Personne n’est venu de Robbie Garner

19

Aujourd’hui, on parle littérature avec un témoignage bouleversant : Personne n’est venu : Mon enfance dans l’orphelinat de l’horreur de Robbie Garner et Toni Maguire. J’adore les livres « témoignage » et celui-là m’a tapé dans l’œil alors que je me baladais innocemment dans une librairie. Une chose est sûre, je ne ressors pas indemne de cette lecture…

Personne n'est venu

Synopsis

Robbie est né à Jersey il y a 56 ans. Alors qu’il n’a que 5 ans, il assiste au suicide par pendaison de son père. Le même jour, sa mère, alcoolique, décide de le placer, ainsi que ses trois frères et sœurs. En quelques heures, le monde qu’ils avaient toujours connu s’effondre brutalement. Robbie et son petit frère Davie sont envoyés au Sacré-Cœur, un orphelinat pour les enfants de moins de 12 ans, tandis que leur frère aîné intègre l’orphelinat Le Haut de la Garenne. Quant à leur petite sœur, elle disparaît. Les garçons ne la reverront jamais.

L’orphelinat du Sacré-Cœur, dirigé par des sœurs, est en apparence un endroit paisible. Pourtant, on y commet les abus les plus inimaginables… Privations, sévices physiques, humiliations… Robbie et Davie ont hélas rejoint les rangs de ces enfants sans défense, ceux dont personne ne se soucie. Plus tard, les deux frères seront transférés au Haut de la Garenne, où des surveillants pervers et violents organisent des orgies sexuelles d’une violence inouïe, en toute impunité. Certains enfants, à bout, se suicident… quand d’autres ne disparaissent pas tout simplement.

C’est la médiatisation brutale de l’affaire de l’orphelinat de Jersey en 2007 qui a brusquement fait jaillir les terribles souvenirs de Robbie Garner, et qu’il raconte dans Personne n’est venu.

Mon avis sur Personne n’est venu

Personne n’est venu est un livre témoignage qui raconte l’histoire de Robbie Garner, pensionnaire à l’orphelinat du Sacré-Cœur puis à celui de Haut-de-la-Garenne à Jersey. Le sous-titre de ce livre « Mon enfance dans l’orphelinat de l’horreur » donne le ton de cette lecture : éprouvante, très difficile, révoltante. Dans cet ouvrage, Robbie Garner se livre sur son enfance et sur tous les sévices subis dans ces deux institutions. L’histoire est racontée avec tous les détails, rien n’est épargné aux lecteurs et j’ai plusieurs fois dû arrêter de lire face à la violence de certaines scènes. Ce livre est réservé aux personnes avertis ! Ames sensibles, s’abstenir.

Tout commence, à Jersey dans une famille presque normale. Robbie vit dans un petit appartement avec son frère aîné, John, son petit frère, Davie et leur petite sœur, Denise encore bébé. Leur mère est alcoolique et passe plus de temps à se saouler avec des hommes qu’à s’occuper de ses enfants. Les enfants vivent tant bien que mal sous la surveillance de John jusqu’à ce que tout bascule quand un des amants de Gloria est retrouvé pendu dans l’appartement familial. Les services sociaux décident d’envoyer tous les enfants à l’orphelinat du Sacré-Cœur géré par des religieuses. Tous sauf John qui a été dénoncé par des commerçants du quartier pour avoir volé de la nourriture. John est donc envoyé à l’orphelinat de Haut-de-la-Garenne pour enfants difficiles.

Alors que les orphelinats sont sensés être des endroits sûrs où on prend soin de enfants ayant été abandonnés par leurs parents, ces deux institutions vont se révéler être un enfer pour les enfants Garner. Tout d’abord, Robbie et Davie vont subir le programme strict des religieuses du Sacré-Cœur : corvée éreintante, messe, école où ils sont mis à l’écart,… Davie gardera des séquelles cérébrales de son passage au Sacré-Cœur suite à un accident camouflé par les religieuses qui n’ont pas voulu appeler une ambulance. Robbie lui va subir des attouchements sexuels de la part d’un pensionnaire adulte de l’orphelinat puis d’un professeur de sport pédophile engagé par les religieuses.

Si les actes subis au Sacré-Cœur sont déjà horribles et très dur à lire, ce qu’il se passe à l’orphelinat de Haut-de-la-Garenne est encore plus horrible. Là-bas, les gardiens se déchaînent sur les pensionnaires. Les coups pleuvent et n’importe quelle excuse est bonne pour frapper les enfants résidant de l’orphelinat. Marcher trop vite, trop lentement et vous prenez le risque de disparaitre dans les caves où les pires tortures ont lieu : noyade dans des baignoires d’eau glacée, électrocution, coups avec des barres de fer,… Mais en plus d’être violent, les gardiens organisent des soirées très particulières dans les caves… Chaque nuit, des enfants sont enlevés de leur lit et descendu dans les caves pour participer de force à des orgies sexuelles avec des gardiens de l’orphelinat mais aussi des personnes de l’extérieur. Les enfants sont frappés, drogués, violés, humiliés,…

Comme je l’ai déjà dit plusieurs fois dans cette chronique, Personne n’est venu est très éprouvant à lire. Que du mal soit fait à des enfants est déjà insoutenable mais lire tout ce qu’ils ont subi est une épreuve difficile. Malgré tout, ce livre témoignage est important. Il faut dénoncer ce genre de comportement pour ne pas que cela se reproduise plus, pour que ce genre de violence ne se banalise pas.

Après ma lecture, j’ai fais des recherches sur l’orphelinat de Haut-de-la-Garenne. Cet orphelinat a été fermé puis transformé en foyer pour adolescent. Il a ensuite été repris pour être de nouveau transformé en auberge de jeunesse et c’est durant des travaux de rénovation que les ouvriers ont découvert les salles de torture dans les caves et surtout des squelettes d’enfants tués pendant la période de l’orphelinat. Suite à la médiatisation de la découverte des corps, plus de 200 personnes se sont manifestées pour témoigner des sévices qu’ils avaient subis durant cette période…

Pour conclure, Personne n’est venu est un livre témoignage réservé aux personnes avertis. C’est un roman éprouvant mais que j’ai beaucoup apprécié. Il est très bien écrit et bien romancé. Il m’a tiré quelques larmes et j’ai souvent dû arrêter ma lecture mais je vous conseille vraiment de vous procurer ce livre.

Smells like rock

Facebook - Twitter - Instagram

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

19 commentaires

  1. Ça me fout la gerbe de savoir que des lieux supposés accueillir et protéger les orphelins puissent être le lieu d’horreur pareille !!! ce devait être très éprouvant à lire, effectivement !

    • C’est très éprouvant effectivement, j’ai souvent du arrêter ma lecture mais je trouve que ce genre de témoignages sont très importants pour ne pas que ces horreurs se reproduisent ailleurs

  2. Je crois que je ne serai pas capable de lire ce livre .. Rien que le résumé m’a limite écoeuré .. j’ai du mal avec les injustices, alors quand ça touche des enfants sans défenses je ne peux pas !

  3. Bonjour. Tout d’abord merci de parler de ce livre déchirant et très éprouvant. Je l’ai dévoré en loin de 24 heures je ne pouvais plus m’arrêter de le lire. Ce qui m’a le plus touché est le petit Davie qui ne sera plus jamais le même suite à son « accident » mais aussi l’histoire du petit Jimmy qui se suicide pour ne pas chanter. Je pense à tous ses petits êtres sans défense que des bourreaux et des « bonnes » sœur ont complément détruits. Je pense à cette pauvre jeune fille qui s’et faite violée pour s’est retrouvée dans un foyer pour mère célibataire et dont j’espère qu’elle n’a pas abandonné l’enfant qui pourrai subir un sort similaire au sien et à tous les autres. Je déplore la haute société de l’île de Jersey qui continue à rouf fer être affaire dans la plus totale impunité. Dieu les jugera

  4. J’aimerais faire quelque chose, je sais pas encore quoi, pour cela n’arrive plus JAMAIS.
    Comment prévenir ? et surtout intra-famille !!!!Quand les enfants vont confiance à l’oncle ou au parrain ou au père et qu’ils sont abusés et qu’ils ne sont pas crû par la mère ou les juges, que peut-on faire pour empêcher cela ???Que peut-on faire en amont pour que les abus des femmes et des enfants s’arrêtent pour toujours ?En parler dans les écoles ?parler du respect des filles aux futures hommes ?Parler de l’écoute aux futures mères ? Education ? Est ce que cela suffit ? je suis frustrée de ne pas savoir quoi faire pour arrêter ces abus ? Si vous avez des idées, je serais ravie .Merci.

  5. il ne faut pas confondre le sacre-coeur et le haut de la garenne !!!!!! j’y ai vecue au sacre -coeur et j’en garde de tres bons souvenirs.les toutes dernieres soeurs ( sister peter et phylis ) etaient mes amies jusqu’au leurs deces gaet resteront a jamais dans mon coeur .a cause de ce livre j’ai du me deplacer a jersey au service de l’enfance pour y raconter mon enfance au sacre-coeur ( mes plus belles années ) . je suis consciente qu’il c’est passe des choses affreuses sur l’île , mais ce n’est pas au sacre-coeur !!!!!!!!!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :