Tag : Les réseaux Sociaux

6

En ce moment j’ai du mal à lire et à regarder de nouveau film. Je passe trois à quatre jours sur un même livre et je m’endors à la moitié d’un film, du coup je n’ai pas beaucoup d’idée pour vous écrire des articles. En revanche et malgré une PAL qui culmine à 250 livres, j’ai très envie de relire mes livres. Donc je me suis dit qu’un tag serait une bonne solution pour vous parler de ces livres que j’ai bien aimé et continuant à faire baisser ma PAL (enfin ça c’est pas gagné …).

books

1. Twitter : Un livre adoré avec peu de pages…

Coup de foudre à Austenland de Shannon Hale

Synopsis

Jane Hayes est une jeune New Yorkaise en apparence tout à fait normale, mais elle a un secret : son obsession secrète pour Mr Darcy, ou plus précisément pour Colin Firth jouant Mr Darcy dans l’adaptation de la BBC de Pride and Prejudice.
Résultat, sa vie amoureuse est proche du néant : aucun homme n’est à la hauteur de la comparaison. Quand une riche parente lui laisse en héritage un séjour de 3 semaines dans un centre chic pour les Austen-addicts, les fantasmes de Jane impliquant une rencontre fortuite avec un héros tiré tout droit de l’époque de la Régence deviennent un peu trop réels. Cette immersion dans cet Austenland réussira-t-elle à débarrasser Jane de son obsession pour lui permettre de rencontrer un vrai Mr. Darcy

Pourquoi ce livre ?

Pour tout vous dire j’achète très peu de livres qui font moins de 250 pages parce que je pars du principe que ça ne vaut pas le coup. Du coup, j’ai très peu de petit livre et la seule façon d’en avoir un c’est que de le commander sur internet sans regarder le nombre de pages. C’est ce qui c’est passé avec ce livre et je dois dire que je suis ravie de ne pas avoir fait attention au nombre de pages. Ce livre est un concentré de bonne humeur, de romantisme et un soupçon de folie. J’ai aimé autant le livre que le film, je vous recommande d’ailleurs les deux si vous avez envie de découvrir l’univers de Jane Austen de façon totalement décalé.

2. Facebook : un livre qui m’a été massivement recommandé

La couleurs des sentiments de Kathryn Stockett

Synopsis

Chez les Blancs de Jackson, Mississippi, ce sont les Noires qui font le ménage, la cuisine, et qui s’occupent des enfants. On est en 1962, les lois raciales font autorité. En quarante ans de service, Aibileen a appris à tenir sa langue. L’insolente Minny, sa meilleure amie, vient tout juste de se faire renvoyer. Si les choses s’enveniment, elle devra chercher du travail dans une autre ville. Peut-être même s’exiler dans un autre Etat, comme Constantine, qu’on n’a plus revue ici depuis que, pour des raisons inavouables, les Phelan l’ont congédiée.

Mais Skeeter, la fille des Phelan, n’est pas comme les autres. De retour à Jackson au terme de ses études, elle s’acharne à découvrir pourquoi Constantine, qui ‘la élevée avec amour pendant vingt-deux ans, est partie sans même lui laisser un mot.

Pourquoi ce livre ?

Ce livre est sorti quand je me suis remise à lire et que j’ai commencé à en acheter beaucoup. Mais à cette époque je n’achetais que des livres de poche (question de budget). Cependant, ce livre me faisait énormément envie par sa thématique mais j’ai tenu bon. Et puis j’ai commencé à en entendre parler partout, par tout le monde, même par des gens de mon entourage qui lisait très peu. Donc j’ai finis par craquer… Il fait aujourd’hui partie de mes livres (et films) préférés, c’est une histoire juste magnifique que je vous recommande chaudement si vous êtes passé à travers ce phénomène.

3. Tumblr : Un livre lu avant qu’il ne soit devenu populaire

Nos étoiles contraires de John Green

Synopsis

Hazel Grace et Gus sont deux adolescents hors-normes, partageant un humour ravageur et le mépris des conventions. Leur relation est elle-même inhabituelle, étant donné qu’ils se sont rencontrés et sont tombés amoureux lors d’un groupe de soutien pour les malades du cancer.

Pourquoi ce livre ?

Aussi étonnant soit-il j’ai découvert ce phénomène avant d’en entendre parler partout. Alors je ne dis pas qu’on en parlait pas quand je l’ai lu mais comme j’étais très peu sur internet à cette époque là, quand j’ai vu le livre en librairie je ne savais pas de quoi il parlait. En revanche, ce qui n’a pas changé c’est que déjà à l’époque je n’avais aucune volonté puisque c’est une amie qui l’avait lu en anglais qui m’a dit de l’acheter. Et forcément j’ai adoré même si ça ne m’a pas arraché de larmes. Nos étoiles contraires reste d’ailleurs mythique pour moi puisque c’est le seul John Green que j’ai aimé.

 4. MySpace : un livre à propos duquel je suis incapable… De me rappeler si je l’ai aimé ou non.

Le monde de Charlie de Stephen Chbosky

Synopsis

Au lycée, on trouve Charlie bizarre. Trop sensible, pas « raccord ». Aux yeux de son professeur de Lettres, qui lui fait découvrir les classiques américains, c’est sans doute un prodige ; les jeunes de son âge, eux, le voient comme un « freak ». Lui se contente de rester en marge des choses. Jusqu’au jour où deux seniors, Patrick et la jolie Sam, le prennent sous leur aile. La musique, le sexe, les fêtes : il va bien falloir que Charlie « s’implique ». Mais une fois entré dans la danse, il ne pourra plus continuer longtemps à occulter son passé.

Pourquoi ce livre ?

Le monde de Charlie m’a été recommandé par la même amie qui m’a fait acheté Nos étoiles contraires. Etant d’une faiblesse absolue je l’ai bien sur acheté et lu et … Et bien aujourd’hui, je suis incapable de me rappeler si j’ai aimé ou pas. Et le pire c’est que c’est la même chose pour le film. Je pense que le problème vient du fait que je ne sais pas si j’ai aimé ou pas à vrai dire. Je pense qu’a l’époque je n’ai pas tout saisi du livre donc je songe à une relecture très prochainement.

5. Instagram : un livre avec une belle couverture.

L’héritière de Kiera Cass

Synopsis

A dix-huit ans, la Princesse Eadlyn se sent prete a devenir reine. Elle l’est beaucoup moins a trouver un mari, au point que cette idee ne l’a meme jamais effleuree. Quand elle consent finalement a ce que ses parents lui organisent une Selection, Eadlyn voit son quotidien bouleverse par l’arrivee de ses 35 pretendants et la folie mediatique qui l’accompagne. Mais entre les raisons du coeur et la raison d’Etat, la Princesse va devoir faire des choix, et, au fil des semaines, se prendre a ce jeu dont depend l’avenir d’Illea…

Pourquoi ce livre ?

Même si j’ai été moins fan de ce tome 4 et ce en partie parce que j’ai eu envie de mettre une claque à l’héroïne, je dois avouer que je suis totalement amoureuse de la couverture.

Youtube : Un livre qu’on aimerait voir adapté.

Boys don’t cry de Malorie Blackman

Synopsis

Dante attend les résultats de ses examens. Le courrier qui lui ouvrira les portes de l’université. De sa future vie.
Celle dont il a toujours rêvé.
Mais quand on sonne enfin à la porte, ce n’est pas le facteur, c’est Mélanie. Son ex-copine, dont il n’a plus entendu parler depuis des mois. Avec un bébé. Le sien.
Le leur.
Être père à 17 ans ? Il y a de quoi pleurer.
Mais les garçons ne pleurent jamais..

Pourquoi ce livre ?

Ce livre avait été un gros coup de coeur à l’époque et quand la série Baby Daddy est sortie, ça m’a énormément rappelé le livre. Mais j’aimerais vraiment le voir adapter un jour car c’est totalement le genre d’histoire que j’aime voir en film. Ca a également marqué mon amour pour Malorie Blackman d’ailleurs sa saga Entre chiens et loups ferait également un très bon film.

Goodreads : Un livre qu’on aura de cesse de recommander

Max de Sarah Cohen-Scali

Synopsis

Le roman débute en 1936 à Steinhöring, en Bavière, dans le premier foyer du programme « Lebensborn », initié par les services de Himmler. Des femmes sélectionnées par les nazis y mettent au monde les représentants de la race aryenne, afin de créer une jeunesse parfaite, destinée à régénérer l’Allemagne, puis l’Europe occupée par le Reich. Max, un bébé qui s’apprête à naître, déjà nourri de la doctrine nazie dans le ventre de sa mère, tient absolument à voir le jour le 20 avril, date anniversaire du Führer, afin d’être un prototype parfait. Max, rebaptisé Konrad, grandit, sans affection, sans tendresse, sans maman, selon les critères d’éducation de la doctrine nazie. A quatre ans, il devient la mascotte du foyer. On l’utilise pour aider à kidnapper des enfants polonais. A six ans, il fait un séjour à Kalish, une « école » où sont germanisés les enfants kidnappés. Là, il rencontre Lukas, un jeune Juif polonais rebelle, qui a tous les critères physiques de la race aryenne. Konrad se prend d’amitié pour lui. C’est la première fois qu’il s’attache à quelqu’un. A partir de cet instant, ses croyances nazies vont être sérieusement ébranlées…

Pourquoi ce livre ?

Max est un livre dont je ne parle pas souvent et pourtant si je devais en recommander un ce serait celui là. Je ne l’ai lu qu’une fois et pourtant il m’a énormément marqué. La seconde guerre mondiale est une période de l’histoire qui m’interpelle et je pensais savoir pas mal de chose à ce sujet et pourtant je ne connaissais pas le programme Lebensborn. Le ton employé est choquant et dérangeant et je ne sais pas si j’arriverais à le relire encore une fois mais ce livre est à lire pour ne pas oublier.

Et vous vous auriez répondu quoi ?

Julia Pan

Facebook - Twitter - Instagram

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

J’ai longtemps espéré que Peter Pan vienne me chercher et m’amène au pays imaginaire pour y vivre pleins d’aventures mais à 25 ans je me suis fait une raison. Afin de pouvoir quand même vivre mille vies, je me suis réfugié dans la lecture, les films et les séries.

6 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :