Des mensonges dans nos têtes

4

Ça y est il est arrivé, mon premier gros coup de coeur depuis un long moment. Pour « Des mensonges dans nos têtes » de Robin Tallay j’avais d’énormes attentes car on y parle d’un sujet qui me touche : la ségrégation. Sauf que lorsqu’on a ce genre d’attente, la déception peut être grande. Heureusement ce livre est une réussite, je vous explique de suite pourquoi.

Synopsis

Les filles sont faites pour se marier… Les Noirs et les Blancs ne doivent pas se mélanger… Une fille ne doit pas embrasser une autre fille… Linda ne doit pas aimer Sarah.
Rien que des mensonges?
1959, en Virginie. C’est l’histoire de deux filles qui croient qu’elles se détestent — parce qu’elles n’ont pas la même couleur de peau et qu’elles ne sont pas nées du même côté.
C’est l’histoire de Sarah et Linda qui croient qu’elles se détestent… mais c’est aussi l’histoire de l’année où tout va changer — parce que les mensonges des autres vont voler en éclats et que les vies, les coeurs de Sarah et Linda vont s’en trouver bouleversés pour toujours…

Mon avis sur des mensonges dans nos têtes

Étrangement je n’ai entendu parler de ce livre nulle part. C’est en complétant ma wish list Amazon avec les sorties de septembre et octobre que j’ai vu cette couverture très sobre avec un titre qui m’a interpellé. En lisant le résumé, je me suis dit que ce roman était pour moi puisqu’on y parle de deux sujets qui me touchent : L’homosexualité et la ségrégation. Aussitôt acheté (et ce malgré le fait qu’il soit placé au rayon chick lit dans ma librairie) aussitôt lu et là c’est une grande claque je me suis prise.

L’histoire de Des mensonges dans nos têtes débute en 1959, au moment où en Virginie un groupe d’élèves noirs tente de faire leur rentrée dans une école pour blanc. Sarah fait partie de ces jeunes qui espère pouvoir faire une rentrée presque normale mais rien ne sera évident. Linda fait partie de ceux qui refuse l’intégration dans son lycée. Sa haine est grande mais sa vie va se voir bouleversé d’une façon inattendue.

Ce roman est beau et dur à la fois, touchant et révoltant. J’ai eu de l’espoir, envie de pleurer, envie de m’énerver contre les injustices. Je suis quelqu’un de sensible à ce genre de sujet surtout en ce moment, du coup ce livre m’a vraiment bouleversé. Au début du roman, nous nous retrouvons directement au milieu d’une foule en colère qui hurle des horreurs à notre héroïne.  Car ce qui est particulièrement fort dans cette histoire, c’est que rien ne nous est épargné. On vit le mal être de Sarah de façon percutante. J’y pense encore aujourd’hui et cela même si je suis déjà outrée par la ségrégation et comme je connais un peu le sujet, je me suis prise cette agressivité en pleine figure.

L’autre aspect intéressant c’est qu’on rentre aussi dans la vie de Linda, jeune fille blanche raciste. Cela m’a gêné au début de lire les paroles de cette fille parce qu’elle représente tout ce que je déteste. Mais le fait d’avoir son avis permet de répondre à certaines de mes questions. De plus, son évolution est importante pour l’histoire. J’avais peur que celle-ci soit trop rapide, mal amenée et peu crédible mais c’est tout le contraire qui c’est produit. Il y a un deuxième sujet fort pour moi, c’est l’homosexualité. J’avais aussi peur que cette romance soit clichée et gâche le côté révoltant et dramatique de la ségrégation. Tout cela est en fait très secondaire, l’auteur en parle très peu ou à demi mot et c’est largement suffisant.

Pour conclure je dirais que Des mensonges dans nos têtes est un énorme coup de coeur. Il m’a énormément choqué, bouleversé, attristé et émerveillé. Quelques jours après ma lecture, j’en reste marquée. La plume de l’auteur est exceptionnelle, il est certain que je me jetterais sur le prochain livre de Robin Talley.

Julia Pan

Facebook - Twitter - Instagram

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

J’ai longtemps espéré que Peter Pan vienne me chercher et m’amène au pays imaginaire pour y vivre pleins d’aventures mais à 25 ans je me suis fait une raison. Afin de pouvoir quand même vivre mille vies, je me suis réfugié dans la lecture, les films et les séries.

4 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :