P’tit Quinquin : l’ovni venu du Nord

0

Aujourd’hui, je vous parle de la série P’tit Quinquin qui a été diffusée (pour la seconde fois) sur Arte ces dernières semaines. Cette série, devenue culte dans mon entourage, me faisait de l’œil depuis longtemps et j’ai été ravie de pouvoir la regarder tous les jeudis soir. Une série complètement loufoque à voir absolument !

P'tit Quinquin : l'ovni venu du Nord

Synopsis

P’tit Quinquin (Alane Delhaye), adolescent vivant dans le Boulonnais, occupe ses vacances comme il peut, avec ses amis. Un jour, ils voient un hélicoptère de la gendarmerie survoler la plage puis sortir une vache d’un blockhaus. Le commandant Van der Weyden (Bernard Pruvost), accompagné de Rudy Carpentier (Philippe Jore), mène l’enquête sur cette découverte macabre : une femme démembrée est retrouvée dans le ventre de la vache

Trailer

Mon avis sur P’tit Quinquin

P’tit Quinquin est en fait une mini-série de quatre épisodes qui a été diffusée pour la première fois sur Arte en 2014. Cette série est très surprenante au début, surtout à cause de l’accent des acteurs. En effet, tous les acteurs ont l’accent ch’ti, ce qui rend la compréhension de la série un peu compliquée parfois. D’ailleurs, au début, je me suis même demandé si la série était bien en français… Alors j’avoue que certains dialogues restent encore un mystère pour moi (pas facile de toute comprendre) mais cet accent du Nord donne tout son charme à cette série de Bruno Dumont.

P’tit Quiquin commence comme une série policière, une vache morte est découverte au fond d’un blockhaus. Alors que les policiers du coin (pardon, la gendarmerie nationale) se demandent comment une vache a pu se retrouver au fond de ce blockhaus, ils découvrent un corps démembré dans le ventre de l’animal. L’enquête commence alors pour découvrir qui est l’assassin.  Au fil des épisodes, d’autres corps (de victimes et de vaches) sont découverts dans le petit village habituellement sans histoire. A côté de ce côté série policière, on découvre aussi des personnages haut en couleur, tous plus loufoques les uns que les autres à leur façon, mais aussi la vie du village à travers les yeux du P’tit Quinquin.

P'tit Quinquin : l'ovni venu du Nord

Ce qui m’a vraiment plu dans cette série vraiment atypique, ce sont les personnages. Bruno Dumont a tourné uniquement avec des acteurs amateurs pour garder le côté naturel des personnages et c’est une énorme réussite. Les acteurs ont tous des « gueules », comme on dit, surtout Alane Delhaye qui joue le P’tit Quinquin et Bernard Pruvost, qui joue le Commandant Van der Weyden. D’ailleurs, ce dernier est devenu mon personnage préféré ! Le commandant est vraiment dans un autre monde et il est rempli de tocs, ce qui m’a beaucoup fait rire durant les quatre épisodes ! Son duo avec le Lieutenant Carpentier est à mourir de rire mais je ne vous en dis pas plus pour ne pas vous gâcher la surprise !

Si vous ne deviez regarder le P’tit Quinquin que pour une seule raison, ça serait pour son côté burlesque. J’ai rarement autant ri devant une série française ! Pour ceux qui ont déjà vu la série, je pense que la scène de l’enterrement du premier épisode est une scène culte qui me fait encore rire rien que d’y penser ! Et cette mini-série renferme beaucoup de répliques cultes comme « Là on est au cœur du mal Carpentier » ou le bien trop méconnu « Ch’tiderman » ! Cette série a vraiment un humour particulier, je pense que soit on aime soit on déteste mais personnellement, j’ai été totalement séduite !

P'tit Quinquin : l'ovni venu du Nord

Pour conclure, il faut absolument regarder le P’tit Quinquin pour son humour complètement décalé et ses scènes devenues cultes ! Une série française qui sort de l’ordinaire avec des personnages complètements loufoques ! J’ai hâte de découvrir la saison 2 qui sera intitulée Coin coin et les Z’Inhumains.

Smells like rock

Facebook - Twitter - Instagram

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :