Lola, petite, grosse et exhibitionniste

8

Aujourd’hui, on se retrouve pour parler littérature. En ce moment, je suis en pleine panne livresque… Je commence plein de livres sans pouvoir n’en terminer aucun. J’étais donc à la recherche d’un livre pas prise de tête pour passer outre ce blocage. C’est comme cela que j’ai retrouvé dans ma liseuse le tome 1 de Lola, petite, grosse et exhibitionniste de Louisa Méonis publié aux éditions Harlequin. Et c’était le livre parfait pour retrouver mon envie de lire !

lola tome 1

Synopsis

« Moi, c’est Lola. Petite (pas tant que ça). Grosse (aucun commentaire). Et exhibitionniste (mais toujours par erreur !) »

Auteur de romans érotiques la nuit et assistante d’une patronne aussi tyrannique qu’anorexique pour une grosse boîte de finance new-yorkaise le jour. Et jusque-là, je ne m’en sortais pas trop mal. Mais il a fallu que mon big boss décède (l’égoïste !). Hop, Joseph Hamlish n’est plus, vive Jérémy Hamlish ! Alias monsieur le fils héritier qui a débarqué dans nos bureaux, alias monsieur JE SUIS UN DIEU VIVANT. Alors bon, moi, j’ai beau être une fille très bien sous tous rapport, quand on me met dans un ascenseur (ou sur un ring) avec l’incarnation de mes fantasmes, forcément, j’ai tendance à dépasser les bornes des limites. Voire à aller un peu au-delà…

Mon avis

Ce roman a été le sauveur de mon envie de lire mais également une claque pour mes préjugés (oui, rien que ça), je m’explique. Comme je vous le disais en introduction, je suis en plein dans une panne livresque. Je n’arrive pas à rentrer dans les romans que je lis et j’abandonne la plupart au bout de seulement 10 pages… Mais Lola, petite, grosse et exhibitionniste a été mon roman sauveur ! Une histoire fraiche, drôle et facile à lire était pile ce qu’il me fallait. Concernant mes préjugés, alors ils portaient surtout sur les éditions Harlequin. Oui, je sais c’est moche mais pour moi les romans Harlequin ce sont des romans ennuyeux à mourir dont vous avez déjà deviné la fin au bout de trois lignes. Mais tout cela c’est la faute de ma mère qui ne lit que ça depuis que je suis née ! Mais j’ai été agréablement surprise de découvrir que les éditions Harlequin avaient également des livres très sympas ! Adieu mes préjugés, je vais aller regarder de plus près leur catalogue.

Pour en revenir à notre roman Lola, petite, grosse et exhibitionniste, je vais vous faire un rapide résumé de l’histoire. Lola travaille dans une grosse entreprise de finance aux Etats-Unis (enfin le jour parce que la nuit, elle se transforme en auteure de romans érotiques). Originaire de France, ce travail est un peu son rêve américain. Malgré une supérieure ayant une ressemblance frappante avec un dragon anorexique, Lola aime son travail qui la passionne. Sauf quand le grand PDG de la boîte décède et que son fils reprend le flambeau. Impressionnant et beau comme un dieu, il ne laisse pas Lola indifférente et elle ne semble pas le laisser de marbre. Mais Jérémy semble cacher beaucoup de chose, à commencer par sa véritable identité.

Alors je vous vois venir de loin, vous allez me dire que cette histoire vous fait étrangement penser à un autre roman. Oui, il est vrai que l’histoire est proche de celle de Cinquante nuances de Grey. On retrouve le boss beau comme un dieu, l’employée qui tombe sous son charme mais la ressemblance s’arrête là. Lola est à des années lumière d’Ana. Ce n’est pas une cruche vierge qui ne connait rien à la vie. Lola est intelligente, très drôle, elle sait ce qu’elle veut et elle sait prendre des décisions. Bon elle se laisse très souvent submerger par ses émotions mais tout reste assez drôle.

C’est pour cela que j’ai autant aimé ce roman. Lola ça pourrait être nous ou notre meilleure amie. On se sent proche d’elle parce que pour une fois, c’est une femme banale. Elle a des formes, elle fait des boulettes, elle se transforme en ado de 15 ans devant un homme qu’il lui plait… C’est une vraie femme et non un fantasme. Par contre, je suis toujours autant hermétique aux scènes érotiques… Je trouve ces passages presque vulgaires et ce n’est pas ce que j’affectionne dans mes lectures. Mais le ton léger et l’humour de ce roman ont su me faire passer outre et j’ai vraiment apprécié cette lecture.

Pour conclure, je vous conseille de faire connaissance avec Lola. Lola, petite, grosse et exhibitionniste est le roman parfait pour l’été ! A lire sans se prendre la tête, pour se détendre et surtout pour rire (ça ne fait jamais de mal) ! La fin de ce roman m’a vraiment donné envie de lire la suite Lola, petite, grosse et… excitée. Oui c’est cliché mais ça continue à me faire rire !

Smells like rock

Facebook - Twitter - Instagram

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

8 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :