Chronique cinéma : Unfriended

6

Aujourd’hui, on parle cinéma avec un film d’horreur un peu particulier : Unfriended. Pourquoi particulier ? Parce que tout le film se passe… Sur Skype ! On oublie les manoirs hantés, les maisons perdues au milieu de la forêt et les îles paumées au plein milieu de l’océan le temps d’un film et on dit bonjour aux nouvelles technologies !

Chronique cinéma : Unfriended

Synopsis

Une jeune lycéenne se suicide après qu’une vidéo compromettante sur elle ait été publiée sur Internet. Un an plus tard, six de ses amis se connectent, un soir, sur skype, pour « tchater » entre eux. Mais une septième personne, inconnue des autres, se connecte également. Cet intrus se montre très vite sous un visage inquiétant et menace les six amis de tuer le premier qui se déconnectera. Peu à peu, les événements tragiques qui ont marqué la bande, un an plus tôt, refont surface et se montrent sous un nouveau jour.

Bande annonce

Mon avis sur Unfriended

Bon tout d’abord, pour les vrais fans de films d’horreur, vous pouvez passer votre chemin parce que vous allez être déçu. Unfriended est classé film horreur-épouvante mais n’en est pas vraiment un. D’ailleurs, le fait qu’il soit seulement interdit au moins de 12 ans est un indice plutôt évidant que personne ne va faire de cauchemars après avoir regardé ce film. Il y a juste quelques scènes un peu « gore » et encore, on ne voit pas grand-chose.

Comme vous le savez (ou pas), j’aime beaucoup les films / livres qui parlent des dérives des réseaux sociaux, un peu comme Catfish ou le roman #Scandale. Unfriended m’a donc interpellé dès la sortie de la bande annonce. Le fait que tout le film se passe sur Skype est plutôt intéressant et change de ce qu’on a l’habitude de voir. Un conseil avant de regarder ce film, éteignez Skype, fermez Facebook et tout autre moyen de communication sinon vous allez passer une heure et demi à checker vos messages !

Chronique cinéma : Unfriended

L’histoire tourne autour de Laura Barns, une jeune lycéenne comme des milliers, qui a participé à une soirée alcoolisée et qui a été filmée dans une position… Inconfortable on va dire. Cette vidéo a bien entendu fait le tour d’internet et surtout de Facebook (merci les réseaux sociaux !). Suite au harcèlement qui a suivi la publication de cette vidéo, Laura Barns met fin à ses jours. Un an plus tard, le jour anniversaire de sa mort, un groupe d’amis se connectent sur Skype pour papoter sauf que des événements étranges vont transformer cette soirée en véritable cauchemar.

Tout commence par un invité mystère qui s’invite dans la conversation Skype de la bande, impossible de le supprimer de la conversation, mais celui-ci utilise le compte de la fameuse Laura Barns ce qui va faire pas mal flipper nos adolescents. Cet invité mystère ne semble pas méchant mais très vite il va vouloir jouer à un jeu plutôt banal sauf que le perdant meurt. Le but de tout cela ? Montrer à la joyeuse bande que tout le monde à des secrets et surtout que tout le monde a joué un rôle dans la mort de Laura. La morale de ce film ? Méfiez-vous de vos ennemis mais encore plus de vos amis.

Chronique cinéma : Unfriended

Comme je vous le disais dans l’introduction, le principal atout de ce film est que tout se déroule sur Skype. On regarde les personnages via leur Webcam qu’ils n’ont pas le droit de quitter sous peine de mourir. Les personnages se parlent entre eux sur Skype mais aussi par message, sur Facebook,… Les nouvelles technologies au service de l’horreur ! Bon à part ce procédé qui est plutôt sympa et original, le film ne casse pas trois pattes à un canard et reste plutôt facile dans son déroulé. L’histoire n’est pas très « profonde » si je puis dire. Par contre, gros bémol pour la fin qui gâche tout le film selon moi ! Mais j’en parlerai par commentaire avec les personnes qui ont vu le film.

Côté acteurs, rien de bien fou non plus. On peut reconnaitre Shelley Hennig qui joue Blaire et que l’on a vu récemment dans le film Ouija, un film d’horreur qu’il vaut mieux oublier à cause de sa nullité. Sinon beaucoup de premier rôle et d’acteurs inconnus au bataillon. Enfin il faut l’avouer, aucun acteur ne brille par son jeu dans ce film…

Pour conclure, Unfriended est un film sympathique à voir car original dans sa réalisation mais sinon l’histoire reste bateau. Ce n’est pas le film d’épouvante de l’année mais il est à voir au moins une fois par une soirée où il n’y a rien à la télé (ce qui arrive tous les jours). Vous pouvez le regarder sans crainte, vous dormirez bien ensuite ne vous inquiétez pas !

Smells like rock

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

6 commentaires

  1. Je l’ai vu il n’y a pas longtemps. Je ne sais pas trop à quoi je m’attendais en appuyant sur le bouton Lecture, mais c’est sûr que l’effet de surprise du « Ouuuh tout est tourné sur Skype, ça va être fou », passé les 10 premières minutes, ça retombe comme un soufflé. Et puis bon, les acteurs ne sauvent pas tout. D’ailleurs ils ne sauvent pas grand-chose, mais ce n’est pas l’objet de ce post’.
    J’en ai fait aussi une critique, pour en arriver au même genre de conclusion que toi : bien sympa pour un samedi soir pluvieux avec plein de pop-corn dans les mains. Mais ne surtout pas s’attendre au film d’horreur de l’année 🙂

  2. Pingback: Ratter de Branden Kramer ⋆ Smells like rock

  3. Pingback: Friend Request : méfiez-vous de Facebook ⋆ Smells like rock

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :