Ciné club #27

12

Vous pensiez que le ciné club était mort ? Mais non, il est de retour ! Comme je suis en vacances, je regarde beaucoup de films (et pas que des chefs d’œuvre…) mais je n’ai pas forcément le temps de vous rédiger les ciné clubs qui, mine de rien prennent beaucoup de temps ! Mais laissez-moi vous proposer le ciné club #27.

ciné club 27

Kingsman (bande annonce)

Kingsman est mon coup de cœur de ce ciné club ! Je vais vous en parler rapidement mais si vous voulez en savoir plus sur ce film, je vous propose de lire l’article de Lady Deadlock qui est notre experte de la culture britannique ! Déjà, vous devez savoir que les films d’espionnage ce n’est pas du tout mon truc. James Bond et compagnie ne sont pas mes amis mais Lady Deadlock m’a tellement parlé de Kingsman que je n’ai pas eu d’autres choix que de le regarder. Et la magie a opéré, j’ai adoré ce film !

L’histoire est celle d’Eggsy, un jeune con anglais (je ne vois pas meilleur description) qui va être recruté par les services secrets britanniques pour intégrer leur rang après la mort de l’un d’entre eux. Entre les tests d’entrée et le complot du diabolique Valentine, Eggsy va devoir faire ses preuves pour montrer qu’il est à la hauteur des Kingsman, à savoir les espions les plus classes de toute l’Angleterre. En plus d’avoir une histoire pleine de rebondissements et d’humour, ce film possède un casting juste incroyable : Colin Firth (l’éternel Monsieur Darcy), Samuel L. Jackson, Mark Strong, Jack Davenport,… Du beau monde pour un film à voir absolument !

Un prophète (bande annonce)

Honte sur moi, je connais très peu Jacques Audiard… Bien sûr, je le connais de nom comme tout le monde mais je n’ai pas vu beaucoup de film de ce réalisateur pourtant célèbre. En fait, je n’en avait vu qu’un : De rouille et d’os. Malgré le fait que je déteste Marion Cotillard au plus haut point, il avait réussi à me conquérir avec ce film très touchant. Quand Un prophète, qui a également fait énormément parler de lui, est passé à la télé, j’ai décidé de me lancer pour voir si la magie allait de nouveau opérer. Verdict ? J’ai beaucoup aimé Un prophète même si ce n’est pas un coup de cœur.

Un prophète raconte l’histoire de Malik El Djebena, un jeune délinquant condamné à six ans de prison. Six ans cela peut paraître dérisoire mais ces quelques années vont changer Malik à jamais. En effet, il va passer de petit délinquant de cité, à quelque chose de beaucoup plus grave. A son arrivé en prison, il accepte de tuer un homme pour le compte de ma mafia corse afin d’avoir leur protection. De mission en mission, Malik perd sa morale, devient membre de cette mafia et crée son propre réseau au sein de la prison. Un film qui fait réfléchir mais qui vous mettra aussi mal à l’aise de nombreuse fois… Un film dur à ne pas regarder si vous n’avez pas le moral !

Dragons (bande annonce)

On passe ensuite à quelque chose de beaucoup plus gai avec un dessin animé des studios Deamworks que j’avais hâte de voir : Dragons. Vous savez déjà que je suis restée une grande fan de dessins animés et j’ai été complètement conquise par Dragons et son histoire de Viking!

Harold est un jeune Viking qui ne se sent pas à sa place au sein de sa tribu. Alors que tous les enfants veulent devenir chasseur de dragons, lui veut à tout prix éviter de suivre les traces de son père. Ce n’est pas que tuer un dragon lui fasse peur (quoique…) mais Harold a deux pieds gauches et transforme tout ce qu’il touche en catastrophe ! Son destin va être celé quand il va faire la rencontre du dragon le plus redouté de toute l’île : la furie nocturne. Pris au piège à cause d’une aile blessée, Harold va aider le jeune dragon à survivre et à s’enfuir de l’île avant que les autres habitants ne le trouvent. Dragons est une belle histoire d’amitié avec une jolie morale comme on aime ! D’ailleurs, le film a eu tellement de succès que Netflix a décidé d’en faire une série pour les enfants !

Wet hot American summer (bande annonce)

Parfois Netflix renferme des films surprenants. C’est par une après-midi  pluvieuse que j’ai décidé de choisir un film au hasard dans le catalogue et que je suis tombée sur Wet hot American summer. Alors quand on ne connait pas ce film, qu’on ne sait pas de quoi il parle et surtout qu’on ne sait pas dans quel style on s’embarque, ce film peut être très déroutant !

Wet hot American summer raconte l’histoire d’un camp de vacances américain typique des années 80. Le film se déroule pendant les derniers jours au camp avant que tout le monde rentre chez soi pour reprendre sa routine. Le camp renferme non seulement des enfants avec des personnalités très différentes mais surtout des animateurs haut en couleur ! Autant vous prévenir, ce film est à regarder au troisième voir quatrième degré ! On se place dans la lignée des parodies telles que Scary Movie. Personnellement, j’ai plutôt bien accroché ! J’ai bien aimé l’humour et l’ambiance de ce film. D’ailleurs, je compte me lancer prochainement dans le visionnage de la série du même nom crée par Netflix.

A propos d’Elly (bande annonce)

Il y a des films qui semblent prometteur grâce à leur affiche (que je trouve très bien réussie) et leur synopsis mais qui finalement sont une déception. A propos d’Elly fait partie de cette catégorie. Ce film avait tout pour me plaire mais je n’ai pas réussi à entrer dans l’histoire… Conclusion : A propos d’Elly est une grande déception.

Pourtant comme je vous le disais, l’histoire avait tout pour me plaire. Ce film met en place un groupe d’amis qui décide de partir en vacances ensemble au bord de la mer. Sepideh se charge de l’organisation et décide au dernier moment d’inviter l’institutrice de son fils, Elly à se joindre à eux. Bien sûr elle a une idée derrière la tête… La caser avec son ami célibataire par exemple. Mais Elly cache de nombreux secrets et les petites vacances du groupe tournent au cauchemar lorsque celle-ci disparait soudainement. Malgré une histoire qui avait l’air intéressante et des acteurs qui ne sont pas si mauvais que ça, je n’ai pas réussi à m’intéresser au film… Peut-être que le rythme était trop lent pour moi mais je suis restée sur ma faim…

21 jump Street (bande annonce)

Je vais passer très rapidement sur ce film. Je crois que je n’ai jamais vu un remake aussi ratée depuis très longtemps ! 21 jump street est une catastrophe ! L’histoire est inintéressante à souhait, les gags sont potaches, tout le film est une succession de clichés,… Bref, ne regardez pas ce film ! Passez votre chemin ! Le seul point positif est l’apparition flash éclaire de Johnny Depp.

Smells like rock

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

12 commentaires

  1. Joli article, j’ne connais pas Jacques Audiard ^^ Et A Propos D’Elly, je vais les rajouter dans ma longue liste de films à voir ^^
    Pour ce qui est de Dragons, Netflix a repris la série, elle existait déjà après le premier film. Nous en sommes à la troisième saison qui est avant le second film malheureusement !

  2. Pingback: Wet Hot American Summer : First Day of Camp ⋆ Smells like rock

  3. Pingback: Ciné club #34 : Imperium, Arq, The guard,... ⋆ Smells like rock

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :