Ratter de Branden Kramer

7

Aujourd’hui j’ai eu envie de vous parler d’un petit film qui aurait pu passer inaperçu et qui passera sûrement pour un navet pour certains mais qui moi m’a vraiment fait réfléchir. Les réseaux sociaux et les nouvelles technologies sont des sujets qui m’inquiètent énormément et le fait que le film en montre les dérives me tentait énormément. Je vous présente donc mon avis sur Ratter de Branden Kramer

ratter

Synopsis :

Emma est une étudiante qui vit seule à New York. Elle est surveillée par un hackeur…

Bande annonce :

Mon avis sur Ratter :

Ratter de Branden Kramer est un film qui a bien failli ne jamais être vu. Je n’en avais jamais entendu parler et je pensais qu’il n’y avait que des acteurs inconnus. Il faut dire que le synopsis n’indique rien de bien intéressant et que je ne me suis pas donné la peine de regarder la bande annonce, d’ailleurs je vous déconseille celle-ci car elle vous montre plus ou moins le film. C’est Aurore Mushi qui un jour m’a fait remarquer que dedans il y avait Ashley Benson (Hannah dans Pretty Little Liars), qui est une actrice que j’aime bien et que j’avais très envie de voir dans autre chose.

Ratter se présente sous la même forme que le film Unfriended que Smells like rock vous a présenté dans une chronique. Le film est entièrement filmé via les appareils électroniques : ordinateur portable, téléphone, kinect … Avec cela, on suit la vie d’Emma qui part vivre seule à New York pour suivre ses études. Tout se passe pour le mieux jusqu’à ce qu’elle commence à se sentir observée.

ratter

Pour tout vous avouer, je ne suis habituellement pas une grande fan de ce mode de fonctionnement pour filmer parce que je trouve qu’on a vite tendance à avoir la vie quotidienne du héros et il faut se l’avouer, au bout d’un moment c’est très vite long et ennuyeux. Par contre, la thématique du harcèlement, surtout via les réseaux sociaux et les nouveaux outils technologiques, m’a plutôt séduite. J’avoue que c’est quelque chose qui me travaille aussi et dont je reste assez méfiante. Du coup, j’étais assez curieuse de voir ce que ça pouvait donner.

Au début, je pensais sincèrement ne pas aimer ce film parce que très vite comme prévu, on se retrouve avec la vie quotidienne d’Emma et ce n’est franchement pas intéressant. Et puis arrive le moment où l’on sent qu’il y a un truc qui ne va, nous ne voyons pas simplement la vie de l’héroïne, nous sommes son harceleur et c’est là que le film devient vraiment intéressant. Il ne s’agit plus de visionner des bouts de sa vie de façon anodine, on se rend compte que tout ce qu’elle fait, dit, ressent est observé et peut devenir dangereux pour elle. Son harceleur est partout et nulle part à la fois et c’est une notion qui m’a vraiment angoissée.

ratter

Est-ce que le film est bien ? En toute sincérité, il ne casse pas trois pattes à un canard, c’est sûr. Est-ce que le message porté par le film passe bien ? Oui, complètement, en tout cas moi il m’a marquée. Je suis vraiment nulle en ce qui concerne les nouvelles technologies. Je sais allumer un ordi et m’en servir mais ça ne va pas plus loin, du coup toutes les notions utilisées notamment par les hackers me dépassent complètement. Avant de le voir dans la série Scream, je ne savais absolument pas qu’on pouvait se connecter à la webcam de quelqu’un d’autre. Après avoir vu Ratter, j’y ai d’autant plus réfléchi puisque personnellement mon ordinateur portable est sur mon lit et souvent ouvert, du coup ça a de quoi vous rendre parano. Le film est sur ce point très bien fait puisque le sentiment d’intrusion se fait progressivement et nous laisse très angoissé jusqu’à la fin. Celle-ci est ouverte et c’est quelque chose de très frustrant, et je peux comprendre que certains n’y trouvent pas leur compte mais elle m’a tellement bouleversée que je trouve que le message passe d’autant mieux.

ratter

Pour conclure, je dirais que Ratter ne marquera certainement pas les esprits pour sa forme, en revanche il risque de vous faire réfléchir sur son fond. Etant très méfiante vis-à-vis des réseaux sociaux et des nouvelles technologies, je trouve que Ratter nous montre assez bien le pire au niveau de leur utilisation.

Julia Pan

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

J’ai longtemps espéré que Peter Pan vienne me chercher et m’amène au pays imaginaire pour y vivre pleins d’aventures mais à 25 ans je me suis fait une raison. Afin de pouvoir quand même vivre mille vies, je me suis réfugié dans la lecture, les films et les séries.

7 commentaires

  1. Ce film a l’air plutôt effrayant ! Comme toi, je suis un peu parano en ce qui concerne les réseaux sociaux, même si je les utilise au quotidien (notamment pour mon blog et mon activité d’auto-entrepreneur… c’est difficile de se faire de la pub sans passer par l’Internet !). Mais je prends quelques précautions : mon ordinateur portable est fermé lorsque je ne l’utilise pas, et j’ai désinstallé manuellement le logiciel de ma webcam il y a plusieurs années, puisque je n’en ai presque jamais besoin. Je suppose que ça n’empêcherait pas un hacker de l’activer tout de même, mais on fait ce qu’on peut !

    • Le film en lui même n’est pas ultra angoissant mise à part la fin qui m’a retournée mais le message est vraiment flippant. Je pense faire du coup comme toi à l’avenir on sait jamais ^^

  2. Du coup je viens de le regarder, effectivement ce n’est pas le film de l’année, mais comme tu le dis ça fait réfléchir sur la technologie, et ça fait un peu flipper !

  3. Pingback: Risk de Fleur Ferris ⋆ Smells like rock

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :