Cinéma : Selma d’Ava DuVernay

0

Il y a des sujets qui me touchent plus que d’autres et il y a une thématique qui me bouleverse autant qu’elle m’insurge, c’est l’intolérance. Malheureusement, notre histoire passée et présente en est remplie et les films traitant de ce sujet sont nombreux. Heureusement, il y a aussi de grands noms qui lui sont associés pour la combattre et c’est exactement ce dont nous parle Selma d’Ava DuVernay.

Selma

Synopsis

Selma retrace la lutte historique du Dr Martin Luther King pour garantir le droit de vote à tous les citoyens. Une dangereuse et terrifiante campagne qui s’est achevée par une longue marche, depuis la ville de Selma jusqu’à celle de Montgomery, en Alabama, et qui a conduit le président Jonhson à signer la loi sur le droit de vote en 1965.

Bande annonce

Mon avis sur Selma

La ségrégation est un sujet qui pour moi, est très sensible. Je ne comprends et ne comprendrais jamais le point de vue des personnes qui pourraient insinuer que nous ne sommes pas égaux en tout. En revanche, j’ai une grande admiration pour ces hommes et ces femmes qui se sont battus pour que les droits de chacun soient respectés. Martin Luther King fait bien sûr partie de ces hommes et c’est avec plaisir que j’ai découvert ce film traitant de la marche de Selma.

Pour être honnête, même si c’est un sujet qui me touche, je manque parfois d’informations et je ne connaissais pas bien l’histoire de la marche de Selma. Pour remettre les choses dans leur contexte, je vais donc parler un peu d’histoire. En 1965, le président des Etats-Unis a accordé à la population noire le droit de vote. Sauf qu’en pratique, la plupart des bureaux de vote refusent de signer les papiers et nombreux sont ceux qui ne peuvent toujours pas voter. Martin Luther King décide donc de continuer son combat pour que chaque homme ait les mêmes droits. Une marche va donc être organisée pour manifester pour les droits civiques mais les choses ne vont forcément pas être faciles.

Selma

Au début de mon visionnage, j’avoue avoir eu peur parce que Selma reprenait le schéma de nombreux films que j’ai eu du mal à voir comme J. Edgard Hoover ou Lincoln à savoir une succession de dialogue. Je sais, je manque cruellement de profondeur et je me fais parfois l’effet d’être une ado qui aime les films d’actions, pleins de testostérones. J’ai toujours eu du mal avec les films en huis clos où il y a un échange de discussions tout le long. Selma débute comme cela mais comme c’est un combat qui me parle, j’ai décidé de persévérer et j’ai eu raison.

On est obligé d’être happé par le combat de Martin Luther King et de ses partisans. J’admire cet homme et je suis ravie d’en savoir un peu plus sur lui à travers une partie de son histoire. Je savais à quel point les hommes pouvaient être malfaisant mais j’avoue que les discours et le manque d’implication du président ont réussi à me choquer de même que le sénateur qui traitait King d’agitateur alors que son combat était pacifiste. Rien qu’avec ça j’étais déjà remonté alors imaginez-vous quand je suis arrivée à la scène de la traversée du pont pour rejoindre Edmund Pettus. Ce jour a été appelé Bloody Sunday et à juste titre car c’est un véritable acharnement qui a déferlé sur ces manifestants et la scène retranscrit très bien cela.

Selma

Je pense que ce film est percutant grâce à sa mise en scène et à sa pudeur mais surtout grâce à son casting. Un premier projet aurait dû voir le jour sur Selma mais avec des acteurs différents sauf pour David Oweloyo et cela pour une raison, il est absolument parfait dans ce rôle. J’avoue ne pouvoir vous parler des autres acteurs parce que je n’ai vu que lui. Quand je vois des photos de Martin Luther King, je vois un homme sobre mais avec une force de caractère incroyable et c’est exactement l’interprétation qu’a donné Oweloyo. Une petite note aussi pour Oprah Winfrey que je redécouvre en actrice après La couleur pourpre et qui malgré son petit rôle a réussi à me tirer quelques larmes.

Pour conclure je vous dirais que ce film comme tous les films traitant de ce sujet est utile et donc à voir. Il permet de remettre en lumière un événement connu mais également de souligner tous les aspects intimes du combat de Martin Luther King. Je peux vous assurer que Selma ne vous laissera pas de glace et vous donnera à réfléchir.

Julia Pan

Facebook - Twitter - Instagram

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

J’ai longtemps espéré que Peter Pan vienne me chercher et m’amène au pays imaginaire pour y vivre pleins d’aventures mais à 25 ans je me suis fait une raison. Afin de pouvoir quand même vivre mille vies, je me suis réfugié dans la lecture, les films et les séries.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :