Ciné club #28

5

Aujourd’hui, on se retrouve pour un ciné club ! Pendant mes vacances, j’ai regardé pas mal de films et j’ai de quoi vous faire deux ciné club à la suite, rien que ça ! Donc pour ce premier volet de mes films regardés pendant les vacances, je vous propose un énorme coup de cœur (Carnage) et des films allant du bof au nullissime. Mais le ciné club est aussi fait pour vous éviter de perdre du temps avec des films qui n’en valent pas la peine. Vous pouvez me remercier par commentaire (joke !).

ciné club

1 – Carnage (bande annonce)

Mon coup de cœur de ce Ciné club ! J’ai adoré ce film de Roman Polanski ! Je n’ai pas vu énormément de films de ce réalisateur, juste Le pianiste et La neuvième porte, mais Carnage est une excellente découverte. Tout le film se passe en huit clos dans un salon et tout commence avec une petite bagarre entre deux enfants à l’école. Les parents décident de se rencontrer pour parler de cette bagarre et pour prendre les décisions adéquates.

Si au départ tout le monde essaie d’être cordiale, la situation dérape peu à peu vers quelque chose d’incontrôlable. Les personnalités s’affrontent, mais aussi les méthodes d’éducation, les centres d’intérêt,… Et la situation part vraiment en n’importe quoi ! Un huit clos hilarant dans lequel vous pourrez retrouver Jodie Foster, Christoph Waltz, Kate Winslet et John C. Reilly. Que du beau monde pour un film à voir absolument en VO !

2 – The duff (bande annonce)

Je suis tombée par hasard sur ce film en parcourant le catalogue Netflix et j’ai décidé de le regarder sans savoir qu’il était adapté du roman « The Duff » de Kody Keplinger. Tout d’abord, il faut savoir qu’une Duff est la copine grosse et moche dont se servent les autres pour paraître encore plus beaux. C’est un concept un peu particulier que j’ai découvert dans ce film (oui, cela fait longtemps que j’ai quitté le lycée…).

Ce film parle de Bianca, une jeune fille drôle et intelligente qui ne se préoccupe pas tellement de son apparence et qui apprend qu’elle est considérée comme la Duff de ses deux copines super canons. Ni une, ni deux, elle décide de se transformer en super canon elle aussi pour ne plus être la Duff de quelqu’un. The duff est un teen movie qui est sympa à regarder par une après-midi pluvieuse ou lors d’une soirée filles mais il n’est pas exceptionnel. L’histoire est bateau, on voit venir la fin à des kilomètres (comme dans tous les teen movie en général) mais on passe tout de même un bon moment. Un film que les fans des films Disney apprécieront.

3 – Un village presque parfait (bande annonce)

Pendant mes vacances, j’ai aussi décidé de regarder des films français. Oui, je suis une aventurière moi Monsieur ! Et j’ai choisi de regarder Un village presque parfait parce que la bande annonce m’avait laissé présager un film plutôt sympathique voir drôle. Bon, si ce n’est pas le film de l’année, ce n’est pas la catastrophe non plus ! J’ai même rigolé plusieurs fois pendant mon visionnage. Et pour un film français, c’est un exploit !

Quand le petit village de Saint-Loin-la-Mauderne voit son unique usine fermé, c’est le drame ! La plupart des habitants se retrouvent au chômage, certains décident de partir vers une plus grande ville, l’école du village ferme faute d’élèves,… Mais le maire n’a pas dit son dernier mot ! Il veut ouvrir une coopérative qui permettrait de redonner vie à son village qu’il aime tant. Le problème ? Pour ouvrir une coopérative, il faut que le village possède un médecin. Mai qui voudrait venir exercer dans un village perdu où il ne se passe pas grand-chose ? Une comédie soutenue par Lorànt Deutsch et Didier Bourdon dont le duo fonctionne plutôt bien. Mais je l’ai surtout regardé pour Lionnel Astier que j’adore. Une comédie sympathique à voir mais qui ne restera pas éternellement dans ma mémoire…

4 – The hole (bande annonce)

Ca y est, nous passons officiellement dans le côté obscur du ciné club. Nous allons maintenant parler des films à oublier. Nous commençons par The hole un film trouvé par hasard dans le catalogue Netflix. J’ai choisi ce film parce que j’ai vu qu’il était réalisé par Joe Dante, le papa des Gremlins. Alors peut être que je suis devenue trop vieille pour ce genre de film mais je me suis ennuyée ferme.

L’histoire est celle de Dane et Lucas, deux garçons qui viennent d’emménager à Bensonville avec leur mère. Si la ville n’est pas très dynamique,  leur maison devient leur terrain de jeu favori surtout après la découverte d’un mystérieux trou sans fond dans leur cave. Si ce trou ne semble pas être extraordinaire, il libère en fait vos plus grandes peurs. Le seul moyen de le refermer ? Les affronter. Un film un peu trop jeunesse pour moi malheureusement malgré une bonne réalisation. Mais ce film plaira surement aux plus jeunes de mes lecteurs !

5 – Finders Keepers (bande annonce)

Le problème quand on aime les films d’horreur, c’est qu’on tombe souvent sur des navets. Finders Keepers est un de ces navets qu’on regarde tout de même jusqu’à la fin en se disant que peut être un miracle va avoir lieu. Mais non. L’histoire est celle d’une mère divorcée qui décide d’emménager dans une superbe maison avec sa fille. Vous allez me dire, comment une mère divorcée peut se payer une superbe maison (si, si vous vous le demandé) ? Et ben parce qu’il y a eu un massacre à l’intérieur évidemment ! Quand un petit garçon massacre toute sa famille, le prix de la maison en prend un sacré coup !

Mais la mère ne se pose aucune question, elle saute sur cette belle occasion immobilière et pense qu’elle va vivre des jours heureux. Même quand sa fille trouve une poupée avec une tête bizarre planquée dans le plancher de sa chambre, elle continue à y croire. Même quand tous les gens autours d’elle commence à mourir, elle ne lâche rien ! Si vous n’aviez pas encore compris mon subtil message, ne regardez pas ce film.

6 – Bowling (bande annonce)

Et on termine par la catastrophe de ce ciné club : Bowling. Après avoir regardé Un village presque parfait, j’ai voulu être un peu trop aventurière puisque j’ai regardé un deuxième film français. L’erreur ! Si mon premier essai avait été plutôt réussi, Bowling est une catastrophe ! L’histoire n’est pas intéressante, les actrices ne donnent pas envie de s’intéresser aux personnages, l’humour est quasi-inexistant… En fait, je crois que c’est Mathilde Seigner qui m’a gâché tout mon film. Déjà que je ne supporte pas cette actrice alors là, je l’ai trouvé réellement insupportable !

Pour faire un rapide résumé de l’histoire, l’hôpital de Carhaix voit sa maternité menacée de fermeture. Catherine Frot est donc envoyée là-bas en tant que DRH pour restructurer le service. Mais elle ne s’attendait pas à ce que les employés se battent pour garder leur maternité. Je n’en dirai pas plus sur ce film que j’ai détesté du début à la fin… Surement une question de goût !

Smells like rock

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

5 commentaires

  1. Pingback: Top 10 livresque de 2015 ⋆ Smells like rock

  2. Pingback: Chronique cinéma : Et ta sœur ? ⋆ Smells like rock

  3. Pingback: Instinct de survie ou comment pousser un coup de gueule en trois points

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :