Top 3 de mes histoires vraies préférées

8

Aujourd’hui, on revient sur un nouveau top 3 traitant des films basés sur des histoires vraies. J’aime le cinéma en général et je ne suis pas forcément anti histoire rocambolesque mais il y a une chose que j’adore, ce sont les histoires vraies. Quand on regarde ce genre de film avec des récits sur des hommes et des femmes au destin exceptionnel, il est impossible de se dire que cela est trop gros pour être vrai puisque c’est la réalité et c’est exactement ce que j’aime, pouvoir me dire que ces hommes et ces femmes ont pu avoir cette vie.

PicMonkey Collage

Anne Frank de Robert Dornhelm (2001)

Anne_Frank_The_Whole_Story_cover

Synopsis :

La vie d’Anne Frank, une jeune juive vivant cachée avec sa famille pendant la Seconde Guerre Mondiale et plus tard déportée dans les camps de la mort.

Bande annonce (en anglais) :

Mon avis :

Le film Anne Frank a été le début de deux phases importantes dans ma vie. Tout d’abord, il a éveillé mon intérêt pour la seconde guerre et en particulier les camps de concentration mais aussi pour les histoires vraies. Personne ne peut ignorer le destin d’Anne Frank, mais à l’époque, je n’en savais pas beaucoup plus même si j’avais essayé de lire son journal. Je suis tombée un après-midi sur ce téléfilm et je dois avouer que depuis, j’en reste marquée. Au-delà de l’incroyable ressemblance de l’actrice avec la véritable Anne Frank, cette adaptation est très pudique et extrêmement touchante. Ce téléfilm m’a également permis de découvrir une véritable héroïne. Bien sûr, Anne Frank était une jeune fille extrêmement forte au destin tragique mais celle qui m’a véritablement marquée, c’est Miep Gies. C’est une femme que je ne connaissais que très peu et que j’ai découverte dans ce téléfilm et j’en reste encore aujourd’hui touchée.

anne frank

Walk the line de James Mangold (2006)

artoff502

Synopsis :

En retraçant le destin du chanteur country-rock Johnny Cash, Walk the line évoque la naissance d’un nouveau style d’artiste, celle d’un homme qui au-delà de ses colères, des ravages de la dépendance et des tentations du statut de star, a tout dépassé pour devenir une icône.
C’est aussi le parcours d’un homme qui, du fond de la période la plus noire de sa vie, a été porté par une histoire d’amour fusionnelle avec June Carter. Leur passion a nourri son art tout au long de sa vie.
Cette saga est marquée par les thèmes qui feront la force de la musique de Cash et
de son style minimaliste : la mort, l’amour, la trahison, le péché, l’espoir et la foi.

Bande annonce :

Mon avis :

J’ai beaucoup d’affection pour ce film car c’est mon grand-père qui me l’a fait connaitre. Pour la petite histoire, passé un temps, mon grand père ne cessait de m’appeler June, ce qui n’était pas très logique vu que mon prénom c’est Julia. Du coup, un jour, je lui ai demandé pourquoi il m’appelait comme ça et il m’a dit que c’était après avoir vu le film Walk the line, je lui faisais penser à June Carter. Il m’a proposé de le voir avec lui mais sachant que mon grand-père aime les films assez vieux, je n’étais pas super partante. Mais quand j’ai vu que Joaquim Phoenix était dedans, je me suis dit pourquoi pas. Et effectivement, ce film a été un gros coup de cœur. Johnny Cash représente musicalement tout ce que j’aime et sa vie sort du commun comme je les aime. Le film est magistralement bien interprété et cela même jusqu’aux parties chantées, la voix de Joaquim Phoenix ressemblant énormément à celle de Johnny Cash.

walk the line

The Blind Side de John Lee Hancock (2010)

Blind_side_poster

Synopsis :

Plongée dans l’univers du football américain. Au Tenessee, Michael Oher, un jeune noir américain, trouve sa voie grâce à l’amour de sa famille adoptive et à son talent pour le football.

Bande annonce :

Mon avis :

Et voila le stéréotype même du film basé sur une histoire vraie que j’adore. Blind Side est une histoire hors du commun qui aurait presque pu être clichée mais comme elle est vraie, elle se laisse regarder sans se poser de questions. J’avoue être particulièrement friande des histoires étant reliées au football américain telles que Radio ou Rédemption. Mais encore une fois, c’est l’interprétation qui m’a complètement séduite dans ce film. Sandra Bullock est bien sûr exceptionnelle, mais celui qui m’a réellement touchée c’est Quinton Aaron car malgré sa carrure impressionnante, il possède une merveilleuse douceur dans son regard, ce qui correspond parfaitement à son personnage. Si vous avez envie d’une belle histoire qui vous fera pleurer, rire et passer un bon moment, je vous le recommande chaudement.

blind side

Et vous, qu’auriez-vous choisi ?

 Julia Pan

Facebook - Twitter - Instagram

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

J’ai longtemps espéré que Peter Pan vienne me chercher et m’amène au pays imaginaire pour y vivre pleins d’aventures mais à 25 ans je me suis fait une raison. Afin de pouvoir quand même vivre mille vies, je me suis réfugié dans la lecture, les films et les séries.

8 commentaires

      • ci vous souhaitez avoir des titres de films et téléfilms sur des fait réel j’en é à la pelle par contre pour certains d’entre d’eux attention âme sensible s’abstenir:)) la seule catégorie que j’ai pas c’est sur la croyance fantômes… ci on aurait pas adhéré au délire mystique de la jeune Emily rose elle aurait pas vécu autant de monstruosité ennfinnn bref c’est pas le sujet donc ci des personnes sont a la recherche n’hésitez pas
        et ci vous en avez que j’ai pas vue qui c’ :))

  1. Pingback: Coup de cœur cinéma : Colonia ⋆ Smells like rock

  2. Pingback: Chasing mavericks : un film sur Jay Moriarity ⋆ Smells like rock

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :