The Revolution of Ivy d’Amy Engel

0

Aujourd’hui je vous retrouve avec une chronique sur « The Revolution of Ivy », le dernier tome de la duologie d’Amy Engel. Même si j’ai quand même une préférence pour le tome 1 qui avait été pour moi un vrai coup de coeur, c’est avec grand plaisir que j’ai retrouvé Ivy et Bishop dans ce tome qui termine la saga en beauté.

The revolution of Ivy

Synopsis :

Née pour trahir et faite pour tuer… sera-t-elle à la hauteur ?
J’ai tout perdu. Mon foyer. Ma famille. L’homme que j’aime. Ce serait si facile de capituler, de fermer les yeux et d’attendre que la faim et la soif et raison de moi. Ou bien qu’une bête sauvage me trouve. Ou même un autre survivant… Mais je refuse d’abandonner. J’en ai terminé avec la lâcheté. Il est temps pour moi d’agir, enfin.
Bishop me l’avait bien dit, cet univers hostile ne pardonne pas la moindre erreur. Et au-delà e la barrière, c’est encore pire. L’hiver approche, et si je veux survivre, il va me falloir trouver de l’eau, des vivres, un abri. D’autres condamnés avec lesquels m’allier. Mais surtout, je vais devoir faire un choix : dois-je oublier ma vie d’avant, me venger de ceux qui m’ont trahie… ou mener, purement et simplement, la révolution ?
Car je ne suis plus une Westfall, ni une Lattimer. Simplement Ivy. Et je suis enfin libre.


Mon avis sur The Revolution of Ivy

Comme je vous l’expliquais dans mon  introduction, « The Book of Ivy » avait été pour moi un véritable coup de cœur : j’avais adoré l’histoire, je trouvais le personnage d’Ivy très intéressant et bien développé et puis comme beaucoup j’étais tombé sous le charme de Bishop ! Du coup j’avais vraiment hâte que le tome 2 soit publié et de découvrir comment l’histoire allait se terminer. De manière générale, j’attends  beaucoup des derniers tomes, surtout quand  j’ai adoré les précédents, mais je me retrouve souvent déçue… C’est donc avec une petite appréhension  mais beaucoup d’impatience que je me suis lancée dans la lecture de « The Revolution of Ivy ».

A la fin du tome 1, nous avions quitté Ivy au pire des moments, de l’autre côté de la barrière. Autant dire que l’attente à été insoutenable… Dans « The Revolution of Ivy », la jeune femme va donc découvrir un nouvel environnement, qui était jusque là méconnu, plus sombre et sauvage que ce qu’elle a pu vivre à Westfall.  Pour survivre au milieu hostile dans lequel elle se trouve, Ivy va devoir prendre sur elle et compter sur son instinct de survie, chose qui ne sera pas toujours facile. La jeune femme va devoir apprendre à se nourrir, trouver des abris et surtout se défendre face aux dangers. On découvre alors l’autre visage d’Ivy : combattante et rusée, les épreuves auxquelles elle va faire face vont la renforcer et lui permettre d’acquérir une confiance en soi. Ne pouvant compter que sur elle-même, la jeune femme, désespérée va devenir une force de la nature. Au final, on est loin de la jeune femme un peu fleur bleue qu’on a pu voir dans le premier tome. Hantée par son passé et ses erreurs, et surtout par son amour pour Bishop, Ivy va au cours de son parcours, croiser Caleb et Ash, deux fortes personnalités qui vont lui être d’un grand secours, et qui vont prendre une place importante dans sa vie.

Dans l’ensemble, ce second tome a été très agréable à lire. J’ai été ravie de redécouvrir la plume fluide et légère d’Amy Engel que j’avais beaucoup apprécié lors du premier tome. Du coup, autant vous dire que j’ai dévorée le livre en deux jours, incapable de m’en séparer (sauf pour le travail…). Et puis à l’heure où la mode est d’écrire des livres à plusieurs tomes, j’avoue que je suis contente que l’œuvre d’Amy Engel ne soit qu’une duologie. Même si j’ai beaucoup aimé le tome 1, je n’avais pas forcément envie que l’intrigue dure trop longtemps, avec des tomes de transitions comme c’est le cas dans beaucoup de sagas aujourd’hui. J’avais juste envie de retrouver Ivy et Bishop pour savoir connaître la fin de l’histoire.

Mais il y a quand même quelques petits points négatifs, qui font que « The Revolution of Ivy » n’est pas un coup de cœur : tout d’abord, même si Ivy évolue beaucoup dans cette partie et qu’elle devient une vraie combattante, il y a toute une partie du livre où la jeune femme est tiraillée par ses sentiments, ce qui la pousse à prendre souvent les mauvaises décisions et à agir comme une adolescente. Et ca peut devenir vite agaçant… Heureusement, cette partie ne dure pas longtemps, et on passe rapidement à la suite. Ensuite, j’ai trouvé le rythme de l’histoire un peu plus mou que le premier tome. J’ai beaucoup aimé la première partie dans les bois, car l’histoire enchaîne action et rebondissement, le tout dans un décor un peu sombre, mais arrivé à un certain point, le livre connait quelques longueurs, l’histoire stagne et il ne se passe pas grand-chose…

Je dois toutefois avouer que l’auteur à su offrir une fin digne de mes attentes. Malgré les longueurs évoquées ci-dessus, j’ai trouvé que la suite était plutôt bien ficelée et les trois parties de l’histoire sont bien distinctes, ce qui empêche le lecteur de se perdre.

Pour conclure, « The Revolution of Ivy » est une suite très agréable et à la hauteur du premier tome. Ivy, en se retrouvant au pied du mur et seule dans un environnement hostile, n’a eu d’autres choix que d’évoluer et de se prendre en main pour survivre, et ce, malgré ses erreurs du passé qui la hante. Amy Engel a signé une duologie originale et prenante, à l’écriture plaisante. J’attends avec impatience son prochain roman.

Aurore Mushi

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :