Comme si c’était toi de Mhairi McFarlane

2

Je vous propose de découvrir aujourd’hui un auteur contemporain que j’aime beaucoup, Mhairi McFarlane. J’ai eu le plaisir de découvrir son dernier roman, « Comme si c’était toi », une romance certes prévisible mais sympathique et légère, qui m’a fait passer un agréable moment de détente.

Comme si c'était toi de Mhairi McFarlane

Résumé

Au lycée, Anna était grosse, laide et terriblement mal dans sa peau. À trente ans, l’époque où elle était le souffre-douleur de son bahut, et de James en particulier, lui semble déjà loin : elle est belle, elle a un boulot de rêve, et la vie lui sourit. Mais le destin nous réserve parfois d’étranges surprises, et l’homme qui lui a infligé la pire humiliation de sa vie refait surface. Contre toute attente, James est devenu prévenant, drôle, spirituel… et il n’est pas insensible au charme de la ravissante jeune femme avec laquelle il organise une exposition. Il n’a pas reconnu en elle celle dont tout le monde se moquait dix ans plus tôt. Profondément troublée par ces retrouvailles inattendues, Anna est prête à tout pour ne pas retomber amoureuse de son amour de jeunesse…

.

Mon avis sur Comme si c’était toi

Vous l’aurez sans doute compris, grâce aux différents articles que j’ai pu faire jusqu’à présent, mais je fais partie des amatrices de romances contemporaines. Comme je suis à la base une grande lectrice de Young adult, j’aime bien de temps en temps changer de style de lecture. Du coup j’avoue avoir un point faible pour les romances contemporaines,  parce que ce sont très souvent des lectures sans prise de tête, mais qui abordent des sujets sensibles tout en mélangeant amour et humour. (j’ai eu ma période Chick-lit, mais j’avoue que je me suis vite lassée).

Dans ce roman, on fait la rencontre d’Anna, une jeune femme de 30 ans marquée par un passé douloureux : au lycée, Anna était victime de surpoids. La jeune fille, mal dans sa peau, a longtemps dû faire face aux railleries de ses camarades, qui la considéraient comme leur souffre-douleur. Après tout, c’est tellement plus facile de se moquer d’une personne qui manque de confiance. Amoureuse de James, alias le beau parleur du lycée qui fait craquer toutes les filles, elle passe son année scolaire à se faire discrète jusqu’au jour où ce dernier fait le premier pas, et l’invite au bal du lycée. A la fois et doux et surtout gentil avec elle, Anna est heureuse d’’avoir réussi à attirer son attention et pense avoir pour une fois un peu de chance. Mais la jeune fille déchante vite lorsqu’elle se rend compte, le soir du bal, que James et son meilleur ami lui ont tendu un piège : seule sur la scène face à tous ses camarades, Anna devient littéralement la risée du lycée et fait face à leurs méchancetés gratuites.
Quelques années plus tard, leur chemin se croise de nouveau lorsque James et Anna se retrouvent dans la même pièce pour des raisons professionnelles. La jeune femme perd alors pied lorsqu’elle apprend qu’elle va devoir travailler avec son bourreau le temps d’un projet. Mais il y a pire, James ne la reconnait pas… Anna va-t-elle enfin pouvoir se venger ou va-t-elle donner une seconde chance à James ?

Malgré les années passées depuis cet événement, Anna reste profondément marquée par cette période et continue de vivre avec cette épée de Damoclès qui pointe au-dessus de sa tête. Pourtant, la jeune femme a fait du chemin : un travail qui lui plait, des amis qui l’entourent, des collègues sympa, quelques kilos en moins, bref elle vit désormais une vie équilibrée. La seule chose qui lui manque, c’est un homme. Manquant encore de confiance en elle, la jeune femme préfère passer par Internet pour tenter de rencontrer l’amour en ligne.
Au fil des pages, on découvre une Anna fragile et touchante. Ce personnage m’a énormément touchée car on sent que la jeune femme est perdue. Mise à l’écart par sa mère qui attache beaucoup d’importance à ce que les gens peuvent penser, Anna a grandi dans un schéma familial ou l’apparence est primordiale, malgré le soutien de sa sœur. On comprend donc que son adolescence a été difficile, en particulier lorsqu’elle évoque avec ses propres mots et son ressenti le harcèlement scolaire qu’elle a vécu, lié à son physique. Effectivement, on apprend au cours de la lecture que le comportement des gens a influencé sa façon de vivre et surtout que cela l’a poussée à prendre des décisions qui n’ont pas été sans conséquences pour elle mais aussi pour ses proches.

Et pourtant Anna est un vrai rayon de soleil, pleine d’humour qui prend goût à la vie. Sa rencontre avec James va bousculer ses projets. Après des débuts difficiles et mouvementés, les deux jeunes gens vont finalement apprendre à se connaitre et se découvrir. Contrairement au lycée, où James avait tendance à suivre les autres pour se donner un genre, il va apprendre à découvrir la jeune femme par sa personnalité et sa façon d’être. Anna, quant à elle, va devoir laisser de côté sa rancœur et ses préjugés pour découvrir un James totalement différent de ce qu’il pouvait paraître dans le passé. Les deux jeunes gens vont tisser une relation amicale qui connaîtra des hauts et des bas, mais qui leur permettra aussi de s’ouvrir et de se montrer tels qu’ils sont réellement.

Car James n’est plus le petit lycéen arrogant, fier et prétentieux. Il est devenu un bel homme à qui tout réussit, ou presque. Si la vie semble lui sourire, niveau amour ce n’est pas le cas. Très attaché à sa femme, il a beaucoup de mal à se remettre de leur rupture. Le lycéen confiant et sûr de lui n’était après tout qu’une image qu’il tenait à se donner. Attentionné et délicat, James est finalement le genre d’homme que l’on rêverait toutes d’avoir.

Pour conclure,

J’ai découvert Mhairi McFarlane avec son dernier roman « Parce que c’était nous », une lecture plaisante, qui m’a fait découvrir le style d’écriture et l’univers de l’auteur que j’ai appréciés. Ce second livre me conforte davantage, et fait de Mhairi McFarlane un des auteurs que je suis désormais. « Comme si c’était toi » est une belle histoire d’amitié,  entre deux personnes marquées par un passé commun, qui vont apprendre à se découvrir en laissant tomber leurs préjugés. Malgré quelques longueurs, ce roman reste plaisant à lire.

Aurore Mushi

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

2 commentaires

  1. C’est un de mes auteurs préférés. Son troisième « C’est pas moi, c’est toi » est sorti chez Milady. J’ai craqué et l’ai acheté. Il est génial ! Mais … « Parce que c’était nous reste » mon préféré. J’ai aimé ce roman « Comme si c’était toi ». Un vrai ascenseur émotionnel !

    • J’attends que son troisième roman sortent en poche comme j’ai les deux premiers sous ce format mais effectivement je n’ai pas été déçue ! J’ai hâte de découvrir « C’est pas moi c’est toi » du coup 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :