Blind sun : l’été sera chaud !

0

Blind sun, à part un titre propice aux mauvais jeux de mots et aux chansons vintages, est un excellent film de la réalisatrice Joyce A. Nashawati que vous pourrez découvrir au cinéma le 20 avril 2016. Un drame fantastique balançant entre thriller, paranoïa et schizophrénie que je vous conseille fortement.

Blind sun

Synopsis

Grèce. Futur proche. Une station balnéaire frappée par une vague de chaleur. L’eau se fait rare et la violence est prête à exploser. Ashraf, immigré solitaire, garde la villa d’une famille française en son absence. Dans ce paysage aride, écrasé par le soleil, il est arrêté par un policier pour un contrôle de papiers…

Bande annonce

Mon avis sur Blind sun

Blind sun est un film à ne pas regarder dans une période de forte chaleur ! Conseil d’amie, j’ai au chaud rien qu’à voir les personnages transpirer sous le soleil impitoyable de Grèce pendant une heure et demie. D’ailleurs, le soleil est un des personnages principaux de ce film qui saura vous tenir en haleine jusqu’à la dernière scène tout en adoptant un rythme très lent qui donne tout son charme à ce film.

L’histoire est celle d’Ashraf Idriss, un immigré qui passe de pays en pays pour travailler, sans vraiment poser ses valises à un endroit précis. Le film commence lors de son arrivée en Grèce où il doit garder la villa d’une famille française pendant leur voyage à Paris. Sur la route, Ashraf se fait arrêter par un policier pour un contrôle de police. Un fait plutôt banal mais qui va donner le top départ à un vrai cauchemar pour le jeune homme. La violence avec laquelle le policier s’en prend à Ashraf n’est peut-être pas physique mais elle fait tout aussi mal… En plus de la police, j’ai trouvé la famille française vraiment détestable. Ils ne donnent pas vraiment une bonne image de la France tant ils sont hautains et antipathiques !

Blind sun

Bref, notre pauvre Ashraf va se retrouver seul à garder une maison vide (enfin pas totalement vide puisque le chat de la famille va rester sur place, malheureusement pour lui) pendant une période de canicule harassante. On dit souvent que la chaleur peut rendre fou… Et c’est exactement ce qu’il va se passer ! La Grèce va subir de telles chaleurs que des émeutes vont voir le jour un peu partout. L’eau va être rationnée et une entreprise privée va acquérir le monopole de la distribution entraînant un soulèvement de la population qui vit un véritable enfer. Alors qu’Ashraf pensait surveiller tranquillement une villa, sa mission ne va pas être si facile. Et si des intrus tentaient de prendre possession des lieux ?

Blind sun est incontestablement un film contemplatif, son rythme est lent, l’histoire prend son temps alors pour les spectateurs ça passe ou ça casse comme on dit ! Soit on aime, soit on déteste mais une chose est sûre, Blind sun ne laisse pas place à l’indécision. Sur moi, ce film a parfaitement fonctionné ! J’avoue avoir eu très peur au début face au rythme du film et au quotidien pas vraiment intéressant d’Ashraf (regarder quelqu’un regarder la télé ou dormir, on a connu plus palpitant) mais très vite j’ai été prise dans l’histoire. Finalement, Ashraf se révèle être un personnage très intéressant et plus complexe que le laissait penser le début du film. En plus, Blind sun permet de se poser pas mal de questions et ne donne pas de réponse toute faite aux spectateurs qui doivent interpréter, chacun à leur manière, les différentes scènes du film.

Blind sun

Pour conclure, je vous conseille vraiment de vous intéresser à Blind sun. Si je devais vous donner un dernier argument pour vous convaincre, je vous dirais que ce film vaut le coup d’œil rien que pour la photographie. Les jeux de lumières et ce soleil omniprésent, les paysages de la Grèce et l’ambiance désertique, Blind sun est vraiment très bien réalisé ! Alors si vous avez l’occasion de la voir au cinéma, foncez !

Smells like rock

Facebook - Twitter - Instagram

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :