompagner, reste sur sa réserve et se demande ce que cache cet intérêt soudain.
Et effectivement, le jeune homme a eu raison de se méfier, car ce qui devait être une simple partie de pêche va se transformer en véritable épée de Damoclès. Arthur se retrouve au 24 Winds Ligthouse, un phare qui appartient à la famille depuis plusieurs générations et qui est l’endroit où Arthur passait ses vacances lorsqu’il était plus petit. Mais très vite, le jeune homme va découvrir grâce à son père un endroit caché au sein du phare, empreint de mystère. En effet, dans la cave du monument se trouve un mur en béton qui bloque l’accès à une salle, construit de toute pièce par son grand-père. Les consignes de ce dernier sont simples : il ne faut jamais chercher à savoir ce qui se cache derrière ce mur. Et forcément, il n’y a rien de plus intriguant que ce que l’on nous déconseille de faire. Arthur va alors faire d’une pierre deux coups : en détruisant ce mur, il va découvrir qu’il a hérité en réalité d’une vraie malédiction, liée à son grand-père.

Désormais, Arthur va vivre 24 jours de sa vie, à chaque fois à des années différentes. Difficile de vivre sa vie et de construire un avenir lorsque l’on est voué à disparaître durant des périodes aux temps indéfinis. Au cours de ces 24 jours, Arthur va faire la connaissance de son grand-père, qui sera un véritable repère mais aussi un vrai père, sans compter sur la présence de Lisa, une charmante jeune femme à la vie bien compliquée. Entre mystère, frustration, joie mais aussi peine, Arthur va devoir se battre pour tenter de vivre sa vie comme l’acteur principal et non comme un témoin.
.

Encore une fois, Musso a su m’emporter dès les premières pages dans un tourbillon de mystère et d’énigmes. Dès les premières pages, on sait déjà que l’on va se lancer dans une aventure hors du commun, et vivre l’histoire d’Arthur comme si on était à sa place. Comme à son habitude, l’auteur nous offre un roman rythmé (j’ai trouvé qu’il y avait très peu de longueurs) qui s’accélère pour nous faire ressentir les moments forts, dans lequel les personnages sont introduits avec brio, et qui nous tient en haleine jusqu’à la fin, mais ça, c’est la spécialité de Guillaume Musso. A côté de cet aspect intrigue et poursuite contre la montre, l’auteur nous offre des moments de douceur et de délicatesse à travers les relations entre les personnages (notamment à travers la relation petit-fils/grand-père), mais aussi par le biais de souvenirs qui ont réussi à m’attendrir, sans oublier la petite note d’humour, fidèle à tous ses romans.

En ce qui concerne les personnages, une fois encore, Guillaume Musso a su les rendre vrais et sincères : je me suis attachée très vite à Arthur et à Lisa, qui vivent ensemble une relation compliquée, avec des hauts et des bas mais qui sont semblables finalement à n’importe quel couple. Même si à certains moments le jeune homme a pu me sembler énervant, on ne comprend que trop bien le sentiment de frustration qu’il peut ressentir face à ce qui lui arrive.
Enfin, la relation complexe entre le grand-père qui apprend à connaître son petit-fils nous offre par la même occasion une belle histoire. On sent que ces deux personnages, qui ont chacun souffert de leur manque d’affection de la part de leur famille, apprennent à se connaître et à se découvrir, tout en mettant de la distance et de la réserve, apportant une certaine pudeur à leur relation. Le secret qu’ils ont en commun va permettre tout au long de l’histoire de consolider leurs liens et de créer enfin le sentiment d’appartenir à une famille.

.
Pour conclure,

Même si le dénouement de l’histoire n’est pas forcément celui auquel je m’attendais, me laissant un peu sur ma faim, je dois avouer qu’une fois encore, Guillaume Musso nous offre un roman exceptionnel. Si ce n’est pas un coup de cœur, je dois avouer que cela s’est joué à quelques petits détails car j’ai vraiment apprécié ma lecture. Entraînant, surprenant et émouvant, « L’instant présent » est un roman mêlant à merveille imaginaire, réalité et fiction, à l’histoire haletante et bien ficelée, le tout sublimé par des personnages sincères et touchants. Guillaume Musso signe, une fois encore, un vrai petit chef-d’œuvre, et a su comme à chaque fois me faire passer un excellent moment.

Aurore Mushi

Facebook - Twitter - Instagram

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

4 commentaires

  1. Le synopsis donne très envie de lire le livre car rien qu’en le lisant j’ai déjà envie de savoir la fin!
    J’ai lu pas mal de Musso puis je me suis arrêtée peut-être devrais-je m’y remettre!!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :