The visit de M. Night Shyamalan

5

Aujourd’hui je vais vous parler d’un film que j’attendais avec impatience : The visit. Night Shyamalan et moi c’est un peu je t’aime moi non plus, Le sixième sens est un de mes films préférés mais j’ai parfois le sentiment que le réalisateur part un peu trop loin pour moi et m’a perdu sur de nombreuses réalisations comme Le village. Mais ayant réussi à traîner ma mère au cinéma, j’avais bien envie de laisser une nouvelle chance au réalisateur.

The visit de M. Night Shyamalan

Synopsis

Deux enfants sont envoyés passer une semaine en Pennsylvanie, dans la ferme de leurs grands-parents. Mais lorsque l’un d’eux découvre qu’ils sont impliqués dans quelque chose de profondément dérangeant, leurs chances de retour s’amenuisent de jour en jour.

Bande annonce

Mon avis sur The visit

J’ai une grande affection pour M. Night Shyamalan parce qu’il a réalisé LE film de paranormal pour moi : Le sixième sens. Ce film est totalement culte pour moi que ce soit dans ses répliques, dans son ambiance, pour ses acteurs. Petite, il m’a donné quelques sueurs froides quand je me baladais dans ma vieille maison où le plancher craque et où les lumières sautent souvent. Puis j’ai vu d’autres films de lui comme Le village et Signes et là je me suis dit que ce grand monsieur partait quand même loin parfois …

The visit de M. Night Shyamalan

Je suis tombée sur le pitch de The Visit à peu par hasard, c’est le nom de réalisateur qui m’a d’abord attiré puis j’ai vu la bande annonce et j’ai été énormément intriguée. J’avais l’impression qu’on avait une petite réécriture d’Hansel et Gretel sous un fond de papy mamie psychopathe. Mais il y a quand même une chose qui me dérangeait c’est le fait que le film soit réalisé avec la technique de found footage c’est à dire lorsque la caméra est tenue par les personnages, une technique que personnellement je n’aime pas dans les films.

Pour la petite histoire on retrouve Becca et Tyler deux jeunes qui vont passer pour la première fois une semaine chez leurs grands parents maternels qu’ils n’ont jamais connu suite à une dispute avec leur fille. Les enfants sont vraiment contents de découvrir leurs grands parents et décident d’en faire un film. Toutefois, la nuit tombée des choses étranges commencent à se produire.

The visit de M. Night Shyamalan

Je dois dire que je suis vraiment très mitigée sur ce film. Sincèrement, j’ai aimé parce que c’est un gros mélange entre comique et horreur et je suis assez friande de ça. On sent que le réalisateur s’est clairement fait plaisir avec ce film et ça fait du bien. Les acteurs sont plutôt bons même s’il vaut mieux voir le film en VO plutôt qu’en français, ne serait-ce que pour les parties de rap. Les dialogues sont croustillants et drôles et surtout on a un peu peur. J’ai trouvé l’histoire en elle-même bien menée, on commence en douceur avec un peu de sursaut par-ci par-là puis l’ambiance est de plus en plus pesante. Le gros plus c’est le twist final, sincèrement je ne m’y attendais pas du tout ! J’aime bien être surprise dans ce genre de film puisqu’en général tout est trop prévisible. Mais et il y a un grand « mais » il y a aussi beaucoup de choses qui m’ont dérangé. D’abord, il y a très très peu de fond musical or pour moi c’est indispensable pour créer une ambiance dans un film d’horreur. Ensuite, même si j’ai aimé le twist j’ai trouvé que la fin est vraiment bâclée et je suis restée sur ma faim.

The visit de M. Night Shyamalan

Et enfin, un petit mot sur le found footage. Je vous avais dit que je n’aimais pas ça et ce pour une bonne raison : je trouve que cela amène beaucoup trop de scènes inutiles. En effet, le procédé veut que le personnage soit celui qui filme tout, vraiment tout. J’avais déjà été confronté à cela avec Paranormal Activity qui m’avait profondément ennuyé à cause de ce procédé et aussi m’avait pas mal fait levé les yeux au ciel parce que qui garde une caméra à la main quand des esprits essayent de vous tuer… ?

Dans The visit, Becca qui se destine à devenir réalisatrice, profite de son séjour pour tourner un film sur ses grands parents. Alors c’est moins mauvais que ce que je pensais parce que du coup on a aussi une petite angoisse dû à cette technique qui s’installe et surtout le tout est maîtrisé donc parfois on a aussi l’impression que c’est tourné de façon traditionnelle. Toutefois, une grosse partie du début du film est à mon sens inutile et j’ai eu tendance à me demander depuis combien de temps le film avait commencé.

Pour conclure je dirais que ce film est en demi-teinte. Si j’ai aimé l’histoire et les personnages, je suis assez déçue de la fin et de l’utilisation du found footage qui apporte son lot de longueur. Toutefois une chose est sûr je n’ai pas envie d’aller de sitôt passer un weekend chez mes grands parents.

Julia Pan

Facebook - Twitter - Instagram

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

J’ai longtemps espéré que Peter Pan vienne me chercher et m’amène au pays imaginaire pour y vivre pleins d’aventures mais à 25 ans je me suis fait une raison. Afin de pouvoir quand même vivre mille vies, je me suis réfugié dans la lecture, les films et les séries.

5 commentaires

  1. Je réagis juste sur deux points 😮 😀

    « D’abord, il y a très très peu de fond musical or pour moi c’est indispensable pour créer une ambiance dans un film d’horreur. » : je comprends ce que tu veux dire, après justement, étant donné qu’on est dans un found footage, je trouve ça logique qu’il n’y ait pratiquement pas de fond musical !

    « Toutefois, une grosse partie du début du film est à mon sens inutile et j’ai eu tendance à me demander depuis combien de temps le film avait commencé. » : Je comprends ce que tu veux dire, c’est vrai que le début met un peu de temps à se mettre en place. Après, justement, ce qui est intéressant, c’est de voir ces infos qui semblent inutiles mais qui en réalité servent réellement l’intrigue.

    Sinon, sans crier au génie, ce retour de Shyamalan m’a plutôt rassurée, j’ai passé un bon moment devant cette relecture de Hansel et Gretel, je n’ai pas vu le twist venir, et après c’est assez bizarre dans le sens où sur le moment je n’ai pas eu si peur que ça mais c’est plus tard après la séance que j’ai été mal à l’aise (ok j’ai très mal dormi après ^^).

    • C’est vrai que pour la musique le found footage n’est pas la meilleure solution mais je pense que c’est en partie pour ça que je n’aime pas cette technique. Je connais bien ce sentiment de mal à l’aise, le style sur le moment « nooon ce film ne fait pas peur » puis après seule chez toi la flipette dès qu’on entend un bruit ^^

  2. Pingback: Crimson Peak de Guillermo Del Toro ⋆ Smells like rock

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :