Red Hill de Jamie McGuire

1

La période d’Halloween vient tout juste de s’achever, du coup j’en profite quand même pour partager avec vous mon avis sur « Red Hill » de Jamie McGuire. Pour être franche, je ne suis pas trop fan des zombies alors quand j’ai vu que tout le monde comparait ce roman à la série culte The Walking Dead,  j’ai pris un peu peur… Et pourtant, dès les premières pages j’ai tout de suite accroché à l’ambiance du livre, et je l’ai finalement dévoré en très peu de temps !

Red Hill de Jamie McGuire

Synopsis

Scarlet est divorcée et mère de deux petites filles. Les élever seule est un combat quotidien qu’elle mène avec ténacité.
Marié depuis plusieurs années à une femme de plus en plus distante, Nathan n’a qu’un vague souvenir de ce qu’est l’amour. En revanche, sa petite Zoe le comble de bonheur tous les jours.
Miranda, elle, n’a qu’une préoccupation : l’organisation d’un week-end à la campagne avec sa soeur Ashley et leurs copains respectifs.
Lorsque leur monde s’effondre, ces personnages ordinaires vont devoir affronter l’extraordinaire. Il leur faudra prendre en main leur destin pour avoir une chance de survie. Mais qu’arrive-t-il quand ceux pour qui vous êtes prêt à mourir sont aussi ceux qui peuvent vous détruire… ?

Mon avis sur Red Hill

Comme je vous le disais en introduction, moi et les zombies, ça fait deux. Non pas que j’en ai la trouille, mais il y a tellement de films, livres et séries qui abordent ce sujet là qu’à la longue je me suis lassée … Du coup, quand j’ai vu que Jamie McGuire sortait une nouvelle série de livre, j’ai été plus ou moins emballée. Mais quand je vois tout l’engouement qu’il y a eu pour la saga Beautiful Disaster (qui est dans ma PAL) et ses nombreuses critiques positives, je me suis laissée tenter … Et je l’ai acheté en me disant justement que ça me changera pour une fois des styles de lectures que j’ai l’habitude de lire. Et pour tout vous dire, j’ai vraiment bien fait parce que ce livre est un vrai régal !

Dès les premières pages, Jamie McGuire nous annonce la couleur : ce livre va parler de zombies, et personne ne sera épargné. Et ça, ça nous mets déjà dans l’ambiance ! L’histoire commence dans un hôpital où suite à de nombreuses victimes, l’on découvre l’existence d’un « virus » à l’origine de la transformation des humains en zombies. Cette épidémie va s’étendre très rapidement, puisqu’une simple morsure suffit à faire muter les hommes en zombie. Scarlett, infirmière dans cet hôpital va très rapidement comprendre que pour survivre, il faut fuir. Elle va alors partir à la recherche des ses deux filles et nous embarquer dans l’histoire.

Dans ce roman, Jamie McGuire nous peint le portrait de trois personnages que l’on va suivre tout au long du roman et qui vont devenir les points de repère de l’histoire, auxquels vont se greffer d’autres personnages qui vont devenir alors indispensable à l’histoire. Scarlett est une mère touchante et forte, prête à tout pour ses filles. A travers sa quête pour retrouver ces deux petites filles, l’auteur a réussi à me faire ressentir à la fois son désespoir et sa détermination. Pour ce qui est du personnage de Nathan, on se retrouve face à un papa poule qui est prêt à tout pour tenter de garder sa fille en vie. Abandonné par sa femme, on sent qu’il se raccroche désespérément à cette dernière, qui est ce qu’il a de plus cher. Durant  leur évasion, le père de famille et sa fille seront loin d’être épargné. Enfin même si Miranda est le personnage qui m’a le moins touché, sa fragilité contrastée par son instinct de survie fait d’elle une adolescente forte. Accompagnée de sa sœur et de leurs petits-amis respectifs, elles vont devoir faire face à de nombreuses épreuves mettant à mal leur relation fraternelle.

« Red Hill » c’est le genre de livre que j’aime : je suis assez fan des romans où l’on suit les histoires de plusieurs personnages principaux. Et pour le coup, dans son roman, Jamie McGuire a réussi à tisser des liens entre chacun des personnages qui sont à la fois crédibles et bien amenés. Les personnages vont être amenés à se rencontrer et leurs chemins vont même  se croiser à différents moments, et de manières différentes.

Et les zombies dans tout ça ? L’auteur a réussit à m’entraîner très facilement dans son ambiance « fin du monde » où règne la peur et la violence. Je n’ai eu aucun mal à faire marcher mon imagination et à imaginer aussi bien les hordes de zombies, les scènes de combat et d’attaque, ou encore les décors. Jamie McGuire n ‘a pas peur d’aller trop loin, et je dois avouer que certains passages étaient pour moi un peu gores mais c’est après tout le but recherché. Ce qui m’a plu également, c’est la dynamique du livre : il y a très peu de longueur, et les actions s’enchaînent les unes après les autres assez facilement, sans nous laisser le temps de nous remettre de nos émotions suite aux attaques ou aux pertes…

Pour conclure, « Red Hill » est pour moi une excellente découverte. Que ce soit au niveau de l’histoire, des zombies, de l’atmosphère ou même des personnages et de leur ressenti durant leur survie, j’ai su apprécier cette lecture. Contrairement à beaucoup de personnes qui ont été déçu par ce premier tome, j’ai plutôt bien accroché. Peut-être est-ce dû au fait que je n’en attendais rien de particulier ? C’est possible. Il faut dire que je me suis lancée dans cette lecture en étant persuadée de ne pas accrocher. J’ai découvert Jamie McGuire et je dois dire que j’aime beaucoup son style d’écriture qui est fluide et plaisant. En attendant le second tome qui devrait être dans le même état d’esprit que « Red Hill » je pense commencer son autre saga « Beautiful Disaster ».

Aurore Mushi

Facebook - Twitter - Instagram

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Un commentaire

  1. Pingback: iZombie - Saison 1 ⋆ Smells like rock

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :