Jamaica Lane de Samantha Young

1

Aujourd’hui, je vous parle de Jamaica Lane, le tome 3 de la fameuse saga de Samantha Young sorti cet été. Bien que j’aie adoré les deux premiers tomes, et que j’attendais celui-ci avec impatience, je n’ai malheureusement pas été autant séduite pour ce troisième tome, et je vous explique pourquoi.

Jamaica Lane de Samantha Young


Synopsis

Manque d’assurance, complexes obsédants… Olivia Holloway ne peut envisager une seconde de flirter avec qui que ce soit. Pourtant, cet étudiant de troisième cycle, qu’elle croise souvent à la bibliothèque de l’université d’Édimbourg – où elle travaille –, la trouble profondément. Mais comment enjôler un homme quand on n’a aucune expérience ? Nate Sawyer, son meilleur ami, a la réponse à la question. Véritable tombeur, il attire dans son lit n’importe quelle fille en un clignement d’oeil. Aussi Olivia accepte-t-elle, lorsqu’il se propose de lui enseigner l’art de la séduction. Mais en consentant à ce petit jeu, ne risque-t-elle pas de se perdre irrévocablement ?

Mon avis sur Jamaica Lane

Avant de mettre le nez dans cette série, je n’avais jamais entendu parler de Samantha Young. Je suis tombée sur le tome 2, « London Road», par hasard chez Easy Cash, et bien que je ne sois pas spécialement fan du genre de littérature new adult, j’ai quand même décidé de lui laisser sa chance. J’ai eu une bonne intuition parce que finalement, j’ai adoré ce roman et l’écriture de Samantha Young. Contrairement à ce que je m’attendais, il y a très peu de scènes érotiques, et les personnages sont tous attachants. J’ai donc acheté le tome 1 « Dublin Street » (j’ai de la chance, il ne s’agit pas de suites mais de romans compagnons) et là encore, j’ai été agréablement surprise. Lorsque j’ai vu que le troisième tome, Jamaica Lane sortait en juillet 2015, j’ai donc couru l’acheter en librairie, et me suis enfin décidée à le lire.

Lorsque l’on lit le résumé du livre, on se dit « mouai … pas très original », mais c’est la même chose pour les résumés des tomes précédents, et pourtant j’avais été très surprise, donc j’ai décidé de ne pas trop m’attarder dessus et de me lancer dans ma lecture. Dans Jamaica Lane, nous suivons donc l’histoire d’Olivia, jeune femme de 26 ans, qui a dû s’occuper très jeune de sa mère, atteinte d’un cancer, l’empêchant de profiter pleinement de son adolescence et donc d’avoir très peu d’expérience en relation amoureuse. Après le décès de sa mère, Olivia et son père décident d’aller s’installer à Londres, où chacun tente de se reconstruire à sa façon. Grâce à son boulot au sein d’une bibliothèque universitaire, Oliva va se faire des amis, qui ne sont autres que les personnages principaux des deux premiers tomes, et intégrer la bande. Elle rencontre alors Nate, un jeune homme plein de charme qui n’a qu’un seul objectif, séduire la gente féminine. Sa confiance le conduit à enchainer les conquêtes amoureuses sans s’attacher ni se lancer dans une relation sérieuse. Leurs personnalités et leurs passés respectifs vont leur permettre de tisser des liens très forts et de devenir très rapidement « meilleurs amis ». Lorsque Olivia rencontre Ben, l’étudiant en troisième cycle par excellence et beau garçon, elle tombe littéralement amoureuse de lui. Mais son manque d’expérience et de confiance en elle l’empêche de faire le premier pas et très rapidement, cette dernière se tourne vers Nate, qui accepte de lui venir en aide en lui donnant des leçons de séductions. Ce qui ne devait être au départ qu’un simple service va se transformer en jeu dangereux, mettant en péril leur amitié.

Dès les premières pages, j’ai été transportée dans ce roman, ravie de retrouver le style de Samantha Young qui reste fidèle à elle-même, avec une écriture aussi fluide que dans ses premiers tomes. J’ai beaucoup apprécié qu’elle intègre dans « Jamaica Lane » tous les personnages principaux que l’on a rencontrés au cours de la série : Jocelyn et Braden, Ellie et Adam, Jo et son frère Cole ainsi que Cam. Chacun à leur manière avait su me toucher, de par leurs histoires, leur humour ou encore leur sensibilité. L’auteur a réussi à réunir tout ce petit monde et à créer un groupe d’amis liés (un peu à la Friends), que le lecteur connaît pour le coup plutôt bien, lui donnant l’impression de faire partie de ce groupe. Malheureusement, cela n’a pas suffit pour me convaincre.

Contrairement à beaucoup de lecteurs, j’ai eu beaucoup de mal avec le couple Olivia / Nate, qui est à mon sens le couple le moins touchant des trois tomes. L’histoire d’Olivia est très émouvante, on sent au fil des pages que cette jeune femme a été extrêmement marquée par le décès de sa mère et qu’elle a encore beaucoup de difficulté à faire son deuil, en parti à cause du remariage de son père. Fragilisée par cette épreuve et manquant de confiance en elle, on peut comprendre que cette dernière ne se sente pas à l’aise avec les garçons. Mais bon… Olivia a quand même 26 ans, et même si elle n’a pas eu beaucoup d’expérience, elle est censée avoir quelques notions dans ce domaine (merci les films, les séries, …), surtout que ses amies sont toutes en couple. Tout au long de l’histoire, je n’ai eu qu’une envie : la prendre par les épaules, la secouer et lui dire « ma fille réveille-toi ! ». Lorsque Nate commence à lui donner des conseils et des leçons, Olivia apparaît d’abord comme une adolescente innocente, avant de devenir quelques pages plus loin une accro au sexe… Le changement aussi rapide du personnage m’a personnellement dérangée…
Si au début Nate peut sembler très égocentrique, on apprend très rapidement qu’il s’agit juste d’un genre qu’il veut se donner, et qu’il cache finalement une blessure bien plus profonde concernant son premier amour. Cet aveu rend le jeune homme touchant, et donne au lecteur une autre vision de lui. Mais malheureusement, cette épreuve, qui est ancrée en lui, va le pousser à agir comme un homme prétentieux, le faisant enchaîner mauvaises décisions, et le rendant pour finir presque antipathique.

Pour le coup, si dans les premiers tomes Samantha Young a réussi à nous mener dans une histoire bien plus développée et touchante que ce que le résumé nous décrit, pour Jamaica Lane, il ne faut pas s’attendre à une histoire originale… L’histoire finalement tourne rapidement en rond, avec une succession de mauvais choix qui m’ont rendue folle… La relation entre Olivia et Nate devient au final une relation à la « je t’aime, moi non plus », où chacun se cache derrière ses sentiments et de fausses excuses, engendrant trop de longueurs dans l’histoire. Et je ne parle pas de la fin que j’ai trouvée très « gnian gnian » à souhait et  qui m’a laissée insensible.

Enfin, contrairement aux premiers tomes, j’ai trouvé que Samantha Young s’est particulièrement relâchée en ce qui concerne les scènes érotiques. Je ne suis pas comme Olivia, du genre prude, et même si je ne suis pas fan du style new adult, cela ne me dérange pas de lire des livres de ce genre. J’ai par exemple dévoré la série « After » sans aucun souci. Mais pour le coup, lorsqu’il n’y a aucune scène érotique durant les 150 premières pages, et que suivent ensuite 30 pages de descriptions de scènes érotiques différentes, au bout d’un moment ça devient long (surtout quand c’est comme ça quasiment jusqu’à la fin). Samantha Young aurait dû davantage espacer ce type de scène et développer davantage l’histoire, comme elle l’a fait dans les deux premiers tomes.

Pour conclure,

Même si Jamaica Lane n’a pas été à la hauteur de mes attentes, je reste toujours aussi fan de Samantha Young, aussi bien de son style que de son écriture qui est plaisante à lire. Le couple Olivia/Nate n’a pas su me toucher malgré leurs histoires difficiles, et je regrette que l’histoire n’ait pas été plus développée, car je pense que l’auteur aurait pu rendre ces deux personnages plus intéressants. Cependant, l’idée d’intégrer les anciens personnages à ce roman a été réussie pour ma part, et j’espère que Samantha Young continuera dans ses prochains romans. Parce que oui, même si je n’ai pas accroché à « Jamaica Lane », je compte bien acheter quand même les prochains tomes.

Aurore Mushi

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :