Tous nos jours parfaits de Jennifer Niven

12

Après une grosse panne, j’ai retrouvé goût à la lecture grâce au superbe roman de Jennifer Niven « Tous nos jours parfaits ». Ce roman qui a connu un vrai succès à sa sortie en VO, a également su émouvoir toute la blogosphère, moi y compris ! Touchant, attendrissant, surprenant, vous l’aurez compris, ce livre est mon coup de cœur de l’année 2015 !

Tous nos jours parfaits de Jennifer Niven

Synopsis 

Quand Violet et Finch se rencontrent, ils sont au bord du vide, en haut du clocher du lycée, décidés à en finir avec la vie. Finch est la « bête curieuse » de l’école. Il oscille entre les périodes d’accablement, dominées par des idées morbides et les phases « d’éveil » où il déborde d’énergie. De son côté, Violet avait tout pour elle. Mais neuf mois plus tôt, sa sœur adorée est morte dans un accident de voiture. La survivante a perdu pied, s’est isolée et s’est laissée submerger par la culpabilité. Pour Violet et Finch, c’est le début d’une histoire d’amour bouleversante : l’histoire d’une fille qui réapprend à vivre avec un garçon qui veut mourir.

Mon avis sur « Tous nos jours parfaits » 

Je pourrai vous parler de ce livre pendant des heures : vous parler de Finch et Violet, deux ados fragiles et écorchés qui ont su me toucher ; vous raconter les différentes émotions par lesquelles je suis passée tout au long de ma lecture ; vous citer toutes les phrases qui ont fait écho à certains moments de ma vie ; l’écriture et le style généreux de Jennifer Niven ; … Mais je pense que « Tous nos jours parfaits » est le genre de livre que chacun doit découvrir à sa façon, sans être influencé et vivre sa propre expérience de lecture. Je vais donc essayer de simplement vous donner envie de découvrir ce roman !

« Tous nos jours parfaits » nous transporte dans la vie de deux adolescents, Finch et Violet, chacun marqué par une épreuve. Violet était une fille populaire au côté fêtard, et appréciée de tous, qui depuis la perte de sa sœur dans un accident de voiture, a pris ses distances avec ses amis et reste enfermée dans sa bulle. En effet, Violet était très proche de sa sœur avec qui elle partageait beaucoup de choses, dont un site internet qu’elles avaient crée ensemble. Rongée par la culpabilité, désemparée et déboussolée par ce qui lui est arrivé, la jeune fille qui a perdu goût à la vie, a tendance à se servir du décès de sa sœur comme excuse pour tout et n’importe quoi. Elle a d’ailleurs renoncé à sa passion, l’écriture, abandonné leur site et est devenue incapable de monter en  voiture.

Théodore Finch est ce qu’on pourrait appeler un marginal. Exclu par ses camarades et considéré comme le « fêlé » du coin à cause de son originalité, Finch n’a pas eu une vie facile et a grandi dans un climat familial particulier. Elevé dans un premier temps par un père violent, ses parents divorcent lorsqu’il est encore jeune. Finch se retrouve alors dans une famille où la mère ne fait pas figure d’autorité, et est alors éduqué avec son autre sœur par sa sœur aînée pendant que son père a refait sa vie avec une femme ayant eu un enfant d’un premier mariage. Affecté par cette situation, et isolé de tous, Finch est devenu un garçon fragile, en manque d’affection, agressif et aux tendances suicidaires, qui a créé son propre monde, coloré à sa façon.

La vie de ces deux adolescents va prendre un tournant différent lorsqu’ils se rencontrent en haut du clocher du lycée. Finch est séduit par la beauté et la vulnérabilité de la jeune fille, alors que Violet, elle, est intrigué par ce garçon exubérant à sa manière. Le destin va leur donner un coup de pouce lorsqu’un de leurs professeurs leur confie un devoir commun, faire un exposé sur des sites insolites de leurs régions.

A partir de là, va naître une belle histoire d’amour entre Finch et Violet : tout en apprenant à se connaitre, les deux adolescents vont créer des liens forts, et chacun va réussir à s’ouvrir à l’autre. Finch va réussir à faire en sorte que Violet reprenne goût à la vie et surtout qu’elle apprenne à vivre de nouveau en acceptant le décès de sa sœur sans culpabiliser. Il va lui faire découvrir son monde plein de couleur et lui apprendre comment lâcher prise à travers des expériences contraires à tout ce qu’elle a pu faire jusqu’à présent. Violet quant à elle, va redonner confiance à Finch et va surtout l’accepter tel qu’il est, avec ses excentricités et son caractère particulier. S’attachant très vite à lui, elle va rapidement devenir  essentiel à son bien être et sera son point de repère. Amoureuse de lui, Violet va tenter de montrer à Finch que la vie vaut d’être vécue à ses côtés.

« Pour une fois, je n’ai pas envie d’être un autre, juste Theodore Finch, le garçon qu’elle voit, un garçon qui a sa place, bien dans ce monde et bien dans sa peau. Un garçon qui est exactement celui que j’aimerais être. Et mon épitaphe serait « Le garçon qu’aime Violet Markey. »

Jennifer Niven nous livre à travers ce roman une histoire d’amour incroyablement forte et d’une infinie tendresse. Il n’y a pas que les deux personnages principaux qui ont marqué ma lecture. Le sujet du suicide est abordé dans ce roman d’une manière complètement différente de celle que l’on peut avoir dans d’autres romans. En effet, Jennifer Niven a su parler de sa propre expérience d’une façon simple et émouvante ce qui fait qu’on arrive très bien en tant que lecteur à comprendre ce qu’elle a pu ressentir, sans apporter de jugement. Malgré la dureté du thème abordé dans ce roman, l’atmosphère générale du livre est loin d’être morose ou déprimante. Il y a énormément de passages qui m’ont aussi bien fait rire que juste sourire, ému, ou juste touché, versé une larme ou juste attristé. Bref, ce roman m’a fait passer par tous les stades et toutes les émotions possibles.

La lecture de ce roman est agréable, et on sait dès le départ qu’on va très vite être embarqué dans l’histoire. Le fait d’alterner les chapitres et de suivre à la fois le point de vue de Finch et celui de Violet nous permet d’avancer dans l’histoire sans avoir de longueurs ni de redondances. On arrive ainsi à comprendre les sentiments et les émotions des deux personnages et d’avoir leurs points de vue sur les évènements marquants qu’ils vivent tous les deux.

Ce livre ne sera pas forcément un coup de cœur pour tout le monde, mais je pense qu’il marquera forcément le lecteur d’une façon ou d’une autre et qu’il laissera une empreinte en chacun de nous.

Pour conclure

Vous l’aurez compris, j’ai tout simplement adoré ce roman, et vécu l’histoire de Finch et Violet avec passion. « Tous nos jours parfaits » est une histoire très belle, avec deux personnages fragiles, écorchés et touchants qui tentent l’un et l’autre de survivre et de trouver leur place comme ils le peuvent dans leur monde. Je recommande vivement ce livre à tout le monde même à ceux qui n’ont pas forcément aimé « Nos étoiles contraires », contrairement à ce qui est marqué sur la couverture. Je terminerai cette chronique avec une des citations qui m’a beaucoup plu :

« Tu es toutes les couleurs en une, à leur maximum d’éclat ».

Aurore Mushi

Facebook - Twitter - Instagram

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

12 commentaires

  1. J’ai lu ce livre. Et j’ai plus qu’adoré. « Nos jours parfaits », c’est la rencontre de toutes les émotions, de toutes les sensations. Violet et Finch m’ont fait voyagé, j’ai pu partir et vivre avec eux, le temps de quelques pages. J’aime ce genre de livre qui te permet de devenir quelqu’un d’autre, de voir autre chose, juste t’échapper de ta réalité pendant quelques instants.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :