Dark places de Gilles Paquet-Brenner

6

Aujourd’hui je reviens vers vous avec un film tiré d’un livre de Gillian Flynn, Dark places. Une fois n’est pas coutume je n’ai encore une fois pas lu le livre parce que je ne me fait pas à l’idée de lire un roman policier. Toutefois, j’avais déjà remarqué ce livre car l’histoire me plaisait énormément. Ayant apprécié l’esprit de Gillian Flynn en regardant l’adaptation de Les apparences, j’avais hâte de retourner dans ces univers particuliers créés par l’auteure.

Dark places de Gilles Paquet-Brenner

Synopsis

1985. Libby Day a huit ans lorsqu’elle assiste au meurtre de sa mère et de ses sœurs dans la ferme familiale. Son témoignage accablant désigne son frère Ben, alors âgé de seize ans, comme le meurtrier. 30 ans plus tard, un groupe d’enquêteurs amateurs appelé le Kill Club convainc Libby de se replonger dans le souvenir de cette nuit cauchemardesque. De nouvelles vérités vont émerger, remettant en cause son témoignage clé dans la condamnation de son frère.

Bande annonce

Mon avis sur Dark places

Gillian Flynn et moi avons une relation particulière car à chaque fois que je lis le synopsis d’un de ses livres, il me donne très envie de me plonger dedans. Le problème c’est que je ne suis pas une fan des romans policiers. En fait, avant de voir Les apparences en film, je ne connaissais que très mal l’auteure. J’avais aimé le film mais j’avais trouvé l’histoire assez tordue, trop tordue pour être lu. Mais je me suis quand même intéressée à cette auteure car je trouve que ses histoires, son point de vue sur la société et ses travers sont vraiment très intéressants. Finalement, j’ai quand même acheté Les apparences en livre et je compte acheter très prochaines Les lieux sombres également.

Dark places de Gilles Paquet-Brenner

L’histoire de Dark places est assez simple. Libby Day a perdu ses sœurs et sa mère quand elle avait huit ans, elle désigne son frère Ben comme le responsable des meurtres. Or 30 ans plus tard, un club appelé Kill club est persuadé que Ben est innocent et demande à Libby de les aider à savoir ce qu’il c’est passé cette nuit-là.

Je dois vous dire que ce film est sincèrement un coup de cœur. Je ne pensais pas aimer un film à ce point là et certainement pas un thriller mais j’ai été vraiment touchée par cette histoire et par ses personnages. Il faut l’avouer et ce même si je n’ai pas lu de livre d’elle mais Gillian Flynn sait créer des personnages vraiment fort. Le tout est sublimé par la réalisation de Gilles Paquet-Brenner qui était déjà à la tête du film Elle s’appelait Sarah qui m’avait bouleversé. Les apparences était très très tordue et malsain mais c’était une critique assez juste de notre société. Dark places est lui bouleversant et perturbant. Je me vante en général de trouver assez rapidement le meurtrier dans les thrillers or là je n’ai absolument rien vu venir et ça c’est vraiment très plaisant.

Dark places de Gilles Paquet-Brenner

Si l’histoire est en grande partie la raison de mon coup de coeur, je dois dire que les personnages et les acteurs choisis m’ont complètement bluffé. Commençons par Libby Day qui est un personnage qu’on aime détester parce qu’elle est totalement antipathique et complètement paumée. Elle a vécu une expérience traumatisante et n’a jamais vraiment réussi à retrouver une vie normale. J’ai beaucoup eu du mal à m’accrocher à ce personnage mais je pense que c’est le but, pour mieux percevoir ses failles. Que dire de Charlize Theron qui est encore une fois très très bonne dans son rôle. Sa capacité à se fondre dans ses personnages, aussi bien physiquement et mentalement m’épatera toujours d’autant plus qu’elle a vécu une situation traumatisante enfant (sa mère a tué son père en légitime défense). Mais mon vrai coup de cœur revient au personnage Ben et à l’acteur Tye Sheridan qui l’interprète jeune. Ben est un jeune garçon en marge de la société qui est mal vu par ceux de son village car il n’est pas comme les autres, c’est en ça qu’il est le coupable idéal. Le jeune acteur qui joue Ben m’a énormément ému, il joue incroyablement bien le garçon malgré son jeune âge. Enfin, je tire mon chapeau à Chloe Grace Moretz qui est flippante à souhait. Je ne l’avais pas trouvé bien menaçante dans Carrie qui est pourtant un film d’horreur or là dans Dark Places elle m’a vraiment bluffé.

Dark places de Gilles Paquet-Brenner

Pour conclure, je dirais que ma deuxième expérience avec une adaptation d’un livre de Gillian Flynn a été vraiment réussite. J’avais été un peu mitigée par Gone girl or là je suis totalement comblée. La mise en scène est soignée et les acteurs juste parfait. L’histoire est le gros point positif de ce film car elle saura vous tenir en haleine jusqu’à la fin. Je sais qu’il me manque cependant quelques informations donc je compte lire le livre prochainement.

Julia Pan

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

J’ai longtemps espéré que Peter Pan vienne me chercher et m’amène au pays imaginaire pour y vivre pleins d’aventures mais à 25 ans je me suis fait une raison. Afin de pouvoir quand même vivre mille vies, je me suis réfugié dans la lecture, les films et les séries.

6 commentaires

  1. C’est un super film, j’ai beaucoup aimé également – l’histoire est très fidèle à celle du livre, qui est mon préféré de Gillian Flynn (je les ai tous lus) – pour Les Apparences, j’avais trouvé l’histoire excellente, mais avec quand même trop de rebondissements, et la dernière partie du film était un peu trop grandguignolesque à mon goût – Pour Dark Places, l’adaptation est parfaite!

  2. Ta critique me donne très envie de voir ce film ! J’avais bien apprécié Gone Girl, mais certains points de l’intrigue m’avaient paru incohérents. D’après ce que tu dis, Dark Places semble avoir une histoire plus soignée. Ce sera probablement ma prochaine sortie au cinéma !

    • Effectivement j’avais eu le même ressentie sur Gone Girl à la fin j’ai du réfléchir 5 minutes pour comprendre ou on en était alors que là l’intrigue est très bien construite et clair.

  3. Je vais peut-être casser l’ambiance mais j’ai pas trop aimé ce film. Je trouve qu’il se laisse regarder mais je lui ai trouvé beaucoup de défauts. En fait, j’ai eu un peu de mal avec les « flashbacks », je trouve qu’ils s’incrustent mal dans l’histoire. L’intrigue en elle-même m’a déçue, perso rien ne m’a vraiment surprise. On sent qu’il y a un potentiel derrière, notamment en ce qui concerne une Amérique pauvre, mais je trouve que le réalisateur ne pousse suffisamment cette piste. Je ne suis pas non plus fan que ça du casting, seule Christina Hendricks m’a réellement plu. Theron est pas mal mais son personnage m’a semblé un peu trop caricatural. Sheridan s’en sort pas mal mais je l’ai vu mieux dans d’autres films, je ne le trouve à 100% investi, Nicholas Hoult est toujours aussi sympathique mais son personnage (et en général le Kill Club) est totalement inexistant. Chloe Grace Moretz m’a justement pas du tout convaincue (et pourtant je l’aime bien comme gamine).
    Après je n’ai pas lu le livre, j’aimerais lui donner sa chance surtout que j’avais adoré Les Apparences (franchement, n’aies pas peur de le lire, c’est tellement bien écrit que tout coule de source dans ce bouquin – j’ai lu les 600 pages en trois jours, j’avais tout sauf envie de lâcher le livre, c’est rare que je réagisse comme ça).

    • Merci pour ton avis que je peux comprendre même si personnellement je n’ai pas vu les défauts. la seule chose que j’ai trouvé c’est qu’effectivement il manquait des choses du coup je pense lire le livre bientôt. Et tu m’as convaincu de me mettre aussi à Les apparences 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :