Chronique cinéma : 10 Cloverfield Lane

2

Aujourd’hui, je vous parle du film 10 Cloverfield Lane qui fait beaucoup parler de lui en ce moment, notamment parce que tout le monde se demande s’il a un rapport avec le film Cloverfield… J’ai été le voir en avant-première mardi soir et je ressors très mitigée de ce visionnage.

Chronique cinéma : 10 Cloverfield Lane

Synopsis

Une jeune femme se réveille dans une cave après un accident de voiture. Ne sachant pas comment elle a atterri dans cet endroit, elle pense tout d’abord avoir été kidnappée. Son gardien tente de la rassurer en lui disant qu’il lui a sauvé la vie après une attaque chimique d’envergure. En l’absence de certitude, elle décide de s’échapper…

Bande annonce

Mon avis sur 10 Cloverfield Lane

A la base, je ne suis déjà pas une grande fan du film Cloverfield, alors aller voir un reboot, une suite ou un remake ne m’intéressait pas vraiment. Mais la bande annonce de 10 Cloverfield Lane a su me séduire et surtout m’intriguer. L’idée de se retrouver coincée dans un bunker sans savoir ce qu’il se passe dehors me plaisait plutôt beaucoup. En allant à l’avant-première, je savais que je n’allais pas voir un chef d’oeuvre de cinéma mais j’avais beaucoup d’espoir dans ce film. Au final, je suis très mitigée… J’ai beaucoup aimé toute la première partie du film mais la fin m’a laissé un goût amer. Je m’attendais vraiment à autre chose et la conclusion s’est révélée être une grosse déception.

Mais revenons au début du film. Michelle est une jeune femme qui décide de déserter l’appartement conjugal. Comme elle a beaucoup de courage, elle décide juste de prendre toutes ses affaires et de se barrer en laissant sa bague de fiançailles sur la table. Alors qu’elle roule vers je ne sais pas trop où (mais loin de son mari en tout cas), Michelle se fait percuter par une autre voiture et termine sa course dans un champs. Elle reprend alors conscience dans une pièce qui ressemble à une cave, sa jambe est attachée à un mur et une perfusion diffuse un liquide inconnu dans son organisme. Alors qu’elle pense avoir été capturée par un serial killer, Michelle va faire la connaissance de Howard, un ancien militaire qui lui explique que le pays a subi une attaque chimique et qu’il lui a sauvé la vie en l’enfermant dans son bunker. Mais pas de panique, elle pourra ressortir dehors… Dans un ou deux ans !

Chronique cinéma : 10 Cloverfield Lane

Mettez-vous à la place de Michelle, vous avez un accident de voiture et vous vous réveillez enfermé dans un bunker construit par un type plutôt louche, est-ce que la thèse de l’attaque chimique serait plausible pour vous ? Non. Beaucoup du suspense du film va tenir à cette idée, est-ce que Howard dit la vérité ou est-ce qu’il ment ? Est-ce que sortir dehors est possible ou est-ce que l’air est vraiment irrespirable ? Il faut dire qu’Howard a légèrement des airs de psychopathe, ce qui n’arrange pas les choses ! J’ai vraiment adoré toute cette partie où Michelle, Howard et Emmett (un ancien ouvrier d’Howard qui a réussi à le convaincre de le laisser entrer dans son antre secret) sont enfermés dans le bunker, ne savent pas ce qu’il se passe dehors et doivent cohabiter dans un espace réduit.

Pour ne pas vous mentir, j’ai beaucoup aimé cette partie mais elle est tout de même un peu longue. Un huis clos est un style vraiment casse gueule au cinéma, soit ça passe, soit ça casse ! Et regarder trois personnes enfermées dans dix mètres carrés qui font des puzzles, c’est vite lassant ! Heureusement, les choses dégénèrent assez vite et le spectateur est repris dans l’action. Le gros point noir de ce film, pour moi, c’est la fin… J’aurais préféré ignorer ce qui se passe dehors. Je ne peux rien vous dire sans vous gâcher le film mais je m’attendais tellement à autre chose que j’ai été vraiment déçue… Après c’est une question de goût ! Je suis sûre que la fin plaira à certains fans d’un certain style (je commence à parler en langage codé !).

Chronique cinéma : 10 Cloverfield Lane

Côté acteur, j’aime toujours autant John Goodman ! Je suis vraiment fan de cet acteur que vous avez pu voir dans tellement de films que je ne vais pas les citer ici, ça serait trop long. John Goodman maîtrise à la perfection son personnage et oscille en permanence entre le gentil père de famille bienveillant et le psychopathe, serial killer à ses heures perdues. Si je n’ai pas accroché plus que ça avec Mary Elizabeth Winstead, j’ai adoré John Gallagher Jr, qui joue Emmett. Il apporte la petite touche d’humour qui rend 10 Cloverfield Lane un peu moins long (bien qu’il ne fasse qu’une heure trente).

Pour conclure, 10 Cloverfield Lane est en demi-teinte pour moi. J’ai adoré toute la première partie qui se déroule dans un bunker mais la fin m’a vraiment déçue. Si vous deviez aller voir ce film, je vous dirais qu’il vaut le déplacement juste pour le jeu de John Goodman qui porte le film sur ses (grandes) épaules. Quant à vous dire si 10 Cloverfield Lane a un rapport avec le film Cloverfield… Je vous laisse le soin de le découvrir par vous-même !

Smells like rock

Facebook - Twitter - Instagram

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

2 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :