Quatre coeurs imparfaits

2

Aujourd’hui, on parle littérature avec non pas un roman mais avec une petite histoire illustrée (petite par le nombre de pages et non par la qualité), Quatre cœurs imparfaits de Véronique Ovaldé pour le texte et Véronique Dorey pour les illustrations (Editions Thierry Magnier). Une histoire toute petite qui a su me séduire en seulement 50 pages.

Quatre coeurs imparfaits

Synopsis

« Rosa Luisa avait eu trois soeurs.
La plus jeune était folle, la deuxième était pute, la troisième était morte.
J’étais la fille de la troisième et j’habitais avec Rosa Luisa, l’aînée des soeurs. »
Ainsi commence l’histoire de Pepina la folle, Mercedes la pute, Rosa Luisa la vierge et de Maria Cristina, la mère morte, toutes marquées par un destin funeste. C’est que dans ces contrées, les gens peuvent se consumer d’amour, les vierges folles abondent, les amants éconduits pullulent.

Mon avis sur Quatre coeurs imparfaits

Au départ, j’étais partie pour acheter un tout autre livre : Les contes macabres d’Edgar Allan Poe, illustré par le grand et magnifique Benjamin Lacombe. Mais une horrible personne a osé acheter le dernier exemplaire juste devant moi alors que j’étais partie à la recherche de ma carte bleue au fin fond de mon sac à main. Le Graal retrouvé, j’ai dû finalement me rabattre sur un autre livre (l’âme en peine, je dois bien l’avouer). Dans les suggestions, je suis tombée sur ce livre qui a sur me convaincre de l’acheter en seulement deux phrases.

Rosa Luisa avait eu trois soeurs.
La plus jeune était folle, la deuxième était pute, la troisième était morte.

Ne me demandez pas pourquoi mais ces simples phrases m’ont donné envie de me plonger dans l’univers de Quatre coeurs imparfaits et de découvrir ce qui se cachait derrière cet étrange synopsis. Ce livre illustré raconte l’histoire de la fille de Maria Cristina, la sœur morte. Elle vit avec Rosa Luisa, la soeur vierge dans une grande maison au dessus d’une colline. Elle passe tout son temps avec Mamina, la vieille gouvernante qui s’est toujours occupée de cette famille. Avec elle, elle découvre le funeste destin de sa mère et de ses sœurs, elle rend visite à Pepina, la soeur folle tout en passant devant la maison close de Mercedes, la soeur pute.

Quatre coeurs imparfaits

L’histoire racontée par Véronique Ovaldé est forte, touchante, pleine d’humanité et de tragédie. On découvre l’histoire de cette famille, de ces sœurs qui ont toutes choisi un chemin différent, par choix ou par obligation. Avec cette petite fille, on découvre la vie, la vraie, qui n’est pas toujours rose et qui ne nous donne pas toujours ce que l’on souhaite. On vit avec elle ses doutes, ses moments de joie et de solitude. On suit sa réflexion sur sa maman et ses tantes… Deviendra-t-elle folle, pute, vieille fille ou morte ?

En plus de cette histoire très touchante (et un peu glauque mais c’est ce que j’ai adoré finalement), Quatre coeurs imparfaits est également l’occasion de découvrir les magnifiques illustrations de Véronique Dorey. Un trait fin et des dessins très travaillés qui accompagnent à merveille cette histoire. Les univers de l’auteure et de l’illustratrice se complètent pour donner un objet livre à avoir absolument.

Quatre coeurs imparfaits

Finalement, je ne regrette pas mon achat spontané et je compte bien lire et relire cette histoire encore et encore, et admirer les magnifiques dessins qui l’accompagnent. Je regrette seulement que l’histoire soit si courte, j’avais vraiment envie d’en savoir plus sur cette famille si touchante.

Smells like rock

Facebook - Twitter - Instagram

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

2 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :